Olivier Cahoreau : « C'est très rassurant »

Envoyer Imprimer PDF

Écrasées par Arras lors de l'ouverture du championnat de deuxième division, les footballeuses cormelloises ont joliment réagi dimanche dernier en décrochant une victoire méritée contre Rouen (2-1). Nassima Chehih (22') et Elise Pépin (41') ont inscrit les deux buts cormellois au cours d'une première période largement dominée par les partenaires de Valérie Bourel. La suite fut plus délicate, mais elle a eu l'intérêt de montrer la solidarité des joueuses d'Olivier Cahoreau, ravi du comportement de ses troupes.

 

 

Vous gagnez contre Rouen après la claque reçue à Arras : ça fait du bien ?

Olivier Cahoreau : Oui, ça fait du bien moralement. On a fait 45 premières minutes de très, très bonne facture. On aurait pu mener 4-0 à la mi-temps, il n'y aurait rien eu à dire. À Arras, on n'avait pas été mauvaises mais on n'avait pas joué en bloc, on n'avait défendu qu'en ligne. Là, on a tout fait comme il fallait. On était en bloc pour récupérer le ballon, on était bien dans l'animation offensive. Il y a eu de très bonnes choses pendant cette mi-temps. C'est très rassurant. Les filles ont apprécié.

 

La suite a été moins bonne ?

Ça a été très compliqué parce que Rouen a fait rentrer deux filles devant alliant puissance et vitesse. Ça nous a mis en difficulté dès le départ de la deuxième mi-temps. On savait de toute façon que ça serait dur car, mené 2-0, notre adversaire devait revenir très vite à la marque. Elles ont rapidement réduit le score et il a fallu qu'on tienne. On était mises en difficulté dans le jeu, on n'a pas réussi à poser le ballon à cause du pressing adverse. Elles ont joué très direct sur deux joueuses seulement et nous avons commencé à baisser physiquement. On a tenu tant bien que mal. Tout le monde a fait les efforts, y compris les attaquantes. En terme de solidarité, on a été exemplaires, d'autant plus qu'on a joué les dix dernières minutes à dix suite à la blessure d'Ysaline Hureau.

 

Vous serez donc prêt pour votre premier match à domicile, ce qui était l'objectif du tout début de saison ?

Oui. On est prêt à affronter Bagneux. Dans notre tête comme dans notre jeu, on a tous les éléments. Maintenant, il faut les mettre en adéquation avec l'objectif fixé : aucune perte de point à domicile. C'est compliqué parce que c'est une pression supplémentaire. On va surtout préparer ce match dans notre tête. Physiquement, on est prêt. Dans le jeu qu'on peut produire aussi.

 

L'objectif à domicile est de tout gagner ou de ne pas perdre ?

Ne pas perdre. Il faut qu'on engrange le maximum de points à domicile. Le maintien se jouera à environ huit victoires sur l'ensemble de la saison plus quelques points grappillés à l'extérieur. Si on peut prendre le plus de points chez nous, en sachant qu'on terminera par deux matchs à domicile, ça sera un bon atout. L'important est de situer les objectifs. Après, on travaille pour pouvoir les réaliser.

 

Connaissez-vous l'équipe de Bagneux ?

Pas du tout ! C'est une équipe qui a beaucoup changé, et qui a notamment pas mal recruté à Montigny, relégué de D1. L'effectif fluctue chaque année, donc c'est une équipe qui se cherche encore. Elles ont fait deux matchs nuls dont on ne peut pas tirer beaucoup d'enseignements. Elles ont notamment tenu Arras en échec (1-1).

Photo Thierry Bourel

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr