Jérémy Sorbon : « Plus d'expérience que l'année dernière »

Envoyer Imprimer PDF
Du haut de ses 28 ans, Jérémy Sorbon est un des cadres du Stade Malherbe. Il a, à ce titre, un rôle important au coeur de la mauvaise série que traverse son équipe. Visiblement serein, comme à son habitude, le défenseur caennais ne laisse pas deviner une quelconque inquiétude après trois défaites consécutives. Pour lui, la situation est bien différente de la saison dernière, quand les Caennais s'étaient enfoncés dans une terrible spirale. Caen a désormais l'expérience.


Ce dernier match de l'année à domicile contre Nancy, samedi, il faut absolument le gagner ?

On joue tous les matchs pour les gagner ! Là, c'est surtout important parce qu'on a notre mini-championnat dans ce championnat, contre des équipes qui jouent le maintien comme nous. On se doit de faire des résultats contre ces équipes-là. Forcément, le seul mot qu'on a à la bouche en ce moment, c'est gagner ce match-là. Il faudra faire ce qu'il faut pour y arriver, et ça c'est autre chose.


Vous avez bien géré les matchs contre vos adversaires directs jusqu'à présent. C'est un motif de confiance ?

Oui, malgré les trois derniers matchs qu'on a réalisés. Avec l'expérience, on sait que ce sont ces matchs-là (contre des adversaires directs, ndlr) qui sont très, très importants. On essaie d'appuyer là-dessus. C'est un travail de tous les jours. Ça commence à l'entraînement, et on a montré pas mal de choses cette semaine pour bien aborder ce match.


Pour ce rassurer défensivement, il faut que ce soit le premier match depuis bien longtemps sans but encaissé ?

On verra bien. Ça ne va pas être simple. Nancy joue défensivement, a un bloc assez compact qui attend l'adversaire. Mais c'est une équipe qui sait agir en contre et qui a des arguments pour marquer. Il va falloir être vigilant, attentif et concentré, c'est le mot d'ordre. Il faudra aussi être patient.


« Il faudra beaucoup de patience »


Qu'est-ce qui explique autant de buts encaissés ces dernières semaines ?

C'est difficile à dire. C'est peut-être un excès de confiance dans le jeu lorsqu'on commence à bien jouer et qu'on voit qu'on prend le dessus. On commence à errer un peu partout sur le terrain. C'est ce qui nous fait défaut sur certains buts, je pense notamment à celui de Marseille. On ne cessera pas de le répéter, car il montre pas mal de choses. Il va falloir être attentif à ça sur le match de Nancy.


Est-ce qu'il y a un manque de cohérence dans le bloc équipe ?

Non, du tout, ça n'a rien à voir. À un moment donné, on a envie de bien faire, on a envie d'aller de l'avant, de marquer. On a tous envie de le faire et on oublie certaines choses. On le sait, on en est conscients. On en parle avant le match. Il y a de la jeunesse, il y a pas mal de fougue.


Vous n'êtes pas très bien classés à domicile...

Oui, il va falloir essayer d'y remédier rapidement car un maintien passe surtout à domicile. Il faut prendre le maximum de points possibles chez nous. On va surtout se concentrer sur le match de Nancy, qui est très important, et essayer de prendre des points là.


Quelles sont les clés contre une équipe qui joue avec cinq défenseurs ?

La patience, beaucoup de patience. Ensuite, les coachs nous donneront les armes pour pouvoir contrer cette équipe. Même s'ils jouent à cinq défenseurs, il y a des points faibles à certains endroits. Ça doit nous permettre de marquer. Pour l'instant, on n'en a pas discuté.


« Nous, les cadres, avons vécu des situations similaires »


Pourquoi, chaque année, à peu près à la même période, le Stade Malherbe a cette série noire ?

Bonne question ! Si j'avais la réponse, je pense qu'on n'en serait pas là. Je ne sais pas... Maintenant, je pense que ce n'est pas comme l'année dernière ou l'année d'avant. L'année dernière, on avait fait une dizaine de matchs sans victoire. On n'en est pas là. On a perdu trois matchs. On en a discuté, c'était important de le faire, dès la fin du match à Saint-Etienne. Il faut arrêter cette série, on a cette expérience désormais. Il faut se dire les choses maintenant pour pouvoir avancer.


Qu'est-ce qui a changé entre cette saison et la précédente ?

Cette petite expérience, je le répète. Nous, les cadres, avons vécu pas mal de choses et des situations similaires, donc ça nous permet de parler aux jeunes et de faire ce qu'il faut pour éviter les choses qu'on a pu faire avant.


Franck Dumas disait que vous péchiez individuellement. Pourquoi toute l'équipe est-elle concernée par cette baisse de régime ?

Je ne sais pas, il faut demander ça au coach. Peut-être qu'il y a un peu de fatigue. On arrive à la mi-parcours et il y a eu pas mal de matchs, d'efforts, d'entraînements... Ça pèse à un moment donné. Lorsqu'on est fatigué, il faut jouer sur autre chose, être notamment beaucoup plus compact, défendre ensemble. Maintenant, je ne pense pas que ce soit que la fatigue qui nous fasse encaisser les buts pris ces derniers temps.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr