Une défaite qui rappelle à la vigilance

Envoyer Imprimer PDF
Après une série de quatre matchs sans défaite, qui constituait mine de rien sa meilleure de la saison (8 points pris sur 12), le Stade Malherbe a mis en pause sa belle dynamique du moment à Nancy. Même si cela s'est joué sur peu de choses, il a logiquement perdu contre un adversaire direct au maintien (2-0). Un revers, le troisième en 2011, qui vient lui rappeler que le chemin vers la délivrance est encore long. Caen a en effet réalisé une bien mauvaise opération...


Depuis la mi-février, le Stade Malherbe avait pris l'habitude de faire durer le suspense jusque dans les derniers instants de la partie. Les victoires contre Bordeaux et Saint-Etienne s'étaient dessinées dans les arrêts de jeu. Les matchs nuls face à Valenciennes et Monaco avaient été concédé ou décroché dans les dix dernières minutes (pour le premier) ou la deuxième moitié de la seconde période. Hier soir à Nancy, les Caennais ont épargné à leurs supporters une fin de match stressante. Une erreur de marquage en première mi-temps, une expulsion par la suite, et voilà Caen qui concède son premier revers depuis le 5 février. « On n'a pas fait un bon match, reconnaît Franck Dumas. Je ne dirais pas un non-match, mais ce n'était pas terrible. » Les Malherbistes avaient visiblement l'intention de conserver jusqu'au bout le point dont ils bénéficiaient virtuellement au coup d'envoi de la rencontre. L'inattention fatale dont s'est rendu coupable Grégory Tafforeau sur coup-franc a tout chamboulé. Elle a eu le don d'agacer l'entraîneur caennais. « C'est que de l'intelligence de placement et du marquage. Il n'y a pas besoin de mettre de stratégie en place. Ça, ça nous fout en l'air. Si on revient à la mi-temps à 0-0, je suppose que le match finit à 0-0. »


Mené, Caen a dû sortir un peu plus de sa réserve mais n'a jamais réussi à poser son jeu. Sans quelques joueurs majeurs au milieu de terrain (Proment, Seube et Hamouma), c'était brouillon, confus. En face, Nancy a parfaitement joué le coup. Les Lorrains n'ont pas été flamboyants offensivement, bien que supérieurs à Caen dans l'utilisation du ballon sur une surface extrêmement rapide, mais ils ont assuré défensivement. « On ne s'est pas facilité la tâche. Nous qui aimons bien les espaces, c'est difficile avec le synthétique quand il pleut, ça va vite », constate Franck Dumas. Les pertes de balle furent nombreuses et les séquences souvent courtes. En outre, les difficultés rencontrées par Damien Marcq et Sambou Yatabaré à la récupération n'ont pas aidé. Après l'expulsion du jeune Malien, la messe était dite pour Caen, qui a encaissé un deuxième but. « On n'a pas été au niveau et on a perdu », ne peut que reconnaître Damien Marcq.


Y a-t-il « un peu de fatigue », comme le suggère Romain Inez ? Certainement. Sans doute est-elle au moins aussi mentale que physique. « On va peut-être dire que je suis trop gentil, mais ça fait deux mois et demi que je leur rentre dedans, que je leur montre des choses qu'ils font, modère Franck Dumas. Je peux comprendre, même si la situation ne le permet pas. Ce sera un joker, pas plus. » Cette défaite vient rappeler la fragilité du patient caennais, inhérente à sa position incertaine dans la deuxième moitié de tableau. Caen pouvait espérer disposer de neuf longueurs d'avance ce soir, si les choses s'étaient idéalement passées pour lui. Avec sa défaite conjuguée au succès de Monaco sur Bordeaux, il n'a guère que trois unités de plus qu'Auxerre, désormais premier relégable. Après les deux faux-pas réalisés contre Lens et Lorient en 2011, les Malherbistes avaient su réagir aussitôt. Ils devront faire de même dimanche prochain face à Arles-Avignon. La lanterne rouge de Ligue 1, qui a tenu Lorient en échec hier (3-3) n'a gagné qu'un match cette saison. C'était contre Caen. Pas de blague, cette fois-ci, ou bien le doute pourrait réapparaître.

Source des déclarations : site officiel du Stade Malherbe (www.smcaen.fr)

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr