Mondeville repart sur les mêmes bases

Envoyer Imprimer PDF
Les joueurs de l'USON Mondeville ont repris le chemin de l'entraînement lundi 16 juillet. Dans un peu plus de cinq semaines, le club attaquera sa sixième saison consécutive en CFA 2. En attendant l'arrivée de deux recrues supplémentaires, c'est un groupe peu changé qui se prépare. Un seul départ, pour deux arrivées, est à enregistrer parmi l'équipe première.


L'effectif. Visiblement, on est bien à Mondeville. Comme la saison dernière, l'effectif de l'USONM a peu évolué durant l'intersaison. Le seul départ concerne néanmoins un joueurs majeur en la personne de David Biaou. Le milieu défensif a rejoint les rangs de Cherbourg en National. « Il avait pour projet de se relancer chez nous, on a réussi », apprécie Jean-François Péron. L'ancien joueur du centre de formation malherbiste retrouve un niveau plus conforme aux prétentions qu'il peut légitimement nourrir. Au sujet d'anciens malherbistes venus rebondir à Mondeville, Guillaume Quellier a pour sa part renoncé au football la saison dernière pour ouvrir une boulangerie. L'équipe réserve, reléguée en DSR, perd deux éléments : Malik Khoualed (Bayeux, DH) et Guy-Laurent Mvogo (Alençon, DH). Le calme prévaut. « C'est tellement rare de pouvoir jouer sur la stabilité, souligne le coach mondevillais. Les joueurs se plaisent à Mondeville, c'est la chose à retenir. »

Qui dit peu de départs dit peu d'arrivées. En théorie, il y en aura quatre cet été. Deux hommes ont d'ores et déjà posé leur sac dans le vestiaire de l'USONM. Il s'agit de Benjamin Mathan, défenseur en provenance de Flers (CFA 2), et du milieu gauche Jérémy Haubert (Dives, DH). Bien qu'issu d'un niveau de compétition inférieur, ce dernier semble particulièrement prometteur. « Beaucoup de clubs le suivent depuis des années. C'est un dribbleur, un vrai excentré, dans le profil de Guillaume Quellier. » Mondeville va combler un manque avec ce gaucher de 25 ans. « On a recruté deux gauchers car on avait un vrai déficit en la matière. C'était impératif de se renforcer dans ce domaine. On les voulait depuis quelques années. »

Deux autres recrues dont un attaquant, venues d'une division supérieure, sont espérées. Mais Mondeville ne veut rien précipiter. « Le marché est très fermé. Tant que ça ne se sera pas décanté en haut, il n'y aura pas beaucoup de monde sur le marché. Beaucoup de joueurs sont en attente. Nous avons des pistes, mais nous aurons une semaine de vie commune avant de prendre une décision. Je ne veux pas me tromper, comme l'année dernière avec William Mocquet. Nos recrues doivent être des plus-values. Moins il y en a, plus il faut cibler et plus la pression est forte sur elles. »


La reprise. Jean-François Péron a décidé de partir sur six semaines d'entraînement avant le premier match de championnat. Seize joueurs étaient opérationnels lundi soir. Les autres allaient intégrer le groupe en cours de semaine. « On est obligé de s'adapter par rapport à ceux qui ne peuvent pas choisir leurs dates de vacances ou qui travaillent, explique Jean-François Péron. Ils ont un programme individuel à respecter. » Les deux premières semaines de travail sont consacrées à la préparation physique, avant un premier match amical le 1er août devant Avranches. Mondeville enchaînera par un tournoi à Gonfreville l'Orcher les 4 et 5 août (contre Rouen et Gonfreville ou Le Havre B). Suivront une rencontre face à la réserve de Quevilly (le 8 août), une triangulaire avec Dives et Granville (le 11 août) et une dernière confrontation avec Saint-Lô (le 18 août). « Beaucoup d'équipes jouent une semaine seulement après la reprise mais ça fait souvent pas mal de dégâts. Je préfère qu'on prenne le temps pour éviter les blessures. » Les Mondevillais n'ont droit qu'à un jour de repos par semaine. « On s'entraîne tous les jours sauf le dimanche, ce qui nous permet de mettre des charges raisonnables. »

L'entraîneur mondevillais estime disposer d'un groupe « aussi compétitif que l'an dernier » à l'heure actuelle. « Deux recrues supplémentaires permettront d'ambitionner autre chose que le maintien », évoque-t-il. La montée reste néanmoins une idée à développer sur le long terme, après la huitième place obtenue la saison dernière. « Il faut un projet club autour de la formation des jeunes pour monter en CFA. On peut prétendre à mieux que le CFA 2 mais on doit être patient. » L'homogénéité du championnat rend tout pronostic assez périlleux, même si Mondeville visera probablement un premier tiers de classement. Les quatre dernières équipes, sur les quatorze de la poule, descendront en DH. L'USONM reprendront la compétition le 25 août par un déplacement chez le promu de La Chapelle des Marais.

 

Photo usonm.fr

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr