Philippe Tranchant ne décolère pas

Envoyer Imprimer PDF

Après des débuts prometteurs, l'équipe réserve du Stade Malherbe traverses actuellement une mauvaise passe en CFA. Battus dimanche dernier à domicile face au Havre (1-3), les Caennais se retrouvent sous la menace de la zone de relégation. Mais bien plus que l'aspect comptable, c'est le comportement de ses joueurs qui suscite la colère du coach caennais, Philippe Tranchant. « Il y a des choses que je n'arrive pas à digérer. »


Il y a des coachs toujours plus bavards quand leur équipe gagne que quand leur équipe perd. Philippe Tranchant n'est pas de ceux-là. Jamais à court de discussion quand il s'agit de parler football, l'entraîneur de l'équipe réserve du Stade Malherbe avait beaucoup de choses à dire au lendemain de la défaite concédée face au Havre, dans un derby à la valeur sans doute limitée pour ses jeunes joueurs.


Bien plus que le résultat, c'est le comportement qui a déplu à l'ancien entraîneur des U19, fortement remonté contre ses troupes. « Il y a des choses que je n'arrive pas à digérer ni à comprendre. Il n'y a plus d'équipe et ça, c'est insupportable. Mes joueurs manquent de personnalité et de caractère. » Philippe Tranchant a le sentiment de revivre ce qui s'était déroulé en fin de saison dernière quand son équipe avait perdu ses derniers matchs et manqué la qualification pour les play-offs après, pourtant, une saison presque parfaite. Les jeunes caennais ne sont pas des compétiteurs d'après leur coach. « L'état d'esprit doit couler de source à ce niveau, souligne Philippe Tranchant. S'ils ne sont pas compétiteurs, on ne parle même plus de jeu. Il y en a qui ne sont pas contents de ne pas jouer en Ligue 1 – et je ne parle pas d'Anthony Deroin et de Fayçal Fajr, qui ont fait leur match – et d'autres qui pensent que c'est facile de jouer en CFA. Ça fait une salade de mauvais goût. »


Et ça provoque une défaite méritée. Le Stade Malherbe a pris une leçon contre Le Havre. Malgré un joli but de Livio Nabab en première période, qui n'a pas suffi à impulser une nouvelle dynamique dans les rangs caennais, Caen s'est fait « surclasser par Le Havre dans l'abnégation, dans le courage, dans toutes ces notions qui sont des notions d'hommes avant d'être des notions de joueurs », constate Philippe Tranchant. Le niveau de jeu en a découlé logiquement, tout comme le résultat final. « C'est de loin le plus mauvais match de la saison car on n'a pas voulu mettre les ingrédients nécessaires, peste le technicien caennais. C'est honteux eu égard au respect qu'ils doivent avoir pour ce club. »


« De gros problème d'égo »


Au-delà du match en question, c'est toute une attitude globale que Philippe Tranchant déplore. « Tout le monde fait semblant, c'est dramatique. Il y a de gros problèmes d'égo. Quand il faut faire les efforts mentaux ou physiques, ils ne sont pas là. À force de les aider, de les téléguider, dans la vie comme sur le terrain, ils ne se prennent pas en charge. Mais c'est difficile de se remettre en cause quand l'entourage, à commencer par les agents, dit "t'es le meilleur, c'est bien". Le problème, c'est qu'on a un statut avant de commencer et un contrat avant de prouver. » Pas de désespoir pour autant, affirme le coach, persuadé de la valeur sportive de ses joueurs. « Il faut être encore plus pédagogue, choisir les bons mots, dit-il. Ils ont des qualités, mais il faut alimenter la locomotive. »


La Coupe de France offre un peu de temps au Stade Malherbe pour préparer la prochaine journée de championnat, samedi 8 octobre à Carquefou. Les premiers matchs de championnat laissent penser que l'équipe caennaise est capable de renouer avec le succès dans les Pays de la Loire. À condition que les Caennais s'en donnent les moyens...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr