Ouistreham veut se maintenir et moins souffrir

Envoyer Imprimer PDF
L'AJS Ouistreham s'est maintenue de justesse en Division d'Honneur au printemps dernier, terminant le championnat à une onzième place toute proche des relégués. À deux semaines du coup d'envoi d'un nouvel exercice, son entraîneur espère vivre une saison un peu plus sereine. Olivier Joba, arrivé au club il y a un an, estime son équipe « plus consistante » mais n'en demeure pas moins extrêmement prudent.


Voilà deux semaines que les footballeurs ouistrehamais ont rechaussé les crampons. Ils préparent une nouvelle saison en Division d'Honneur, l'échelon majeur du football régional. Maintenus en tremblant jusqu'au bout la saison dernière (ils ont terminé un point devant la MOS, qui devait initialement descendre en DSR), ils aspirent une nouvelle fois à sauver leur peau en DH. « Après avoir vu les forces en présence, je savais à mon arrivée au club que la saison serait difficile, ne cache pas Olivier Joba. On n'était pas malheureux de laisser trois équipes derrière nous. On a rempli l'objectif en se maintenant. On va essayer de faire pareil sans souffrir. »


Pensionnaire de CFA 2 en 2007, quatrième, cinquième, septième puis onzième de DH les années suivantes, Ouistreham doit enrayer la chute. Olivier Joba, ancien coach de Saint-Lô estime que son équipe a les moyens d'y parvenir. « On a progressé tout au long de l'année dernière. J'ai l'impression qu'on est un peu plus consistants, mais cela demande à être vérifié » La prudence est de mise pour une formation désormais privée de Jonathan Burek et de Thomas Renault, partis tenter leur chance en CFA 2 du côté de Mondeville et Deauville-Trouville, ainsi que de Jonathan Gourdin, qui a rejoint Courseulles (DSR). Les recrutements de six joueurs*, jeunes pour la plupart, sont considérés comme « des paris ». L'AJSO « n'a pas les moyens sportifs et financiers » d'attirer des éléments confirmés d'un niveau supérieur. Dans ce contexte, Olivier Joba est « méfiant » et avance « sans vraiment de certitudes ». « J'attends le tiers du championnat pour fixer des objectifs, mais c'est sûr que ce sera difficile de regarder plus haut que le maintien. »


Les Maritimes ont disputé deux matchs amicaux pour le moment, soldés par autant de défaites face à la MOS (1-2) et Vire (0-2). Olivier Joba n'est pas inquiet mais il reconnaît que la progression de son équipe est ralentie par les absences fréquentes. « On avance un peu trop lentement à mon goût ». Le championnat reprendra le 27 août par un déplacement à Dives, relégué de CFA 2 donc gros morceau annoncé. Le reste de la saison promet de belles joutes avec les clubs caennais et ceux de l'agglomération. Entre la Maladrerie, l'ASPTT Caen, Hérouville, Ifs, Mondeville (B), voire Bayeux et Dives, les derbys seront nombreux. « Ça ressemble à un championnat inter-quartiers. C'est assez motivant », souligne Olivier Joba.


*Les recrues : Anthony Mairet (MOS), Guillaume Anger (AG Caen), Dany N'Tumpa Kena (Douvres), Julien Seyer, Gueven Atabey (Hérouville), Mohammed Aiche (Douvres).

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr