Francis Smerecki : « Mes joueurs font un tournoi exemplaire »

Envoyer Imprimer PDF
L'équipe de France s'est offert une place en finale du championnat d'Europe des moins de 19 ans, mardi soir en venant à bout de la Croatie. Avant de retrouver l'Espagne pour la revanche de 2008, les jeunes français ont peiné contre un solide adversaire croate. « Mais avec la force de caractère et des gestes de classe, on a pu revenir dans le match », se félicite Francis Smerecki, très fier de ses joueurs.


Qu'avez-vous pensé de cette rencontre face à la Croatie ?

L'entame du match a été difficile. On a encaissé un but rapidement contre une bonne équipe, très compacte, qui joue avec des lignes serrées, difficile à manoeuvrer. Avec la force de caractère, avec des gestes de classe aussi, on a pu revenir dans le match. Surtout en deuxième mi-temps, on a pris le match à notre compte. Physiquement, on était mieux. Au vu de la finale, c'est bien de n'avoir fait que 90 minutes.


Les Bleuets ont fait oublier leurs aînés ?

Je le répète, on ne s'occupe pas des aînés. Les sélections de jeunes et les aînés sont deux choses très différentes. Ce que j'ai apprécié, c'est que c'est la première fois qu'on était menés à la marque sur le tournoi, et on a vu une équipe malgré tout confiante et forte dans sa tête pour revenir. C'est très important. Comme presque toujours, l'aide du banc a été vraiment bénéfique. On l'a vu avec Alexandre Lacazette quand il est entré et Cédric Bakambu, qui marque ce deuxième but.


Avez-vous ressenti de la fraîcheur physique (Francis Smerecki avait laissé au repos plusieurs titulaires lors du match précédent, ndlr) ?

Les vingt premières minutes ont été l'effet inverse de ce que j'espérais. Ceux qui n'avaient pas joué ont eu du mal à se remettre dans le bain alors que les Croates, qui avaient fait un gros match pour se qualifier, ont tout de suite été de bonne tenue. En deuxième mi-temps, on a trouvé un meilleur équilibre et des phases offensives intéressantes. J'espère qu'on n'a pas dépensé trop d'énergie. On a trois jours pour récupérer. On est tellement heureux. On est finalistes, comme il y a deux ans, c'est un signe fort. Ce sont les deux équipes premières au classement UEFA dans les sélections de jeunes. On ne va pas avoir beaucoup de temps pour récupérer et préparer le match pour essayer de mettre ces Espagnols à mal et être victorieux.


Autant on ne connaissait pas trop les Croates, autant les Espagnols sont connus...

Je peux vous assurer qu'on connaissait très bien les Croates. J'avais demandé un budget pour étudier certaines équipes et la Croatie en faisait partie. Mon adjoint est allé les superviser. Quand il est revenu, il m'a dit « il y a une très bonne équipe qu'on verra certainement dans le dernier carré ». Ça s'est prouvé. N'oubliez pas que ces Croates, aux 18 présents ici, représentent presque 350 matchs de D1. Dans notre formation, on n'y est pas encore. On l'a vu dans le match par moments. Le match a été engagé, volontaire. Il faut féliciter les 18 Français qui vont aller en finale parce qu'ils font un tournoi exemplaire.


Ivica Grnja, sélectionneur croate : "On a fait le maximum et on s'est présenté du mieux possible à la France. On a atteint notre objectif. Je savais que l'équipe de France jouait très bien. Cela s'est confirmé ce soir. Ça aurait été mieux si nous n'avions pas eu à jouer quatre matchs en neuf jours. Une partie de l'équipe n'était pas prête pour supporter une telle charge de travail. Tous les joueurs n'étaient pas à 100 % physiquement contre la France. On a eu deux matchs semblables contre la France et l'Espagne, car nous menions à chaque fois 1-0 avant de nous faire battre 2-1. C'est très difficile de pronostiquer la finale mais ce sera une belle finale avec une très bonne qualité de jeu. C'est une finale logique."

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr