Le Stade Malherbe fraye sa route sereinement

Envoyer Imprimer PDF

Vainqueur 2-0 d'Arles-Avignon dimanche, le Stade Malherbe a confirmé qu'il faisait partie des équipes en forme de la phase retour. Sans franchement briller, les Caennais ont obtenu l'essentiel. Avec 35 points au compteur, à dix journées du terme de la saison, ils ne sont vraiment plus très loin du maintien.


Cela fait trois mois et demi que le Stade Malherbe n'a plus enchaîné deux contre-performances consécutivement. Battu trois fois – seulement – en 2011, il a toujours su rebondir dans la foulée, à l'image de ce qui s'est produit dimanche dernier. « C'est quelque chose de très important, surtout qu'on avait accumulé sept défaites de suite fin 2010, se remémore Thomas Heurtaux. Ça prouve que l'équipe a mûri et qu'elle a du caractère. »


La "nouvelle" (elle ne l'est plus tant que ça maintenant) maturité du Stade Malherbe s'est encore observée contre Arles-Avignon. Longtemps tenu en échec, Caen a pourtant dégagé pas mal de sérénité pour finalement débloquer la situation sur un coup-franc lumineux du dynamiteur Yohan Mollo. « On n'a pas douté », confirme Thomas Heurtaux. « On a été très timides en première mi-temps, ça manquait de rythme, analyse Franck Dumas. La deuxième mi-temps a été meilleure. On a été plus percutants et agressifs. »


Les Malherbistes ont pu mesurer le chemin parcouru depuis le match aller, perdu 3-2. Le classement parle d'ailleurs pour eux. Avant-derniers en décembre, ils sont aujourd'hui treizièmes avec six longues d'avance sur la zone rouge et seulement quatre de retard sur Saint-Etienne, sixième de Ligue 1. Caen pointe au cinquième rang du classement de la phase retour, avec 17 points pris en neuf rencontres (cinq victoires, deux nuls et deux défaites). C'est un de plus que le total de la phase aller... acquis en l'espace de 19 journées ! Auxerre et Lens n'ont pris que neuf points, Monaco et Nancy dix... « Il ne faut pas se voiler la face : avoir 35 points à dix journées de la fin, c'est quand même énorme, reconnaît Nicolas Seube. Malheureusement, on tombe toujours dans des années où il faut beaucoup de points pour se maintenir. J'ai peur que, cette saison, le maintien se joue au-delà des 42 points. » Sur les dix dernières années, cela ne s'est produit qu'une fois... mais c'est le Stade Malherbe qui en avait été victime, en 2005. Après 28 journées, les Caennais ne comptaient toutefois que 29 points, ce qui constitue le total actuel de Monaco, premier relégable. L'avance dont disposent les Caennais les inciterait presque à regarder autant devant eux que derrière eux. « Il y a encore huit points à prendre, estime Thomas Heurtaux. Ce n'est pas énorme mais on n'est pas à l'abri de séries derrière nous. On reste attentifs. Cela dit, on est des compétiteurs. Si on peut faire mieux, on le fera. »


Le dernier quart de saison s'annonce « intéressant » car fortement relevé pour les Caennais. Il se divise en trois parties. Après une petite trêve internationale ce week-end, le Stade Malherbe reprendra par un déplacement à Lille suivi de la réception du Paris-Saint-Germain. Deux affiches qui font saliver. Derrière, il retrouvera des adversaires plus modestes en enchaînant Sochaux, Toulouse, Nice et Lens. Ces quatre formations figurent actuellement dans la deuxième moitié de tableau. Enfin, les Caennais auront Rennes, Montpellier, Lyon et Marseille en dessert. Pour le moment, trois de ces écuries sont en course pour le titre... Il vaudrait mieux avoir assuré le maintien avant de les défier même si, comme le rappelle Thomas Heurtaux, Caen est « peut-être plus à l'aise contre les grosses équipes ». Après tout, n'a-t-il pas pris dix points sur douze possibles à l'aller contre les quatre adversaires face à qui il terminera l'exercice 2010-2011 ? Mais avant cela, il reste de belles pages à écrire...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr