La réserve caennaise finit par une victoire

Envoyer Imprimer PDF
L'équipe réserve du Stade Malherbe a conclu ses matchs de préparation par une courte victoire devant Oissel, samedi après-midi (1-0). Les Caennais ont fait la différence grâce à l'habileté de Maxime Roynel en deuxième mi-temps. Ils terminent sur un bilan de deux succès, deux revers et un match nul. Samedi prochain, Caen recevra Saumur pour la première journée de CFA.


Une victoire pour finir. En dépit d'occasions multiples – « au moins dix », comptabilise Philippe Tranchant – et d'une possession de balle nettement favorable, le Stade Malherbe s'est imposé sur la plus petite des marges face à Oissel (CFA 2). Il a fallu toute la clairvoyance et toute la précision de Maxime Roynel pour concrétiser la domination caennaise. Rentré en jeu quelques minutes auparavant, l'attaquant a récupéré le ballon dans les pieds adverses d'un tacle déterminé. Le défenseur s'est arrêté de jouer, sa ligne avec lui, et Maxime Roynel a alors lobé le gardien osselien à 25 bons mètres du but. « J'ai utilisé deux équipes complètement différentes dans ce match, explique l'entraîneur caennais. Il y avait beaucoup de pros en première mi-temps, et on aurait dû mener 3 ou 4-0 à l'issue des 45 premières minutes de jeu. Globalement, ce n'était pas si mal, mais on aurait pu faire mieux dans l'utilisation du ballon. » Oissel évoluant une division en-dessous, la victoire caennaise est de l'ordre du logique.


Une préparation compliquée. Pour Philippe Tranchant, la préparation qu'a vécue l'équipe réserve est « à l'image de celle des pros ». Le technicien veut souligner en cela les difficultés rencontrées, notamment en raison des blessures et d'un effectif restreint. À la différence de leurs aînés, les Caennais ont néanmoins un bilan comptable équilibré : deux victoires (1-0 contre Oissel, 4-1 contre Saint-Lô, CFA 2), un nul (0-0 face à Granville, CFA 2) et deux défaites pour commencer (6-1 devant Avranches, 3-0 devant la réserve du PSG, deux équipes de CFA). Pour ces cinq rencontres, Philippe Tranchant a dû composer avec les pros, les réservistes et les joueurs à l'essai. « Ça a été très compliqué, reconnaît-il. Il y a un travail considérable à faire. » Caen ne sera sans doute pas prêt samedi contre Saumur, mais il devrait évoluer de toute façon avec « huit ou neuf professionnels ». L'équipe première aura joué la veille à Niort. Le banc et les non-retenus, puisque seuls seize noms sont couchés sur les feuilles de match de Ligue 2, seront susceptibles de garnir les rangs de l'équipe réserve. « On aura donc une quinzaine de jours en plus pour travailler avec les jeunes. Il reste quand même beaucoup d'incertitudes, comme tous les ans et même un peu plus que les saisons précédentes. Défensivement, rien n'est calé. Deux joueurs viennent de nous rejoindre pour palier aux blessures. »


Une défense recomposée. Mehdi Leddy (qui a été pro à Vannes) et Mohamed Benmansour (ancien stagiaire à Sedan) ont signé après quelques jours d'essai. « Ils se sont vite adaptés », assure Philippe Tranchant en évoquant leur bon état d'esprit. Caen a subi une cascade de blessures en défense, un secteur déjà peu fourni à l'origine. Léo Hamel, milieu défensif déplacé un cran plus bas par la force des choses, est la dernière victime en date. Victime d'une petite entorse du genou, il ne sera pas disponible contre Saumur. Dylan Pivard, Wendy Gibel et Yrondu Musavu-King sont également sur le flanc. Samedi, la défense malherbiste sera probablement renforcée de quelques professionnels.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr