Ifs poussif puis tranquille

Envoyer Imprimer PDF

Basket. Ifs 86 – 59 Le Poinçonnet, match en retard de Nationale 2 féminine. Sérieusement mis en difficulté en première mi-temps, Ifs a su régler la mire dans le troisième quart-temps avant de terminer le match à cinq contre quatre suite à l'élimination de deux joueuses du Poinçonnet. Les Ifoises montent à la deuxième place du classement avant de retrouver Le Poinçonnet dès samedi pour une revanche qui promet d'être engagée.


S'il n'est jamais évident de surmonter une large défaite, il n'est pas toujours simple non plus de relancer la machine après une éclatante victoire. Brillantes contre le leader Chesnay-Versailles quelques jours plus tôt, les Ifoises en ont eu la confirmation ce mercredi soir face au Poinçonnet en développant une prestation « très moyenne » aux dires de leur coach, Mikaël Déjardin. Elles ont certes fait la course en tête pendant l'essentiel de la rencontre, mais elles ont tout de même été menées au score au cours du deuxième quart-temps (21-25, 16'). « On s'est fait marcher dessus », déplore Mikaël Déjardin. A ce moment-là, le temps mort que ce dernier prit permit à son équipe de repartir de l'avant pour creuser enfin un écart intéressant (37-28, 19'). Au milieu du match, Le Poinçonnet n'avait néanmoins que cinq points de retard (37-32). « Elles n'étaient pas contentes de se déplacer un mercredi et on a vite compris qu'elles étaient pas venues là pour rien, indique Chloé Seigneur. Elles sont arrivées remontées. On a connu un début de match assez difficile. »


L'agressivité des Indriennes ne leur fut bénéfique qu'un temps, cependant. Ifs s'y adapta à l'entame du troisième quart-temps. Extrêmement adroites, « très patientes et capables de trouver les solutions » (M. Déjardin), les Ifoises se détachèrent nettement, en même temps qu'elles continuaient à faire tomber les fautes (55-40, 27'). Le Poinçonnet s'énervait et perdait une première joueuse, majeure qui plus est, pour cinq fautes (28'). Ses coéquipières n'avaient plus le droit à l'erreur : elles n'étaient que cinq. Deux minutes plus tard, une deuxième joueuse était pourtant invitée à rejoindre le banc, alors que le match était d'ores et déjà plié en faveur des locales (62-40, 30'). Le dernier quart-temps allait se disputer à cinq contre quatre, situation particulièrement rare. « C'est vraiment perturbant, commente Chloé Seigneur. Il y a beaucoup plus d'espace, mais ça casse le rythme. »


De fait, Le Poinçonnet s'en est bien tiré, parvenant à préserver un écart avoisinant les 20 points à force de combativité. Un peu désorienté, Ifs a tout de même pu confirmer son statut de meilleure attaque de la poule. Et, du même coup, son invincibilité à domicile : onze victoires en onze matchs cette saison. « C'est important psychologiquement avant d'entamer les play-offs, estime Chloé Seigneur. Ça nous donne une grosse dose de confiance. Les équipes vont venir ici avec la trouille au ventre. »


Avant de jouer la montée en Nationale 1, Ifs aura un dernier déplacement à effectuer... au Poinçonnet, samedi. « Je m'attends au pire », anticipe Mikaël Déjardin en devinant le sentiment de revanche qui animera ses adversaires.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr