Caen sans défense face aux Dogues

Envoyer Imprimer PDF

Les caennais se sont logiquement inclinés ce soir à Lille. Après une première mi-temps assez disputée et plaisante entre les deux équipes, l'expulsion de Benjamin Nivet a définitivement fait basculer la rencontre en faveur des Dogues. Cabaye par deux fois, Gervinho et Hazard sont les buteurs lillois tandis que côté caennais, Yatabaré avait égalisé à un but partout à la fin du premier quart d'heure. Les caennais ont ensuite subi le jeu lillois tout au long de la deuxième période sans jamais parvenir à se montrer dangereux.

Chose promise, chose faite. Le onze du départ du Stade Malherbe ressemble bien peu à celui habitué à évoluer en championnat, comme Franck Dumas l'avait annoncé. Barzola et Lazarevic sont relancés en défense, tandis que les jeunes sont à l'honneur quelques crans plus haut. Van La Parra fait son grand retour après cinq mois de suspension et quelques semaines en réserve, Nabab et Yatabaré sont également alignés. El Arabi est sur le banc. En face, Lille propose quasiment son équipe-type.

 

Les Lillois lancent les débats et se procurent par Obraniak, d'une frappe non cadrée, la première occasion du match (5'). La domination nordiste ne met guère de temps à être concrétisée. Un jeu en triangle dans une défense caennaise passive permet à Cabaye d'ouvrir le score (1-0, 7'). En difficulté derrière, les Caennais se font des frayeurs mais sont heureux de voir la frappe d'Hasard passer au-dessus (12'). Mais la partie est ouverte et Caen a aussi des atouts à faire valoir. Van La Parra récupère une longue transversale le long de la ligne de corner et sert parfaitement Yatabaré. La reprise de l'international malien est catapultée sous la transversale (1-1, 14').

 

Le LOSC réagit sans se montrer dangereux dans un premier temps alors que Nivet n'arrive pas à se retourner juste devant le but (23'). Le jeu est animé, rythmé... et maîtrisé par les locaux. Plein axe, pas attaqué, Rami ne cadre pas sa frappe (25') alors que Mollo contre celle de Gervinho (29').

Suite à un tacle violent de Nivet sur Débuchy, le meneur caennais est expulsé pour un deuxième carton jaune (38'). Le Stade Malherbe a sérieusement reculé et laisse désormais le milieu de terrain aux Lillois, qui siègent devant le but caennais, en atteste la percée suivie d'une frappe de Gervinho (34'). Les locaux concrétisent logiquement leur possession de balle et les Caennais concèdent un pénalty. Van la Parra avait en effet fauché par l'arrière Hazard dans la surface après un centre de Débuchy. Bien qu'il ait choisi le bon côté, Perquis est battu par Cabaye et Lille prend l'avantage

 

Une première mi-temps à l'avantage des Lillois qui ont pris une petite option avec ce but d'avance. Les Malherbistes devront revenir avec de meilleurs intentions pour la deuxième période. Gervinho et Hazard font mal ce soir ainsi que le double buteur français, Cabaye.

 

 

Réduits à 10, les Caennais regroupés en défenses peinent à récupérer des ballons. La possession de balle est largement lilloise (71% contre 39) et Obraniak en profite pour obtenir un coup-franc excentré que Perquis renvoie du pied. Dans la foulée, c'est Balmont qui subit une faute pour un coup-franc à l'opposé, renvoyé par la défense en corner (50'). Lille combine et Béria frappe mais Perquis claque avec brio pour un nouveau corner.

Lille maintient la pression Lazarevic doit faire faute sur Gervinho aux trente-cinq mètres. Hazard dépose le ballon dans les six mètres et Gervinho pousse au fond, il donne le troisième but de la soirée aux Lillois, sans doute le but du chaos. Les Nordistes continuent à presser de toutes parts les Caennais. Sorbon tamponne Balmont mais le coup-franc frappé par Obraniak ne donne rien (58'). Franck Dumas décide de faire entrer deux milieux récupérateurs, Raineau et N'Diaye à la place de Seube et Mollo. Mais les Lillois ne laissent aucun ballon aux Caennais, qui sont totalement dominés dans leur moitié de terrain.

 

 

Les Caennais voient sans doute avec soulagement la sortie de Gervinho, remplacé par Moussa Sow. L'Ivoirien aura fait un match plein, percutant énormément. Sur son premier ballon touché, Moussa Sow, bien lancé, frappe le poteau alors qu'il était en un contre un avec Perquis (65') puis tente un lob quelques minutes plus tard mais Perquis se détend et renvoie hors du cadre. Perquis s'emploie à nouveau pour renvoyer une frappe tendue de Balmont.  

Hazard est logiquement récompensé de tout son travail par un but. Servi par une transversale de Balmont le Belge mystifie ses deux vis-à-vis et trompe Perquis d'une frappe croisé (73'). Il continue son festival et obtient un coup-franc intéressant qu'Obraniak tente mais rate (75'). Sow, auteur d'un mauvais geste sur Barzola n'est pas averti. Le banc caennais s'en énerve et Philippe Malige, qui officie ce soir, expulse Jean-Marc Branger. Ces dix dernières minutes sont plus marquées par les discussions avec l'arbitre que par le jeu, qui a perdu du rythme depuis le quatrième but lillois. Les Caennais se procurent deux coup-francs suite à suite mais l'un est dévié en six mètres par Yatabaré et l'autre ne donne rien. L'arbitre siffle et les deux adversaires rentrent aux vestiaires après une fin de match terne. Au total, Mr Malige aura sifflé 41 fautes. Quant aux Caennais, ils pourront remercier leur gardien ce soir qui évite à son équipe une addition encore plus corsée.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr