La Ligue 1 met Malherbe sous pression

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen – Brest, 26ème journée de Ligue 1 (aujourd'hui, 17h). « En voie de guérison », d'après Alexis Thébaux avant le déplacement à Nice, le Stade Malherbe a subi une rechute lors de sa dernière sortie en Ligue 1. Pour le classement et la confiance, il lui faut renouer avec le succès dans un stade d'Ornano plus sûr ces derniers temps. Les Caennais vont devoir déjouer les pièges de la meilleure défense du championnat, Brest.


La Ligue 1 a fait sa révolution, hier. Dijon et Auxerre ont accroché respectivement Montpellier (1-1) et Lille (2-2). Nancy, Evian et Nice ont fait mieux encore en s'imposant devant Lyon (2-0), Saint-Etienne (0-2) et Bordeaux (1-2). Dans la seule affiche opposant des équipes de la deuxième moitié de classement, Valenciennes et Sochaux se sont neutralisés (1-1). De ces six résultats, aucun ne fait les affaires du Stade Malherbe. Les Caennais sont toujours treizièmes de Ligue 1, mais ils n'ont plus qu'un point d'avance seulement sur le premier relégable, Ajaccio.


Le tableau dépeint confère une importance supplémentaire à la réception de Brest, cet après-midi. Dans ce contexte externe (les résultats adverses) et interne (la récente défaite à Nice), la pression du résultat est réelle, d'autant que Caen préparera ensuite des affrontements plus que difficiles face à Montpellier et Paris. Les efforts réalisés ces dernières semaines et les performances qui en ont suivi pourraient quasiment être réduits à néant en cas de revers contre Brest. La rencontre prend presque des allures de tournant. Caen peut prétendre revenir à égalité avec Evian, onzième, comme craindre de retomber dans une spirale négative. « Il faut prendre les trois points pour éviter que Brest s'échappe et pour s'éloigner de la zone rouge », insiste Thomas Heurtaux.


Brest : meilleure défense, pire attaque


L'importance de cette 26ème journée ne fait pas de doute, il reste maintenant à être à la hauteur des enjeux. Caen va devoir forcer le verrou brestois. Avec 22 buts encaissés en 25 rencontres, Brest est tout simplement la meilleure défense du championnat. Mais tout en reconnaissant que son futur adversaire est « costaud et bien regroupé », Franck Dumas assure qu'il ne s'appuie pas sur cet aspect pour préparer la confrontation. Les chiffres semblent assez flatteurs pour Brest, dont l'imperméabilité doit beaucoup aux prestations de son gardien Steeve Elana. « C'est une équipe solide défensivement mais je pense qu'il y a la place pour se créer des occasions, confirme Thomas Heurtaux. Steeve est en pleine forme et fait de gros matchs. [...] Quand ils sont sous pression, ça panique parfois. »


Vainqueur de Brest en Coupe de la Ligue cette saison, reparti du match aller avec le point du nul, Caen connaît la marche à suivre pour bousculer cette formation. Il lui faudra prendre le jeu à son compte, « mettre de la pression, avoir de l'ambition », indique Franck Dumas. Les Malherbistes devront être plus percutants qu'à Nice, ce match « rageant » où la fatigue physique avait pesé lourd. L'objectif est de poursuivre sur la lancée initiée à Lyon, avec une équipe légèrement modifiée puisque Aurélien Montaroup est suspendu. La défense caennaise, qui retrouvera probablement Alexandre Raineau dans ses rangs, devra rester vigilante. Le Stade Brestois, qui opère essentiellement en contre, constitue cependant la plus mauvaise attaque de Ligue 1 avec... 22 buts inscrits. Cela ne l'empêche pas de pointer au douzième rang du classement général, deux points devant Caen.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr