Caen tient son maintien !

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen 2 - 2 Marseille, 38ème journée de Ligue 1. Mission accomplie : Caen reste en Ligue 1 ! Les Caennais ont obtenu leur maintien en réalisant un match nul face à Marseille en clôture de saison. Parfaitement lancés par un but rapide de Yohan Mollo, ils menaient 2-0 à la mi-temps. L'OM, net dominateur, ne s'en est pas laissé compter et a fini par égaliser logiquement. Ce partage des points suffit amplement au bonheur des Caennais en raison des résultats adverses.


La roue tourne pour le Stade Malherbe. Relégué lors de l'ultime journée en 2005 et 2009, il a cassé la spirale en 2011 pour s'offrir un maintien arraché de haute lutte. Une défaite aurait pu faire le bonheur des Caennais, puisque Lyon s'est imposé à Monaco, mais c'est un nul qu'ils ont glané contre Marseille. Il leur permet de finir l'exercice à une quinzième place satisfaisante.


Au vu du match, le score final est plutôt bien payé pour Caen, alors même que les Malherbistes avaient deux buts d'avance aux trois-quarts de la rencontre. Devant un public gonflé à bloc, les locaux ont subi pendant quasiment toute la rencontre (64 % de possession pour l'OM). Mais ils ont été très réalistes en concrétisant leurs deux seules occasions du match. Yohan Mollo a d'abord repris de demi-volée un centre au deuxième poteau de Romain Hamouma (1-0, 6') puis Mbaye Niang a remporté avec plein de sang froid son duel face à Steve Mandanda après une ouverture lumineuse de Benjamin Nivet dans le dos de la défense marseillaise (2-0, 45'). A part ça, il y a bien eu quelques vagues situations dans la surface olympienne, mais rien qui ne mette en péril le portier visiteur, même si Romain Hamouma lui donna des sueurs froides (18').


En revanche, Alexis Thébaux a dû s'employer dès la deuxième minute de jeu, repoussant une tête d'André Ayew puis une frappe de Stéphane Mbia sur le corner suivant. Peu avant le quart d'heure de jeu, Grégory Leca le suppléait sur sa ligne après qu'Ayew eût éliminé le gardien caennais (13'). Caen perdait très vite le ballon et voyait déferler les offensives adverses, menées par Mathieu Valbuena, André Ayew ou Loïc Rémy. Par chance pour les rouge et bleu, privés de leur capitaine Nicolas Seube après 22 minutes de jeu (blessure à la cuisse), les tentatives olympiennes manquaient généralement de précision. Les Caennais parvenaient à enrayer la dynamique adverse au début de la deuxième période et à effectuer quelques brèves apparitions dans le camp visiteur, mais cette volonté de poser le jeu était contrecarrée par un homme : Loïc Rémy. Alors que le murmure d'un but lyonnais à Monaco se répandait avec bonheur dans le stade, l'attaquant marseillais perforait la défense caennaise et venait tromper Alexis Thébaux (2-1, 68').


Cette réduction du score ne faisait qu'accentuer la domination phocéenne en dépit des encouragements nourris du douzième homme caennais. Sur un centre de Rémy, Alexandre Raineau n'était pas loin de marquer contre son camp (78'). La délivrance venait finalement du stade Louis-II, où Lyon doubla la mise dans les dix dernières minutes. L'effet fut peut-être néfaste pour Caen. À la réception d'un bon centre d'Ayew, Rémy doubla la mise de la tête (2-2, 88') alors que Grégory Proment avait sauvé son camp sur sa ligne quelques minutes plus tôt. Les Malherbistes pouvaient néanmoins fêter le maintien avec leurs supporters. Caen sera en Ligue 1 la saison prochaine. Il ne l'a pas volé.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr