Mondeville passe en mode européen

Envoyer Imprimer PDF

Après un début de saison réussi, marqué par six victoires pour deux défaites sur la scène nationale, Mondeville s'apprête à retrouver la coupe d'Europe. En Eurocup, les Mondevillaises se présenteront avec « l'ambition d'aller le plus loin possible ». Elles ont les moyens de réaliser un beau parcours dans cette compétition qui commencera mercredi 11 novembre par la réception des Portugaises de Vagos (20h00)

 

 

 


L'Eurocup

C'est la petite coupe d'Europe derrière l'Euroligue qui réunit les meilleurs clubs européens dont, cette saison, Tarbes, Bourges et Villeneuve d'Ascq. Malgré sa onzième place à l'issue de la saison régulière en 2008-2009, Mondeville s'y est qualifiée grâce à sa victoire au Challenge Round.


Pas moins de 41 clubs représentant 22 nations disputeront la phase de poules. Ils sont réunis en neuf groupes de quatre équipes et deux groupes de trois équipes. Les deux premiers de chaque groupe plus les dix meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les seizièmes de finale. Il y aura six matchs (aller/retour).


À partir des résultats obtenus, un classement sera établi. En seizièmes de finale, le numéro 1 rencontrera le numéro 32, le numéro 2 rencontrera le numéro 31, etc. Les rencontres se joueront en matchs aller/retour. Le classement déterminera aussi les matchs suivants selon le même principe (voir illustration ci-dessous).


Mondeville et ses adversaires

L'USO Mondeville, seul représentant tricolore avec Montpellier, fait partie de la poule A où se trouvent également Vagos (Portugal), Sierre (Suisse) et Györ (Hongrie). Ces trois formations ont une expérience européenne toute limitée (une à deux participations chacune, trois victoires en 23 matchs confondus). L'USOM fait figure de grand favori de sa poule, elle qui est déjà parvenue deux fois au stade de huitièmes de finale de l'Euroligue.


Les objectifs mondevillais

Pour Hervé Coudray, « l'ambition est d'aller le plus loin possible. L'année dernière on s'était arrêté aux seizièmes de finale parce qu'on avait fait un parcours en poule assez difficile. Nous étions tombées contre Koursk une équipe qui était allée assez loin dans cette coupe. Notre volonté est de finir premiers de cette poule et si possible avec zéro défaite pour pouvoir jouer ensuite des adversaires un petit peu moins forts. »

Carolien Aubert estime quant à elle sur le site basquetebol.org que « jouer les quarts de finale doit être notre minimum ».


La coupe d'Europe, un nouveau rythme

Qui dit coupe d'Europe dit calendrier plus lourd. Mondeville va passer d'un match par semaine à deux. « On entame une période de six semaines avec treize matchs, calcule Hervé Coudray. On rentre vraiment dans le vif du sujet. » Ce changement de taille implique une réorganisation des entraînements. « On gère les semaines de manière différente. On va travailler plus tactiquement ou techniquement que quantitativement. Les joueuses préfèrent, car ce qu'elles aiment, c'est jouer des matchs. Ça va changer du rythme que l'on avait en début de saison où on avait toute une semaine pour préparer nos rencontres. Là, on aura un ou deux entraînements maximums pour cela. »


Vagos pour commencer

Mondeville commence donc sa campagne européenne par la réception de Vagos. Les Bas-Normandes ne devraient pas souffrir face à cette modeste formation, défaite à six reprises en autant de matchs la saison dernière en Eurocup sur le score moyen de 60-90. « Vagos est constitué principalement de deux Brésiliennes, qui sont leurs leaders offensifs : Clarisse Dos Santos et Izabela De Andrade, explique Hervé Coudray. Sur leur premier match de championnat, elles ont marqué 52 points à elles deux. Il faudra être capable de les stopper. »

 

Source : http://www.fibaeurope.com/

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr