Caen reste au point mort

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen 0 – 2 Rennes, 20ème journée de Ligue 1. Le Stade Malherbe a ajouté une neuvième unité à sa série de matchs sans victoire, ce samedi soir devant Rennes. Ses maux habituels ont rejailli contre une belle formation bretonne. Passifs sur le premier but, surpris sur le deuxième, les Caennais ont fini par réagir mais ils ont alors manqué d'efficacité. Ils profitent des défaites de leurs adversaires directs pour conserver deux points d'avance sur la zone rouge.

 


Dans un sens, le Stade Malherbe ne s'en sort pas trop mal. Malgré deux points pris en sept journées (Sochaux arrive à faire pire avec un point), les Caennais restent quinzièmes de Ligue 1 à deux longueurs de la zone rouge. Les défaites d'Auxerre, Nice et Sochaux agrémentées du match nul de Nancy ont permis de limiter les conséquences d'un troisième revers consécutif à d'Ornano en 2012. Mais les contre-performances des cancres de la Ligue 1 (sept équipes se tiennent en deux points du 14ème au dernier) ne cachent pas l'immense difficulté dans laquelle Caen s'est plongé. Les Bas-Normands pourront encore trouver du positif dans leur défaite contre Rennes, mais les résultats sont impitoyables.

Le Stade Malherbe avait de nouveau annoncé la couleur : il chercherait avant tout à préserver sa cage inviolée face aux Rennais. Franck Dumas a tenu parole en réservant quelques surprises dans sa composition de départ. Pour apporter un impact physique supplémentaire dans un système extrêmement classique (une pointe, Livio Nabab, un homme en retrait, Fayçal Fajr, quatre milieux et quatre défenseurs), Molla Wagué et Yanick M'Boné étaient titularisés. Concentré et agressif au marquage, Caen a joué la partition attendue en début de match et même fait un peu mieux. Les Caennais étaient les premiers dangereux, par Bulot et Hamouma, sans trouver le chemin du cadre.

Alors que le Stade Malherbe posait sa patte sur le match, il allait rapidement comprendre que Rennes n'avait pas besoin de beaucoup d'occasions pour trouver la faille. La première frappe cadrée des Bretons était repoussée par Alexis Thébaux, mais la défense caennaise ne parvint pas à se dégager. Rennes fit circuler le ballon devant la surface avant de trouver l'ouverture. Entouré de cinq Caennais plutôt passifs, Jirès Kembo ne laissa aucune chance au portier malherbiste (0-1, 23'). Les locaux accusaient le coup, visiblement sonnés par cette ouverture du score adverse. La circulation de balle devenait plus laborieuse ; Rennes pouvait gérer comme Marseille l'avait fait au même endroit quelques jours plus tôt. En dépit d'une frappe trompeuse de Livio Nabab, sortie des jambes par un Benoît Costil encore impeccable (42'), Caen n'arrivait plus à accélérer le rythme ni à trouver les solutions vers l'avant.

Les Rennais restaient sereins au retour des vestiaires, rarement inquiétés par des Caennais dont la bonne volonté apparente ne pouvait suffire. Au milieu de la deuxième période, Victor-Hugo Montano portait le coup de grâce en suivant un tir de Julien Féret repoussé par Alexis Thébaux (0-2, 65'). Ce but, cette fois-ci, avait le mérite de donner un nouvel élan au jeu caennais. Résolument offensifs, les Normands changèrent la physionomie du match en se ruant vers la cage adverse. Hélas, l'avant-dernier geste leur faisait souvent défaut, si bien que les multiples situations de centre n'étaient quasiment jamais converties en occasions de but. De loin, Nicolas Seube, Thomas Heurtaux et Romain Hamouma n'arrivaient pas à cadrer leur tentative, d'un rien parfois. De plus près, Benjamin Nivet et Kandia Traoré trouvaient les réflexes de Benoît Costil sur leur chemin. L'ancien caennais était tout aussi efficace pour priver Kandia Traoré du ballon sur la dernière action caennaise. Sans avoir été dominé dans le jeu, Caen est tombé sur une équipe autrement plus réaliste.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr