Le Stade Malherbe dans un fauteuil

Envoyer Imprimer PDF
Le Stade Malherbe maîtrise pour l'instant parfaitement une période qui, traditionnellement, lui sourit rarement. Sa victoire à Metz, lundi soir, lui offre un boulevard au sommet de la Ligue 2 et « un ou deux jokers » selon Franck Dumas. Venus avec de bonnes intentions, les Caennais ont montré en Lorraine qu'ils étaient les incontestables patron de ce championnat.


Il paraît que janvier est un mois difficile pour le Stade Malherbe. Que, après une fin décembre mitigée, sa version 2010 serait celle de tous les périls. En attendant le dernier match contre Châteauroux, demandez à Bastia, Dijon ou Metz ce qu'ils en pensent ! Les Caennais ont pris sept points sur neuf contre ces formations et, au lieu de perdre du terrain sur leurs concurrents, ont profité de ce début d'année pour s'envoler (encore un peu plus) en tête du classement. « J'avais dit qu'il faudrait taper très fort sur les cinq premiers matchs suivant la reprise du championnat, rappelle Franck Dumas. Pour l'instant, on en est à deux victoires et un nul. C'est bien. »


Le Stade Malherbe a pleinement tiré profit de son match en retard à Metz. Son avance au classement lui permettait de l'envisager comme un « bonus ». C'était aussi l'opportunité de confirmer à ses poursuivants, à commencer par l'accrocheuse équipe de Brest, qui était le patron de cette Ligue 2. La mission a été accomplie sans défaillance. Entre deux équipes de qualité, la victoire est revenue à celle qui s'est montrée la plus entreprenante en première mi-temps et la plus réaliste ensuite. Son excellent début de match a vite été récompensé par un joli but de Kandia Traoré, titulaire pour la première fois depuis le 6 novembre et auteur de sa troisième réalisation sous les couleurs caennaises. « Nous avons eu vingt très bonnes minutes en début de match », salue l'ancien capitaine messin, Grégory Proment. Les Caennais sont plus critiques sur la suite, bien que la possession du ballon soit restée à leur avantage. « Derrière le but, on ne joue plus, déplore Franck Dumas. On commence à les presser en leur donnant les solutions de nous embêter dans la profondeur. C'est ce qui m'a un peu gêné. Mais après leur égalisation, on s'est remis à jouer. »


« Dans une situation idéale » (F. Dumas)


La deuxième mi-temps aurait toutefois aussi bien pu tourner d'un côté que d'un autre. « Ce sont des petits détails qui ont fait la différence, regrette Vincent Bessat, auteur de l'égalisation lorraine d'une belle reprise de volée. Je crois que nous avons fait le match qu'il fallait au niveau de l'envie, en essayant de créer du jeu. On a eu les occasions mais nous n'avons pas su les mettre au fond. » Difficile de dire que le Stade Malherbe a été supérieur à son adversaire au cours d'une deuxième mi-temps équilibrée, où vitesse et précipitation ont souvent été confondues. « Metz nous a beaucoup embêté », reconnaît Franck Dumas. Mais Caen s'est montré efficace au bon moment par un joueur en forme, Julien Toudic. « Je savais que Julien par sa fraîcheur et son envie pouvait faire la différence », explique son coach. Dix minutes après son entrée en jeu, il l'a faite d'une frappe limpide. Avec six buts au compteur, il se rapproche de son record de la saison 2006-2007 (sept buts sur une demi-saison). « Ce but fait du bien à tout le monde, à moi et à l'équipe. Il nous a permis d'avoir plus d'espaces en fin de match et on en a profité avec Youssef. » Les trois attaquants caennais ont marqué : idéal pour la confiance.


Après cette treizième victoire de l'année, qui permet d'ailleurs à Caen de prendre la première place du classement extérieur, le Stade Malherbe prépare la réception de Châteauroux « dans une situation idéale », comme le reconnaît Franck Dumas. Méfiance toutefois, Jean-Pierre Papin a prévu d'être le premier à faire tomber Caen chez lui cette saison !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr