Un nouveau Stade Malherbe contre Toulouse ?

Envoyer Imprimer PDF

Football. Toulouse - Caen, 16ème journée de Ligue 1 (ce soir, 19 heures). Franck Dumas l'a promis : il y aura du changement contre Toulouse. Après six défaites consécutives et 20 buts encaissés, le Stade Malherbe va tenter de repartir sur de nouvelles bases au Stadium, un stade où les Toulousains sont régulièrement mis en difficulté.


Franck Dumas avait promis à ses joueurs une semaine très difficile. Les conditions climatiques – froid glacial, quelques flocons de neige – n'ont vraiment pas adouci le problème. Les Malherbistes se sont entraînés dans un contexte bien en phase avec leur forme du moment : gris et triste. « On est vraiment dans le dur, je pense qu'on ne peut pas être plus bas aujourd'hui, reconnaît Nicolas Seube sur le site officiel du Stade Malherbe. On est tous pas bons en ce moment. Et en plus de ne pas être bons, on a un manque de réussite total. »


Depuis deux mois et demi, soit dix matchs, le Stade Malherbe court après la victoire. Battu par Sochaux sur deux corners, coupable d'avoir abandonné l'affaire une fois mené 2-0, il a renvoyé une image de lui-même catastrophique devant ses supporters, dimanche dernier. À l'issue de cette rencontre perdue 3-0, Franck Dumas avait confirmé qu'il ne présenterait pas la même équipe devant Toulouse. La défense sera modifiée voire chamboulée. Jérémy Sorbon (retour de suspension), Grégory Tafforeau (retour de blessure) et Branko Lazarevic (choix du coach) font leur retour. Thomas Heurtaux (blessé) et Pablo Barzola (choix du coach), titulaires lors du dernier match, ne sont pas du voyage en Haute-Garonne. Le milieu de terrain devrait aussi subir des modifications. Iso N'Diaye pourrait ainsi gagner ses galons de titulaire, profitant de la méforme persistante de Damien Marcq. Le retour d'Anthony Deroin donne également une solution de plus – et ce n'est pas un luxe – dans le domaine offensif. Si la marge de manœuvre est faible pour le staff caennais, elle a le mérite d'exister quand même. Pas seulement dans le choix des hommes, en terme de tactique aussi.


Souvent barricadé à Toulouse


À Toulouse, Caen doit d'abord stopper l'hémorragie de buts encaissés. La moyenne sur le mois de novembre s'élève à 3,25 par match, un chiffre qui condamne à la défaite. Il faut fermer les vannes, quitte à rester muet offensivement. Dans cette perspective, il y a pire que le TFC comme adversaire. Onzièmes de Ligue 1, les Toulousains ne sont pas franchement souverains à domicile : deux victoires (pour trois défaites et deux matchs nuls), une série en cours de cinq matchs sans victoire, six buts inscrits seulement, sept encaissés... Au vu des chiffres, les supporters de la Ville Rose ne doivent pas beaucoup s'amuser devant leur équipe, quinzième du classement domicile.


Toulouse, « un bon adversaire, pas facile à manœuvrer », aux dires de son ancien joueur Nicolas Seube, fait partie des équipes moyennes du championnat, capable de coups d'éclat (troisième en 2007, quatrième en 2009) mais plus souvent dans le haut de la deuxième moitié de classement. Cependant, après trois défaites consécutives, les Toulousains se sont réveillés au mauvais moment pour le Stade Malherbe. Ils ont retrouvé le chemin de la victoire en même temps que celui des filets (ils n'avaient pas marqué lors de leurs trois précédentes rencontres) samedi dernier à Auxerre (1-2). Ce succès, le deuxième toutes compétitions confondues en trois mois (pour sept défaites et trois matchs nuls) leur a permis de reprendre un peu d'altitude au classement. Ils ne pointent jamais qu'à trois longueurs du podium.


Pour en venir à bout, ou ramener au moins un point du déplacement, Franck Dumas réclame « beaucoup plus de passion, beaucoup plus d'envie » de la part de ses joueurs. Caen, miné par le manque de confiance, conserve des arguments. Quelque soit l'équipe alignée ce soir (19 heures), elle devra enfin les faire valoir. Il ne faudrait pas que l'écart avec le premier relégable, qui est actuellement d'un point, se creuse davantage. Seizième, Nice compte déjà trois points de plus que Caen. Valenciennes, quatorzième, en est à cinq (et un rapport de +11 à la différence de buts)...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr