Portrait d'équipe : le Caen Basket Calvados

Envoyer Imprimer PDF

Après l'USO Mondeville, Sportacaen.fr reste dans le basket mais en version masculine pour vous faire découvrir une nouvelle équipe caennaise. Le Caen Basket Calvados, qui fut longtemps un monument du sport bas-normand, est toujours l'un des clubs les plus populaires dans le coeur des Caennais. L'incroyable ambiance constatée la saison dernière au Palais des Sports en est la meilleure preuve. Présentation joueur par joueur avec le coach et le capitaine.



Le Caen Basket Calvados a fait partie des plus grands clubs français au siècle dernier. Vice-champion de France en 1977 et 1979, il était encore deuxième de Pro B en 1995. Deux ans plus tard, il était pourtant rétrogradé en N4 à la suite de problèmes financiers. Remonté en Nationale 3 puis en Nationale 2, il stagne dans cette division depuis douze ans. À la suite du départ de son mécène Bernard Gruau au poste de président, il a reconstruit avec beaucoup moins de moyens en pariant sur la jeunesse. Cette saison, son objectif premier est le maintien. Mais Caen garde la montée en Nationale 1 dans un coin de sa tête.



Nous avons demandé à l'entraîneur Fabrice Calmon de présenter brièvement chaque joueur dans son aspect sportif. Le capitaine Nadir Naïdji dit quelques mots sur leur personnalité par la suite.



Meneurs

5. Corentin Sauzeau. 20 ans. 1,82 m. Meneur/arrière. À Challans (N1) la saison dernière. Professionnel.

Fabrice Calmon : « C'est un chien en défense. En fait, c'est plutôt un renard. C'est un malin. Il anticipe bien et met une grosse pression. Il a fait de gros progrès sur le shoot extérieur. C'est devenu un shooteur fiable. Il a de grosses qualités de gestionnaire : il contrôle tout, les fautes, le chrono, les 24 secondes, le score... C'est un vrai meneur à l'ancienne qui est très mature pour son âge. »

Nadir Naïdji : « C'est difficile car je le connais moins bien, comme son colloc' Claude Jean-Pierre. Ils se sont très bien intégrés au groupe. Ils sont matures. Ce sont les futurs night-clubbers de la place de Caen. »

6. Boris Renaux. 24 ans. 1,76 m. Arrière/meneur. À Caen la saison dernière. Éducateur basket.

Fabrice Calmon : « C'est un gros défenseur. Il est toujours dans l'intensité. Il a fait de très gros progrès sur son shoot extérieur, à force de travail, et sa lecture du jeu. Il doit progresser sur ses remises en jeu, il me fait toujours peur là-dessus ! C'est devenu un joueur majeur de Nationale 2. Des défenseurs comme lui, je n'en connais pas beaucoup. »

Nadir Naïdji : « Energizer 1. La boule de nerfs sur le terrain. En-dehors, il est tout calme, tout gentil, tout tranquille. Boris, c'est le dragueur. C'est le sosie d'Anton Ponkrashov, un joueur russe. C'est un très mauvais joueur de poker. »

Ailiers/arrières

8. Florian Diesnis. 24 ans. 1,84 m. Arrière/ailier. À Caen la saison dernière. Vendeur à Décathlon.

Fabrice Calmon : « Lui aussi est devenu un joueur majeur en N2. J'ai du mal à le dissocier de Boris. Il est toujours à 100 % et c'est un défenseur hors pair. Le shoot à trois points, il l'avait beaucoup plus, mais il a gagné une régularité impressionnante. Il a une très bonne lecture du jeu et il commet moins d'erreurs. Il joue très juste. »

Nadir Naïdji : « Tout le monde l'appelle Jim, c'est notre Jim Carrey. C'est energizer 2. Comme Boris, sur le terrain, c'est une boule de nerfs. En-dehors, il est très calme, doux. »

10. Clément Quignette. 20 ans. 1,92 m. À Caen la saison dernière. Étudiant (école de kiné).

Fabrice Calmon : « Clément représente bien le CBC car il est arrivé au club tout jeune. Il a passé les caps et a su saisir sa chance. Le déclic est intervenu dans sa dernière année cadet. Il est au niveau mais il manque de régularité. Il peut être très bon comme il peut être absent. Il manque parfois d'agressivité offensive par peur de mal faire. C'est le pompier de service, il peut jouer, et surtout apporter, des postes 1 à 4 en cas d'absences. Il est clairvoyant, bon techniquement, il peut attaquer le cercle, s'en écarter... Il est très polyvalent. »

Nadir Naïdji : « Clément dit Le Taulier. C'est Monsieur l'embrouille ! Il ne faut pas l'embêter longtemps car il réagi au quart de tour ! »

11. Nadir Naïdji. 31 ans. 1,90 m. Arrière/meneur/ailier. A Caen la saison dernière. Entraîneur de l'équipe féminine de l'AG Caen (Pré-Nationale). Capitaine.

Fabrice Calmon : « C'est le joueur d'expérience par excellence. Il a une vraie culture basket. Il est passionné comme un cadet et ça se voit dans son jeu. C'est un formidable shooteur et un formidable passeur. Si on joue aussi bien en passe, c'est aussi grâce à lui. Il a du caractère mais il n'est pas caractériel, contrairement à ce qu'on a pu entendre sur lui. Il a un gros déficit défensif en termes de vitesse dans les duels mais il fait beaucoup d'efforts physiques et intellectuels pour compenser. »

Assane Seck : « On l'a élu capitaine à l'unanimité, ça montre combien tout le groupe a confiance en lui. Nadir est anti-statistiques, il ne joue pas pour sa gueule. Il a toujours les mots qu'il faut pour nous remobiliser. C'est le régulateur du groupe. Quand on joue mal, il est énervé pendant tout le match. Quand on joue bien, il est toujours souriant. Pour le charier, on l'appelle Samir, car les arbitres se trompent souvent sur son prénom. J'aimerais bien pouvoir en dire plus sur lui mais il ne sort jamais avec nous donc je ne le connais pas très bien dans la vie. »

13. Basile Arthus. 19 ans. 1,80 m. Arrière. A Caen la saison dernière. Étudiant.

Fabrice Calmon : « Il a découvert le niveau l'an dernier et a fait des premiers matchs concluants. De ce fait, les adversaires ne l'ont plus pris à la légère. Il a eu du mal toute la saison car les gens l'ont pris au sérieux. Il a bossé, il a bien progressé. Il a passé un cap cette année même s'il a tendance à être trop facile. Il est en train de gommer ça. C'est un joueur élégant qui doit gagner en productivité. Il sélectionne mieux, il cherche à être efficace. Il est jeune et en progrès. »

Nadir Naïdji : « Basile, c'est le séducteur de l'équipe, le tchatcheur, l'Américain ! (Le joueur entre au même moment dans la salle) Tu vois, je n'ai pas menti, il a le casque pour la musique, le diamant aux oreilles, la démarche... (rire) »

Intérieurs

12. Guillaume Ramirez. 23 ans. 1,92 m. A Caen la saison dernière. En formation d'éducateur spécialisé.

Fabrice Calmon : « Lui aussi est un joueur majeur du championnat. Il a toujours eu ses qualités d'adresse et de lecture. Les fondamentaux, il les maîtrise tous. Il les met beaucoup mieux en avant parce que, physiquement, il peut mettre une vraie intensité en défense comme en attaque, des postes 3 à 5. Il a besoin de confiance et c'est le cas actuellement. Il a développé ses qualités de façon spectaculaire ces six derniers mois. »

Nadir Naïdji : « Guillaume Ramirez, alias Rami pour les intimes. On l'appelle aussi Raminovitch pour sa façon de jouer, plus proche de celle des basketteurs de l'est que des Américains. C'est le gars tranquille, zen. Futur Pascal le grand frère puisqu'il sera éducateur spécialisé. »

7. Claude Jean-Pierre. 22 ans. 2,02 m. à Carquefou (N2) la saison dernière. Professionnel.

Fabrice Calmon : « Il bonifie le poste par rapport à Lijah Perkins, qui l'occupait l'année dernière. Il peut jouer dos au panier, s'en écarter, partir en drive, shooter... Il est fin et malin. C'est un gaucher. Il est assez polyvalent sur les deux postes intérieurs. C'est un garçon enthousiaste et travailleur. Il manque un peu de volume physique. Il faut qu'il prenne un peu de viande, sans perdre pour autant sa vitesse d'exécution, pour garder un cap.

Nadir Naïdji : Voir Corentin Sauzeau

14. Assane Seck. 23 ans. 2,06 m. Pivot. A Caen la saison dernière. Professionnel. Sénégalais.

Fabrice Calmon : « C'est un très fort joueur intérieur, qui est dominant dans la raquette. Il est très mobile, va très vite, est très explosif. Il développe un tir extérieur qui devient fiable et lui permet d'être moins prévisible. C'est surtout un travailleur, très sérieux. On l'a vu dans le travail ingrat de la rééducation puisqu'il a été longtemps blessé. Il sait où il veut aller, au plus haut niveau possible, et il travaille pour. Il a une marge de progression énorme. À force de travail, il deviendra un intérieur dominant à bon niveau. »

Nadir Naïdji : « Si vous avez besoin d'un diction africain, n'hésitez pas à faire appel à lui, il en connaît beaucoup ! C'est le grand sage, la bonne parole, notre grand frère. Malgré son jeune âge, il est très mature. »


Fabrice Calmon sur l'équipe : « On est capables de très bien défendre et d'alterner les défenses. J'ai une équipe capable de se responsabiliser, qui comprend très vite ce qu'on lui demande. Il y a une grosse intelligence dans le jeu. Notre jeu se distingue aussi par sa qualité de passe. On a de très bons passeurs, des garçons qui préfèrent faire la passe décisive que marquer leur panier. Par contre, on n'est pas encore capables de resserrer les boulons dans un contexte hostile, à l'extérieur. J'ai une équipe joueuse qui n'est pas assez méchante parfois. On est jeunes, c'est normal. On a les défauts de nos qualités. Mais vu notre progression, j'ai bon espoir qu'on corrige ça. »


Nadir Naïdji sur l'équipe : « C'est une bonne bande de potes. Il faut profiter un maximum de ces années-là car il n'y en a pas tellement dans une carrière. On est très sincères entre nous. Sportivement, on va essayer de redonner leur fierté aux Caennais et de prolonger notre bonne dynamique. Pour ma part, j'essaierai de sortir un peu plus avec mes coéquipiers cette année ! »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr