Caen s'enfonce dans le marasme

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen 0 – 0 Ajaccio, 30ème journée de Ligue 1. Le Stade Malherbe aura donc attendu trente journées de Ligue 1 pour séjourner une première fois dans la zone de relégation. En concédant un match nul logique, bien qu'ils aient heurté deux fois la barre transversale, les Caennais reculent au 18ème rang du classement. Caen a dominé la première période mais a frôlé la correctionnelle en deuxième mi-temps.

 

 

Cette fois, le Stade Malherbe y est. Sa série de huit matchs sans victoire entre novembre et janvier avait échappé à la sanction, pas le nul concédé contre Ajaccio. Inexistants contre Dijon, rarement dangereux face aux Corses, les Malherbistes sont à la place qu'ils méritent à l'heure actuelle. Ils ont pris trois points sur dix-huit possibles depuis le mois dernier, tous à la maison. Caen a manqué une belle occasion de repartir de l'avant face à un adversaire direct au maintien.


Sa première mi-temps a été plutôt correcte. La barre transversale s'est interposée sur le missile de Kandia Traoré (13') puis Guillermo Ochoa a fait de même devant Frédéric Bulot (14'). Caen imposait un pressing haut à son adversaire et dominait les débats, ce qui ne le mettait pas à l'abri d'offensives ajacciennes. Alexis Thébaux devait sortir du tibia la frappe de Cavalli (16') avant que Jérémy Sorbon ne le supplée sur sa ligne pour empêcher la frappe d'Eduardo de rentrer (24').


Un pénalty manqué : le tournant du match


Maître du ballon, Caen n'arrivait pas à se montrer réellement dangereux face au bloc compact proposé par les visiteurs et à sa propre difficulté à trouver un relais au milieu de terrain. Le pénalty sifflé pour un accrochage sur Thomas Heurtaux, lors d'un coup-franc sans réel danger, devait changer le cours du match. Pierre-Alain Frau marquait une première fois mais devait le retirer. Sa tentative échouait sur la barre transversale (41'). Les Caennais pouvaient nourrir une certaine frustration en rentrant au vestiaire.


Ils rataient une nouvelle occasion franche de prendre les devants quelques minutes après l'entame de la deuxième période. Plusieurs joueurs s'essayaient à la suite d'un centre de Frédéric Bulot, tout près du but d'Ochoa, mais c'est finalement Pierre-Alain Frau qui envoyait le ballon légèrement au-dessus de la cage (51'). La possession de balle était encore caennaise, les actions toujours rares. Plutôt que d'insister au sol, dans un jeu en mouvement qui leur aurait certainement permis de déstabiliser leurs visiteurs, les Bas-Normands adoptaient comme stratégie de longs ballons aériens incapables de mettre en difficulté l'arrière-garde corse.


Eduardo sème la panique en fin de match


Le rythme s'en ressentait logiquement. Aux frappes non-cadrées de Benjamin Nivet, Ajaccio répondait par des incursions de plus en plus inquiétantes. Diawara et Eduardo manquaient le cadre de la tête, mais les dernières minutes étaient chaudes devant le but caennais. Thomas Heurtaux devait réaliser un retour spectaculaire, comme il les affectionne, pour empêcher Eduardo de défier Alexis Thébaux (83'). Le duel tournait à l'avantage de l'attaquant cinq minutes plus tard et Alexis Thébaux devait s'employer pour repousser l'occasion du Brésilien. Tandis que M. Gautier refusait un pénalty à Pierre-Alain Frau dans le temps additionnel, Caen devait se contenter d'un match nul loin de faire ses affaires.

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr