Delphine Dussaule, escrimeuse prometteuse

Envoyer Imprimer PDF
Sportacaen.fr vous propose désormais de faire connaissance avec des athlètes caennais de haut niveau pratiquant un sport peu médiatisé, au travers une interview et une série de photos. Nous partons aujourd'hui à la découverte de Delphine Dussaule. Deuxième aux Trophées des Champions de la ville de Caen, remis hier, cette jeune lycéenne est l'un des plus grands espoirs français en escrime.


 

À travers quelques questions courtes et précises, nous tentons de découvrir l’univers et la personnalité de sportifs caennais en devenir. Ils sont chacun champions et espoirs de leur sport qu’ils vivent avec passion et détermination. Ils dévoilent, au fil de leurs réponses, l’amour de leur sport, leurs motivations et leurs objectifs pour l’avenir. Ils nous ouvrent de plus les portes de leur espace d’entraînement.


Interview et photos réalisées au complexe sportif de la Haie Vigné le mardi 15 juin 2010.


Qui es-tu ?

Je m’appelle Delphine Dussaule, j’ai 15 ans et je suis en seconde. Je fais de l’escrime depuis que j’ai 6 ans. C’est en voyant pratiquer ma grande sœur que ça m’a donné envie d’essayer. Ça m’a tout de suite plu donc j’ai continué.

Je fais plus spécifiquement de l’épée. Je préfère cette arme parce qu’on peut toucher toutes les parties du corps. Chaque touche compte, donc c’est simple et plus clair. De plus, il n’y a pas de pratique du fleuret à l’Escrime Club de Caen et le sabre me tente moins car avec cette arme, on peut toucher avec le tranchant et donc ça fait plus mal.


Quel est ton palmarès ?

Cette année, j’ai terminé première au championnat national minimes. J’ai aussi fini première en Nationale 2 cadettes (surclassée) et 19e/60 aux championnats de France cadettes Nationale 1 (surclassée).

Pour le championnat national minime, il y a quatre compétitions dans l’année qui permettent de gagner des points suivant la place que tu fais. J’ai gagné les trois premières et puis j’ai fait un peu moins bien aux championnats de France mais comme j’avais des points d’avance, ça m’a permis de rester en tête.


Quelles qualités doit-on avoir pour pratiquer ton sport ?

Il faut avoir de la rapidité, de la précision et de l’endurance en compétition car il y a un enchaînement de nombreux matchs. C’est dur physiquement mais aussi dans la tête.


Que dire pour donner envie de faire ton sport ?

J’aime ce sport car c’est un sport complet. À la fois tactique : il faut beaucoup réfléchir et s’adapter au jeu des adversaires, et physique. L’épée, c’est bien parce que tout le monde peut comprendre. Les règles sont très simples car chaque touche compte. Donc, pour le public, c’est facile de voir et comprendre ce qu’il se passe. L’arbitre intervient beaucoup moins qu’au fleuret par exemple.


Quels sont tes objectifs sportifs et extra-sportifs ?

L’année prochaine, je serai en cadette. Le niveau sera certainement plus dur car cela demande plus d’investissement et beaucoup de filles arrêtent à ce niveau car cela devient difficile de concilier l’entraînement avec les études. Donc ce sont les meilleures qui restent.

Ensuite, plus tard, pourquoi ne pas intégrer l’équipe de France, oui, ça me plairait. J’aimerais aussi entraîner, mais pas à temps plein. Je ne veux pas rester uniquement dans le sport. Alors, je pense peut-être faire de la politique, être ministre par exemple !


Voudrais-tu que ton sport soit plus médiatisé ?

J’aimerais évidemment qu’on en parle plus car malheureusement, on en parle qu’aux Jeux Olympiques, donc ça serait bien que l’escrime soit plus médiatisée. Les championnats du monde vont bientôt avoir lieu en France et ils vont être diffusés sur France Télévision donc c’est une très bonne chose.

C’est dommage d’en parler aussi peu parce que la France fait partie des meilleures nations au monde, avec les Italiens et quelques autres pays européens. J’aimerais que mon sport se développe partout dans le monde. Je crois qu’une association essaie de le développer en Afrique, donc les choses avancent un peu.


Quel est ton pronostic pour la coupe du monde de football ?

Je n’aime pas vraiment le football, ça m’ennuie, je préfère largement regarder une compétition d’escrime !


Témoignage de son Maître d’arme, Jacques Desprès

« Delphine est un bon espoir de l’escrime, elle a de belles qualités physiques mais aussi tactiques et techniques. C’est très important de bien maîtriser la tactique et Delphine a cette intelligence de jeu. Son jeune âge fait qu’elle n’a pas encore un mental à toutes épreuves. Lorsqu’elle mène, elle a un mental d’acier et elle est sure d’elle, mais dès qu’elle est menée, ça devient plus dur. Mais cela s’arrangera en vieillissant. Elle est très prometteuse ! Elle a fait cette année de très bon résultats en cadettes étant donné son âge !

Mais l’année prochaine, le niveau sera plus élevé et il va falloir s’entraîner dur.

Avant, elle savait très bien contre attaquer et répondre à un adversaire qui prenait l’initiative, c’était sa grande qualité. Elle était moins sereine quand l’autre ne bougeait pas. Nous nous sommes beaucoup entraînés sur cet aspect là : aller chercher l’adversaire.

Ce sport demande une bonne condition physique et surtout une force mentale et nerveuse. C’est un sport qui demande une attention de tous les instants et d’être très rapide et réactif. Une seconde d’inattention et c’est foutu. Il faut être à l’affût ! C’est là que c’est difficile lors de tournois qui durent souvent toute la journée - surtout quand on va jusqu’en finale - car la tension nerveuse est élevée et on a tendance à perdre de la lucidité avec l’accumulation de la fatigue.

L’année prochaine, elle devrait être qualifiée pour le premier circuit national. C’est exigeant car il faut terminer dans les 32èmes pour se qualifier pour le circuit suivant. Sinon, on fait des compétitions de moindre niveau pour espérer remonter au niveau national. Delphine a clairement le niveau pour, si le mental suit… »

Photos (Solveig de la Hougue, www.angataprod.com)

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr