L'ASPTT, plus qu'un simple promu ?

Envoyer Imprimer PDF

Après une décennie d'errance, l'ASPTT Caen est de retour en Division d'Honneur. Inarrêtable la saison dernière, l'équipe entraînée par Laurent Dufour espère poursuivre sur sa lancée pour assurer le maintien aussi vite que possible. Les Caennais, au groupe resté stable, n'ont a priori rien de la victime expiatoire.


Sans surprise, l'ASPTT Caen n'a pas fait de vagues pendant l'intersaison. Le promu s'est attaché à renforcer son effectif sans le chambouler. Pas franchement étonnant de la part d'une équipe ayant littéralement survolé les débats en DSR la saison dernière. Laurent Dufour n'estimait-il pas avant la trêve que son équipe se serait probablement maintenue sans réellement trembler si elle avait été alignée en DH la saison dernière ? Fort de cette conviction, le boss caennais n'a fait appel qu'à quatre éléments extérieurs, « des garçons qui ont déjà joué en DH et dont le profil et l'état d'esprit nous correspondent ». Maxime Agnoli, Guillaume Leliard et Yannick Badie Kallou sont arrivés de Mondeville, où ils évoluaient principalement en équipe réserve. Josmale Hombessa est quant à lui revenu au club après une pige à Ifs.


Le groupe, qui n'a par ailleurs perdu que deux joueurs, a repris l'entraînement le 20 juillet, bien avant la plupart de ses adversaires. Il a disputé trois matchs amicaux pour le moment : défaite contre Saint-Lô (DH, 1-3), nul contre Flers (CFA 2, 2-2) et victoire contre Granville (CFA 2, 2-1). « On est en progression, ça commence à venir, souligne Laurent Dufour. On travaille sur des points et des thèmes précis, le résultat est secondaire pour le moment. Je suis satisfait de ce que j'ai vu mais ça reste fragile. » Demain, les Postiers poursuivront leur préparation à Pacy-sur-Eure (DH). Deux semaines avant la réception de Vire, marquant le coup d'envoi de la saison, les temps de jeu commenceront à être allongés en vue de dégager l'équipe qui débutera le championnat. Un dernier match est programmé samedi prochain contre Evreux (DH).


Les PTT vont « essayer de surfer sur la dynamique » de leur brillante montée, puisqu'ils ont signé seize victoires, deux nul et une seule défaite lors des sept derniers mois de compétition la saison dernière. Pour cela, le club compte bien s'appuyer sur ce qui a fait sa force la saison dernière : son jeu collectif. « Quand on joue tout pour l'attaque, on est récompensé », affirmait Laurent Dufour il y a quelques mois. L'ASPTT a pour habitude de faire le jeu, et avec un buteur tel que Maxime Roynel (photo, en jaune) à la finition, cela porte ses fruits. L'homme aux 32 buts la saison dernière en DSR sera encore l'atout majeur d'une équipe qui aspire à « se mettre à l'abri le plus rapidement possible ». Si le club caennais adopte un discours prudent de circonstance, il peut espérer autre chose qu'une lutte tendue jusqu'au bout.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr