C'est la rentrée pour le Stade Malherbe

Envoyer Imprimer PDF
Alors que beaucoup s’apprêtent à partir en vacances et pensent déjà à leur future destination, les joueurs du stade Malherbe avaient fini les leurs et faisaient leur rentrée, ce matin, au complexe sportif de Venoix. Après un mois de pause, les joueurs normands se retrouvaient aujourd’hui, pour deux séances (à 10h30 et 16h00). La préparation d’avant saison durera six semaines et sera agrémentée d’un stage à Vichy et d’au moins cinq matchs amicaux d’ici à la première rencontre du championnat, le samedi 6 août, à Caen contre Valenciennes.

Sous une chaleur étouffante, 18 joueurs se sont présentés sur le terrain d’entraînement, ce matin, pour entamer le travail foncier. Devant la centaine de spectateurs tapie à l’ombre des arbres, les pros du Stade Malherbe se retrouvaient donc sous les ordres de Jean-Marc Branger, le préparateur physique du club.

Au programme de ce matin, une demi-heure de course, une séance de gainage et 10 minutes d’étirement. Des débuts en douceur qui devraient rapidement s’intensifier mais qui permettaient aux joueurs de se retrouver. « Ça fait plaisir de se revoir, on est contents de se retrouver, on se raconte nos vacances », lançait Alexis Thébaux qui n’aurait pas dit non à une semaine de vacances de rab, d’autant plus quand il faut reprendre sous une elle température. « On a surtout hâte d’être à la semaine prochaine et de partir en stage, pour retrouver les liens qui ont fait notre force l’année dernière », ajoute le gardien normand.

Cette première semaine de reprise est effectivement un peu particulière puisqu’elle est dédiée aux tests d’efforts et aux multiples visites médicales. Nicolas Seube partage avec son gardien le désir de vraiment retrouver le groupe pour le stage de Vichy, du 4 au 14 juillet : « Cette première semaine est surtout basée sur la prise de contact, on a différents rendez-vous à honorer comme les tests médicaux qui sont maintenant obligatoires et puis on va entrer vraiment dans le vif du sujet quand on partira en stage. » Le capitaine normand aura alors l’occasion de jouer son rôle auprès des nouveaux arrivants. « On va intégrer les nouveaux du mieux possible pour qu’ils comprennent un petit peu les valeurs du club et ce qu’on attend d’eux. C’est un petit peu mon rôle d’expliquer comment ça se passe dans le club, les choses à faire et à ne pas faire et puis l’esprit du groupe comme il a été l’année dernière, parce qu’on va en avoir besoin », note le joueur. Pierre-Alain Frau et Frédéric Bulot sont de ceux-là. Le premier qui est arrivé en toute fin d’entraînement, et n’y a donc pas participé. Il devrait signer son contrat dans les prochains jours. Le second a signé depuis début juin, mais passait des examens médicaux ce matin et n’était donc pas non plus avec ses nouveaux coéquipiers, pour les premières foulées collectives.

Frédéric Bulot, appelé à remplacer Yohann Mollo, est le moins connu des deux. « Je ne le connais pas du tout, dit de lui Nicolas Seube, on va le découvrir, c’est un joueur qui est dans le profil de ce qu’on attend dans le couloir : rapide et percutant ». Pierre-Alain Frau est une vieille connaissance du capitaine caennais. Les deux hommes ont en effet évolué ensemble en équipe de France des moins de 16 ans. « Il est expérimenté, c’est quelqu’un qui avait certainement envie d’avoir plus de temps de jeu et sur lequel on va pouvoir s’appuyer. Je pense qu’il avait à cœur de venir à Caen », précise Nicolas Seube à propos de celui qui vient pour remplacer Youssef El Arabi.

Sur d’éventuelles autres venues, le Caennais n’en dira pas plus : « ce n’est pas mon domaine, ce n’est pas à moi de gérer ça ». Tout dépend à vrai dire du départ de Youssef El Arabi et surtout du montant que Caen pourra rapporter de son transfert. « j’ai cru comprendre qu’ils voulaient un latéral droit et peaufiner peut-être l’entre-jeu », annonce Nicolas Seube sans plus de précisions. « Donc le groupe sera certainement un peu plus important que l’an passé, mais pas de beaucoup, il y aura peut-être un ou deux joueurs supplémentaires. Ça a bien fonctionné avec un effectif raccourci, tout le monde est concerné, tout le monde a du temps de jeu, ça été pas mal donc je pense qu’on va rester sur cette idée », ajoute-t-il.

Le joueur s’attarde ensuite un peu sur son sort, lui qui est en passe de signer une prolongation de contrat « Je ne sais pas quand ça va se faire. Mais aujourd’hui j’ai 32 ans, il me reste une année de contrat, sachant que le club est toujours en ligue 1 et que je me vois mal partir maintenant, je vais certainement prolonger. Une reconversion est prévue ensuite, c’est ce qui s’était dit depuis deux saisons maintenant. Pour l’instant je suis plus dans le projet sportif mais c’est quelque chose qui est important et qui a fait à l’époque que je suis resté au club. »

Ce sera un peu plus compliqué pour le gardien caennais, Alexis Thébaux, qui est sous contrat jusqu’en juin 2012 et ne s’est pas encore décidé sur sa prolongation. « Je me tâte un peu, je sais que le club a envie de me prolonger donc ça dépendra du projet et des responsabilités qu’on me donnera parce que j’ai envie d’avoir beaucoup plus de responsabilités cette année. J’ai envie d’exploser aussi ». À Caen depuis maintenant quatre saisons, le gardien se considère à une période charnière de sa carrière et se « laisse le temps de la réflexion ».

 

 

Les Joueurs du Stade Malherbe auront, jusqu’à dimanche midi, deux séances quotidiennes (excepté jeudi après-midi). Programmées à 10h00 puis à 16h00, ces séances sont toutes publiques et auront lieu au complexe sportif de Venoix. Les Caennais partiront ensuite en stage à Vichy, du 4 au 14 juillet. Ils y joueront leur premier match amical, le 9 juillet, contre Clermont.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr