Caen - Nancy : le tournant ?

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen – Nancy, 18ème journée de Ligue 1 (ce soir, 19h). C'est un match peut-être capital, assurément le plus important de la première moitié de saison, que le Stade Malherbe disputera ce soir contre Nancy. Opposés à un adversaire direct, relégable quasiment sans discontinuer depuis le mois d'août, les Caennais doivent impérativement relever la tête devant leur public. Un match à six points les attend.


Les Malherbistes sont probablement confrontés à leur première période charnière de la saison. Plutôt tranquilles pendant trois mois, même s'il leur est déjà arrivé de perdre trois fois consécutivement en championnat (contre Lille, Rennes et Toulouse en août/septembre), les voilà au pied du mur, plongés dans une situation inconfortable. Avec un seul point pris en quatre rencontres, ils ont dangereusement glissé vers la zone de relégation, distante de quatre longueurs désormais. La réception de Nancy, qui peut, cas extrêmes, leur donner sept points d'avance sur cette zone rouge ou la laisser revenir à une petite unité, revêt une importance presque capitale. « Les deux derniers matchs de l'année sont déterminants », avance Franck Dumas, qui incorpore le déplacement à Lorient. « Il faut clairement les trois points », rappelle Thomas Heurtaux comme une évidence.


Patience, justesse et efficacité : éléments requis


Il n'y a pas le feu à la maison, dédramatise l'entraîneur caennais, mais un devoir de résultat incontournable contre une autre équipe en difficulté. Dix-huitième, Nancy fait partie des équipes les plus directement concernées par la relégation. C'est aussi une formation quelque peu atypique avec sa défense à cinq hommes. « L'adversaire va être très regroupé, très bas, prévient Franck Dumas. Il faudra se forcer à garder le ballon, à être disponible et surtout patient. À cinq derrière, tu joues beaucoup plus en contre. Ça va être répétitif. » Les Caennais ne pourront pas adopter une stratégie attentiste face à ce type d'adversaire : ils devront prendre les choses en main. « Il va falloir beaucoup de mouvement, beaucoup de qualité dans le jeu, éviter de perdre des ballons, liste Thomas Heurtaux. Il faudra être bien concentré, faire bloc et vouloir faire mal à chaque opportunité. On devra se battre les uns pour les autres. » Opposés à des Nancéens capables d'exploser rapidement en phase offensive, les Normands n'auront d'autre choix, non plus, que de solidifier leur défense. « L'objectif, c'est d'abord de ne pas prendre de but, parce qu'on en a pris beaucoup sur les derniers matchs », rappelle le défenseur central. Or courir après le score contre Nancy n'est pas la chose la plus aisée qui soit...


« La performance individuelle n'est pas suffisante »


Pour sortir de leur mauvaise série, les Caennais devront d'abord hausser leur niveau de jeu individuel, estime Franck Dumas. « Aujourd'hui, bizarrement, l'ensemble collectif paraît cohérent. C'est la performance individuelle qui pour moi n'est pas suffisante. J'attends plus de tout le monde. On est à 60-70 % de notre potentiel individuellement. Pour moi, ce n'est pas un manque de jus mais un manque d'audace. Quand ça va mal, chacun espère se reposer sur l'autre mais ça fait effet boule de neige. J'ai l'impression qu'on joue avec le frein à main. On ne se libère pas. On fait des conneries de débutants. On ne fait que le minimum. La conséquence, c'est qu'il y en a qui commencent à douter. » En manque d'aboyeurs, importants dans les moments difficiles, Caen cherche les leaders qui le remettront sur de bons rails. Le retour de Grégory Leca en défense centrale contribuera certainement à stabiliser les rangs caennais, même s'il ne suffira pas à faire la différence. « Il ne faut pas se cacher mais au contraire prendre les choses en main, insiste l'entraîneur caennais. En début de saison, on a souvent pensé positif. Là, c'est un petit peu plus compliqué, mais il faut continuer à penser positif. » Avec 19 points au compteur, Caen a déjà fait mieux que la saison dernière à la mi-saison. Deux victoires sur les deux derniers matchs de l'année lui permettrait d'aborder dans les meilleures conditions la phase retour. Deux défaites compliqueraient singulièrement la tâche. Période charnière ? Pas impossible.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr