Le Stade Malherbe doit se remettre en selle

Envoyer Imprimer PDF
Une mini-trêve et ça repart ? Rentrés bredouilles de leur dernier match, Caen et Monaco vont tenter de renouer avec la victoire, ce soir au stade d'Ornano (19 heures). Les Malherbistes n'ont plus gagné chez eux depuis deux mois tandis que les Monégasques n'ont pas encore gagné hors de leurs bases cette saison. Caen doit s'imposer pour rester dans la première moitié du classement. Monaco doit faire de même pour quitter la zone trouble dans laquelle il se trouve.

 

Ne pas laisser place au doute. Voilà qui pourrait être le leitmotiv du Stade Malherbe au moment d'affronter Monaco. Décevants à Valenciennes, malgré une deuxième période de meilleure facture que la précédente, les Malherbistes sont à la relance contre l'ancien club de leur entraîneur Franck Dumas (il y est resté de 1992 à 1999). Pour ne pas risquer de passer dans la deuxième partie du classement et de voir naître une quelconque inquiétude après un début de saison brillamment mené, la victoire est importante contre l'ASM. Elle pourrait aussi permettre de faire un beau rapproché au classement puisque seuls trois points séparent Caen de Lille, troisième. La situation est toute autre pour Monaco. Seulement quinzième de Ligue 1, il n'a gagné qu'une fois cette saison, en août. Le reste du temps, il réalise des matchs nuls (cinq) ou des défaites (deux). Les hommes de Guy Lacombe restent sur deux revers. Ils concèdent certes peu de buts (sept ou huit matchs) mais n'en inscrivent pas davantage (sept également). Pas assez conquérant aux yeux de son coach, Monaco doit retrouver rapidement le chemin du succès pour ne pas glisser vers la zone de relégation. Ce n'est qu'à la différence de buts qu'il n'occupe pas la dix-huitième place...

 

À quel type de jeu assistera-t-on au stade d'Ornano ? Sur le papier et en temps normal, Monaco a les joueurs pour miser sur sa force de frappe offensive. Mais Franck Dumas se méfie davantage de sa solidité défensive. Privé de nombreux éléments, notamment devant (lire ici), Monaco devrait faire valoir la prudence au stade d'Ornano. D'abord s'attacher à bien défendre, puis se projeter rapidement vers l'avant. Un peu comme Caen, en somme. Les deux équipes sont d'ailleurs parmi celles qui ont le taux de possession du ballon le plus faible : 41 % pour Monaco à l'extérieur (avant-dernier) et seulement 29 % pour Caen à domicile (bon dernier avec dix points de moins que Nice, dix-neuvième !). Est-ce à dire qu'on peut s'attendre à une rencontre fermée entre deux équipes pas franchement habituées à faire le jeu et désireuses de se rassurer ? Vu la manière dont la situation est présentée, la réponse peut pencher vers le oui. Seulement, on peut aussi imaginer que Caen, dont on connaît aussi les qualités dans la création du jeu, cherchera à profiter des faiblesses monégasques. Gageons que le premier 0-0 dans l'histoire des confrontations entre les deux clubs en Basse-Normandie ne sera pas pour tout de suite...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr