Caen veut redevenir maître en sa demeure

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen – Tours, 9ème journée de Ligue 2 (cet après-midi, 14h). Trois jours à peine après son élimination de la Coupe de la Ligue par Toulouse, le Stade Malherbe a de nouveau rendez-vous avec son public – qu'il espère forcément plus nombreux, cet après-midi. Les victoires d'Angers et Istres hier l'obligent à prendre les trois points devant Tours pour le laisser à proximité du podium. Caen reçoit une équipe au plus mal mais dont il se méfie quand même.


L'air de rien, le Stade Malherbe reste sur deux défaites consécutives à domicile, une surprise contre Le Mans en championnat, l'autre plus attendue face à Toulouse en Coupe de la Ligue. La forteresse du début de saison se serait-elle quelque peu effritée ? « Il n'y a rien dans le contenu qui peut nous faire perdre confiance », assure Patrice Garande. Dans les deux cas, la finition a davantage fait défaut que la construction. À ce titre, le souvenir frais du revers infligé par Le Mans est la meilleure préparation possible pour Tours. « On a eu une bonne répétition. Tout l'entourage pensait que ce serait un match facile. On aurait pu rendre le match facile en étant efficace mais on a été puni sur une erreur. On va se servir de ce match-là. » D'apparence, Tours a tout de la proie idéale pour confirmer la victoire obtenue à Laval vendredi dernier et repartir de l'avant à domicile. Il est dernier du classement de Ligue 2, reste sur deux nuls décevant contre Clermont et Sedan et n'a gagné qu'un match cette saison. Si les Tourangeaux n'ont jamais décollé au-delà de la dix-neuvième place, c'est notamment en raison de leur extrême faiblesse à l'extérieur. Des quatre matchs disputés en déplacement, Tours n'a ramené comme meilleure performance qu'un nul. Les autres résultats ? Trois défaites, neuf buts encaissés, aucun marqué. Monaco, Dijon et Châteauroux, trois équipes de la première moitié de tableau comme Caen, ont fait la loi chez eux.


Le Stade Malherbe ne s'attend pourtant pas à une partie de plaisir, conscient de la nécessité dans laquelle Tours se trouve de prendre des points. « S'ils ont un coup à jouer, c'est en pensant qu'on peut être marqué par nos deux défaites à domicile », a prévenu Patrice Garande auprès de ses joueurs. Les hommes de Bernard Blaquart tenteront nécessairement de contenir leur adversaire le plus longtemps possible. Un match nul aurait tout de l'excellente performance, en dépit d'une situation comptable inquiétante. « C'est une équipe qui va jouer derrière, qui va essayer de contrer, avec un attaquant grand, puissant, devant qui joue pivot, décrit l'entraîneur caennais. Ça va sûrement allongé sur lui. Pour nous, c'est la même équation : mettre beaucoup de variété, de mouvement, de rythme tout en restant une vigilance et en sécurité derrière. » Les Malherbistes, privés d'Alexandre Cuvillier (malade), qui sera remplacé par Neeskens Kebano, devront aussi se montrer plus tueurs que sur leurs dernières sorties. S'ils mettent tous ses ingrédients, ils pourraient faire passer un bien mauvais après-midi à leur adversaire.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr