Un scénario improbable au goût de victoire

Envoyer Imprimer PDF

Football. Mondeville 4 - 4 Granville, 5ème journée de CFA 2. « Je ne sais pas si beaucoup de joueurs ont déjà vécu ça », confia Jean-François Péron après la rencontre. Il n'a sans doute pas tort. Le match entre Mondeville et Granville a donné lieu à un scénario hors du commun, dont la conclusion a valu de larges sourires chez les uns et des cris de rage chez les autres. Il a confirmé une chose : l'USONM dispose de belles ressources sportives et morales cette saison.


Mondeville et Granville se sont séparés sur un score de parité : 4-4. Pour les premiers, il a tous les airs d'une victoire. Pour le second, il ressemble à s'y méprendre à une défaite. Mondeville, troisième de CFA 2 avant la rencontre, évoluait pourtant à domicile face à une formation classée en bas de tableau. Mais après une heure de jeu, les Mondevillais étaient menés 3-0. Et à la fin du temps réglementaire, ils déploraient encore deux buts de retard (2-4). La première défaite de la saison s'annonçait.


Pour sûr, elle aurait été sévère. Mondeville s'était procuré bon nombre d'occasions au cours d'une première mi-temps de très bonne facture. Produisant un jeu alerte, propre techniquement et attrayant, les Mondevillais se présentèrent fréquemment en situation de but. Il ne manquait que la finition. Quand Arnaud Dodard, le gardien granvillais, ne s'interposait pas, c'était le cadre qui se dérobait. La suprématie calvadosienne était pourtant manifeste. « On a fait une bonne première mi-temps, reconnaît Jean-François Péron. Malheureusement, on n'a pas été efficaces, à l'inverse de nos adversaires. » Granville n'a eu besoin que d'une occasion pour prendre le dessus, bien aidé par une mauvaise relance dans la surface mondevillaise. À la mi-temps, les visiteurs menaient 1-0 contre le cours du jeu.


Ce n'était alors qu'un début. En contre-attaque, Yannick Passape doubla la mise, avant de la tripler à la suite de l'interception d'une passe latérale en défense centrale. Granville avait trois buts d'avance à l'heure de jeu. « On leur en a offert deux, regrette Jean-François Péron. Je n'oublie pas néanmoins que c'est la défense qui était notre point fort lors des matchs précédents, c'est elle qui a tenu l'équipe. » Mondeville aurait pu être assommé par un tel scénario. Mais dans la minute qui suivit le troisième but, Mehdi Lecreux redonna espoir aux siens en exploitant un ballon mal maîtrisé par le portier adverse (1-3). Malik Khoualed, entré en cours de jeu pour la première fois en CFA 2 (il évoluait à la MOS la saison dernière), aviva la flamme après un petit cafouillage dans la surface manchoise (2-3).


Trois buts dans les cinq dernières minutes


Le match était relancé ? Granville pensa le tuer définitivement peu avant la fin du temps réglementaire. Sorti vainqueur du duel précédent, Clément Pannier s'inclina une quatrième fois de la soirée, battu en face à face par Thomas Coutant (2-4, 88'). La défense mondevillaise confirmait son jour sans, laissant son gardien se débrouiller tout seul. « Il encaisse quatre buts mais il fait un bon match », juge Jean-François Péron.


Le sort du match faisait peu de doutes à ce moment précis. Certes habitué aux buts tardifs, Mondeville semblait condamné à subir sa première défaite de la saison à l'entame des arrêts de jeu. Seulement, les Mondevillais « refusent de perdre et ne lâchent jamais » depuis qu'un vent nouveau souffle sur eux. Jouant le tout pour le tout, ils partirent à l'assaut d'une défense adverse de plus en plus fébrile et fatiguée. Deux coups de tête de Malik Khoualed et Antoine Prével, mué en attaquant, ont chamboulé l'issue de la rencontre (91' et 93'), offrant au public un dénouement exaltant, pas loin même de se conclure sur une victoire. « J'ai préféré la première mi-temps dans le jeu, mais on a marqué en allant à la lutte dans la deuxième, souligne l'entraîneur mondevillais. C'est intéressant d'être capable des deux. Ça aurait été plus facile si on avait concrétisé plus tôt... On est plus dans la réaction. Les joueurs n'ont pas paniqué, ils ont confiance entre eux. »


Mondeville a bien changé en une intersaison, malgré un effectif semblable. Si les Mondevillais conservent cet état d'esprit et la qualité du jeu déployé en première mi-temps, en y ajoutant plus de sérénité défensive et d'efficacité offensive, ils peuvent prétendre passer une saison bien loin de la zone de relégation. Avec deux victoires et trois matchs nuls, ils sont actuellement sixièmes de leur groupe.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr