Romain Hamouma franchit vite les étapes

Envoyer Imprimer PDF
Romain Hamouma n'aura mis que deux ans pour passer de la CFA à la Ligue 1. Le milieu offensif originaire de Franche-Comté a brillé cette saison en Ligue 2 sous les couleurs lavalloises. Joueur complet, désigné dans le onze type de Ligue 2 en 2009-2010, il était décrit il y a peu comme « un cas assez rare » par son entraîneur d'alors, Philippe Hinschberger. Sa progression est impressionnante.


Il était arrivé « sur la pointe des pieds » à Laval, comme il dit. Après quatre ans de CFA, Romain Hamouma avait tout à prouver dans la Mayenne, quand il y a signé son premier contrat pro à l'été 2009. Inconnu du grand public, il était pourtant porté aux nues à Besançon, club qu'il avait largement contribué à faire monter en National (avant qu'il soit maintenu en CFA administrativement). En 2008-2009, Hamouma avait marqué neuf buts dans le groupe A de CFA. Dès son arrivée dans la jolie préfecture du Doubs, il faisait partie des principaux atouts du BRC. Malgré ses 18 ans. «Je sais que l’on attend beaucoup de moi, mais je suis encore jeune, il faut que je travaille tous les jours. J’ai encore beaucoup à apprendre », disait-il alors.


Formé à Sochaux, Romain Hamouma n'y a pas été conservé. « On m'a reproché plusieurs choses. J'avais 17 ans, j'étais moins mûr dans mon football », nous expliquait-il hier. Il a poursuivi son apprentissage guère loin, dans un club où il a laissé de beaux souvenirs. « Romain mérite sans conteste une promotion sur le plan sportif, écrivait un supporter sur le forum de Besançon, il y a un an. Même si c'est dommageable pour le club, ce n'est que la récompense due à un garçon qui, malgré les sollicitations, est resté fidèle à ses couleurs et a tenu son engagement, à savoir, monter en National avec le BRC. »


En signant à Laval un contrat de deux ans, Romain Hamouma rejoignait un club promu. La marche restait cependant haute entre ce qu'il avait connu en CFA et le championnat de Ligue 2, deux divisions au-dessus. Mais Romain Hamouma s'est imposé immédiatement. Titulaire dès le premier match, il a inscrit son premier but lors du match suivant. « Je n'étais pas sûr de jouer, j'étais en concurrence. J'ai travaillé en écoutant les conseils des collègues et du coach. Je sens que j'ai progressé dans plein de domaines, même si je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre », confiait-il à L'Equipe TV en mars. Dix buts en cinq passes décisives dès sa première saison en Ligue 2 : son bilan est excellent. Il est l'une des principales révélations. « C'est un cas assez rare, estime l'entraîneur Philippe Hinschberger. Passer de la CFA à la Ligue 2, il y en a d'autres qui l'ont fait, mais montrer d'entrée autant de qualités, s'imposer aussi rapidement dans l'équipe, c'est surprenant. »


Cette progression a attisé les convoitises de clubs de Ligue 1. Laval savait qu'il ne pourrait pas conserver sa jeune pépite. Lorient, Monaco et Caen étaient les pistes les plus sérieuses. C'est finalement Caen qui a empoché la mise. Steeven Langil de retour à Auxerre, sauf retournement de situation, le Stade Malherbe ne perd pas forcément au change. Rapide, technique, buteur, Romain Hamouma est un joueur intelligent, doté d'une excellente vision du jeu. Une bonne pioche, assurément.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr