Sous la menace, Caen a un rang à défendre

Envoyer Imprimer PDF
Une semaine après son élimination de la Coupe de France par Rennes, Caen retrouve le championnat de Ligue 2 et la pelouse – probablement très grasse – du stade d'Ornano, ce soir (20h30). Face à Bastia, lanterne rouge de Ligue 2, les Malherbistes doivent renouer avec le succès qui les fuit depuis le 30 novembre en championnat. Il s'agira pour eux de bien aborder la périlleuse période de janvier-février et d'envoyer un signal à la concurrence, notamment brestoise.


Cela fait 17 ans que le Stade Malherbe n'a plus gagné son premier match de championnat de l'année. Ce soir, contre Bastia, il a pourtant tout intérêt à renouer avec le succès s'il veut laisser à distance la menace représentée par Brest. Les Bretons sont toujours deuxièmes du classement... mais pour seulement quatre buts. En battant Le Havre hier soir en match décalé de la 20ème journée, grâce notamment à un nouveau but de Bruno Grougi, ils ont décroché une cinquième victoire consécutive en championnat. « On joue le podium », reconnaît désormais Alex Dupont, l'entraîneur de Brest.

Le Stade Malherbe, qui compte toutefois deux matchs de moins, peut donc sentir dans son dos le vent du boulet. Pour asseoir son autorité sur cette Ligue 2 qu'il domine sans interruption depuis le 28 août, il n'a d'autre choix que de s'imposer face à Bastia. Les insulaires sont derniers de Ligue 2, avec seulement 13 unités au compteur. Pire, à l'extérieur, leur plus grande performance s'est limitée à un match nul acquis à Guingamp il y a trois mois et demi. Les huit autres déplacements se sont soldés par une défaite. En l'espace de neuf rencontres, le Sporting n'a marqué que deux buts. Difficile de trouver plus mauvais bilan. Mais ces chiffres ne suffisent pas à décourager des Bastiais regonflés depuis l'arrivée de Faruk Hadzibegic à leur tête. « On a les capacités d'aller chercher des points à Caen », a martelé le Bosniaque à ses joueurs cette semaine.


La confiance est une donnée si fragile...


Pourtant, Caen ne peut pas se permettre d'enchaîner un troisième match sans victoire en championnat face à une formation clouée à la vingtième place du classement depuis plusieurs mois. « On a besoin de cette victoire, assène Steeven Langil dans le quotidien Ouest-France. Il y a trop longtemps qu'on l'attend. » Aussi performant qu'il fût lors de la phase aller, le Stade Malherbe n'est à l'abri de rien en ce début d'année. Janvier et février seront des mois cruciaux dans la course à la montée. « C'est important de gagner pour reprendre notre marche en avant parce que la montée se joue d'abord à domicile, explique Grégory Leca sur le site officiel du SMC. Quelle que soit la manière, nous nous devons de prendre ces trois points, d'une part pour la confiance, d'autre part pour bien aborder cette période qui nous pose problème depuis trois ou quatre ans. Bastia va venir en essayant de ne pas perdre, il faudra nous montrer présents physiquement. »


Alors que Bastia n'a plus joué de match officiel depuis le 22 décembre, Caen a eu le droit à une bonne préparation contre Rennes. « Il nous a aidé à retrouver le rythme », estime Greg Leca. Mais il a aussi « ramené sur terre » les Malherbistes, d'après Steeven Langil. Pour repartir sur une belle dynamique, seule la victoire importe. « Il faudrait qu'on arrive à faire mal dans les quatre ou cinq prochains matchs, c'est-à-dire à prendre énormément de points, confiait Franck Dumas au soir du 32ème de finale de Coupe de France. On est sur la bonne lancée mais l'arrivée est encore loin... »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr