Nicolas Seube : « Il nous manquait simplement de la confiance »

Envoyer Imprimer PDF

En recevant Brest dimanche après-midi (17h), le Stade Malherbe aura pour objectif de repartir de l'avant après la terne prestation réalisée à Nice samedi dernier. « Frustrés » par la défaite ramenée de la Côte d'Azur, les Malherbistes n'ont pas pour autant perdu la confiance emmagasinée lors des trois rencontres précédentes. Pour leur capitaine Nicolas Seube, c'est sur cet aspect mental que reposent beaucoup de choses.


Nicolas, on imagine qu'il est important pour vous d'effacer la frustration ressentie après la défaite contre Nice.

Oui, il y a eu une grosse frustration parce qu'on est passés un peu à côté du sujet. Même si on n'a pas été souvent mis en danger, on n'a pas réussi à se créer énormément d'opportunités de but. Il nous a manqué un petit peu de précision dans les dernières passes et un peu plus d'efficacité défensive. Ça a été plus compliqué quand on a joué à dix contre onze, physiquement. C'est dommage parce qu'on aurait pu les laisser très loin et s'éloigner vraiment de cette zone de relégation.


Vous aurez un autre type de match contre Brest, la meilleure défense du championnat. Vous serez probablement amenés à faire le jeu.

Oui, depuis un petit moment c'est une équipe qui évolue dans un système beaucoup plus défensif. Ça va certainement ressembler aux derniers matchs qu'on a eus à domicile, que ce soit contre Auxerre ou Evian. Il faudra être patients, mettre le même engagement et la même détermination que lors de ces deux rencontres.


Brest a un gardien, Steeve Elana, que vous connaissez bien à Malherbe et qui est plutôt en forme...

Oui, il a été monstrueux contre Marseille, mais s'il concède beaucoup d'occasions, il finira par lâcher. Brest a aussi la meilleure défense du championnat parce qu'il est en état de grâce.


Est-ce que vous vous dites qu'il faut impérativement prendre des points contre Brest avant de jouer Montpellier et Paris ?

Oui. C'est vrai que dans nos têtes, c'est un match qui est très important parce qu'ensuite on aura deux matchs compliqués où on ne s'attend pas forcément à prendre des points. Gagnons déjà contre Brest, on aura le temps de repenser aux autres ensuite. Brest est un concurrent direct. On est capables de battre cette équipe. Ça peut nous aider pour les matchs à suivre.


On sent que le groupe s'est libéré au niveau mental...

Le fait de gagner à Lyon nous a aidé mentalement. Ça s'est vu sur les deux matchs qui ont suivi. On est aujourd'hui dans une équipe qui est plus en confiance, qui tente plus de choses. Le jeu est meilleur et les résultats suivent. En confiance, on est capables de battre n'importe qui. Ce n'est pas forcément le classement qui importe, davantage les points. Le classement est trop serré entre les dix dernières équipes qui luttent pour le maintien pour qu'on le regarde en priorité.


Vous n'avez pris que quatre points sur neuf lors des trois derniers matchs disputés : frustrant ?

On peut voir les choses différemment. On a pris sept points sur neuf en comptant Lyon et les deux matchs suivants. Le résultat à Nice est frustrant, le reste était très bon dans le contenu. Il ne nous a pas manqué grand-chose contre Evian. Le seul bémol sur les quatre matchs qu'on vient de faire, c'est le match à Nice.


Cette défaite contre Nice peut-elle avoir un impact moralement ?

Honnêtement, je ne pense pas. Même si on a perdu à Nice, le contenu était à peu près bon. On a été conquérants, il ne nous a pas manqué grand-chose pour ramener un résultat. On est tombés sur une équipe niçoise qui jouait sa peau. On a repris confiance en nous, on est mieux. À l'entraînement, les joueurs tentent plus de choses. Le week-end aussi. Je ne pense pas que cette défaite puisse avoir des répercussions négatives.


Comment expliquez-vous les difficultés que vous rencontrez à domicile cette saison ?

Que ce soit à domicile ou à l'extérieur, c'est tout simplement un manque de confiance en nous. Notre dernier match à domicile avant Evian avait été catastrophique (contre Rennes, ndlr), alors que le match contre Evian était notre meilleur dans le contenu. C'est tout simplement parce qu'on avait retrouvé de la confiance après la victoire à Lyon. Cette équipe a de la qualité, il manquait simplement un peu de confiance pour pouvoir retrouver notre jeu et notre efficacité.


Pour avoir de bons résultats, il faut aussi de bons arbitres. Quel est votre point de vue sur les récentes polémiques ?

On a été malchanceux deux fois et ça nous a coûté quelques points, mais nous ne sommes pas les seuls dans cette situation-là. L'erreur est humaine. C'est frustrant, quand on en a vraiment besoin, de perdre des points sur des erreurs d'arbitrage. L'erreur la plus grossière, c'est contre Evian. Contre Nice, c'est litigieux. Si Romain était tombé dans la surface, l'arbitre aurait pu siffler pénalty. Il y a des joueurs qui ont du vice, d'autres moins. On fait partie des équipes qui, malheureusement, n'en ont pas assez. On a surtout été frustrés de perdre ce match parce que sur l'ensemble de la rencontre Nice n'a pas été transcendant.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr