Un match nul in extremis et des regrets pour le Stade Malherbe

Envoyer Imprimer PDF
Football. Ajaccio 2 – 2 Caen, 14ème journée de Ligue 1. Le Stade Malherbe rentre de Corse avec des regrets. S'ils ont été menés suite à un pénalty litigieux transformé par Ilan, les Caennais ont su égaliser puis reprendre l'avantage grâce aux jeunes Wagué et Nangis. Mais André a offert l'égalisation à son équipe à deux minutes de la fin du temps additionnel.

 

Appliqués, les Corses prennent le jeu en main d'entrée et font face à des Caennais attentistes et prêts à exploiter la moindre contre-attaque. C'est d'ailleurs sur l'une d'elles qu'ils obtiennent un bon coup-franc. Excentré sur la droite, Hamouma trouve Molla Wagué qui voit sa tête parée par Debès (7'). Non décontenancés, les Ajacciens continuent leur siège sans se montrer dangereux à l'image de l'intervention de Seube devant Cavalli (11'). Mais la pression constante des Ajacciens poussent les Caennais à commettre des erreurs. Sammaritano en profite pour repiquer dans l'axe et décocher une belle frappe joliment repoussée par Thébaux (34'). Finalement, Proment donne de l'air aux siens avec un bon coup-franc renvoyé par N'diaye.

Les joueurs rentrent aux vestiaires sur ce score nul et vierge. Ajaccio a eu la mainmise sur la première mi-temps sans se montrer dangereux alors que Caen a été à la peine quand il s'agissait de ressortir le ballon.


Les Caennais reviennent sur la pelouse avec des intentions nouvelles. Tournés vers l'attaque, ils se procurent la première action de cette deuxième période, mais le centre-lob de Hamouma n'est pas cadré. Cinq minutes plus tard mais de l'autre côté du terrain, André met Leca à la faute dans la surface. M. Moreira, l'arbitre de ce soir, offre un pénalty très sévère aux locaux. Ilan prend Thébaux à contre-pied et transforme : 1-0 (51').

Revigorés par ce pénalty encaissé, les Caennais repartent de l'avant et posent le pied sur le ballon. Dumas tente d'apporter de la fraîcheur dans l'animation caennaise en remplaçant Bulot par Frau. Et le coaching est payant quatre minutes plus tard. A la reception d'un bon corner, Frau dévie de la tête mais Poulard sauve sur la ligne. Dans la foulée, Wagué reprend le ballon et pousse au fond pour égaliser : 1-1 (64'). La rentrée bénéfique de Frau et l'égalisation de Wagué ont fait très mal aux Corses. Leur sévère baisse de régime se confirme six minutes plus tard. Sur un long coup-franc plein axe de Leca, Nangis profite des errements défensifs adverses pour se présenter seul face à Debès, dans la surface. Il remporte son duel et offre l'avantage aux Caennais (2-1, 70'). C'est au tour d'Ajaccio de revenir dans le match en grandes pompes. Mais ni Ilan, trop court, ni Sammaritano, trop imprécis, ne peuvent égaliser.

Socrier remplace Cavalli côté corse alors que Nabab remplace Hamouma côté caennais. Le match est tombé dans un faux rythme, Ajaccio tente de jouer plus offensif mais n'est pas assez incisif alors que les Caennais manquent un peu d'enthousiasme devant.

Finalement, en jouant le tout pour le tout, Ajaccio s'expose aux contres et Nangis passe tout prêt du chaos mais sa frappe frôle le poteau de Debès. Dans la foulée, André est trouvéà l'entrée de la surface normand sur un long ballon. Il contrôle sans se faire attaquer, se retourne et trouve le petit filet de Thébaux d'une belle frappe à ras-de-terre. Ajaccio égalise in extremis (90+1', 2-2).


L'arbitre siffle trois fois et met un terme à la rencontre. Les Caennais pourront regretter de ne pas avoir su tenir le score et prend un petit point ce soir. Ils perdent une place ce soir et sont désormais dixièmes.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr