Le Stade Malherbe tombe encore dans son antre

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen 0 – 1 Tours, 9ème journée de Ligue 2. Le Stade Malherbe a concédé sa troisième défaite de rang à domicile devant l'ancienne lanterne rouge du classement, Tours, cet après-midi. Inefficace en première mi-temps, incapable d'imposer un rythme soutenu, Caen s'est fait surprendre en début de deuxième période et aurait même pu subir une défaite plus large. Les Malherbistes, peut-être par suffisance, sont passés à côté de leur match.

 

 

Si le Stade Malherbe a su se rendre certains matchs faciles dans le passé, il n'est plus dans le même registre aujourd'hui. Face à Tours, dernier du championnat aux résultats catastrophiques à l'extérieur, il avait pourtant tout pour y arriver. Le début de match, d'ailleurs, a rapidement confirmé ce sentiment. Caen montait tranquillement en puissance dans une défense fébrile, répétant petites ou grandes erreurs individuelles. Benjamin Leroy devait intervenir dès la deuxième minute pour sortir d'une claquette une déviation de Molla Wagué. Neeskens Kebano manquait l'ouverture du score après dix minutes de jeu en tombant devant le but qui s'ouvrait à lui (7'). Le même parisien se jouait de la défense adverse pour placer une frappe plein axe dans les bras du gardien. Caen avait comme prévu la mainmise sur le jeu, mais le réalisme était absent. Parfaitement lancé en profondeur par Fayçal Fajr, Livio Nabab manquait le cadre dans un angle très légèrement fermé (18').


A dominer trop aisément son adversaire, Caen tombait dans la facilité. Le rythme, déjà pas affolant, baissant d'un cran. Trop sûr de son fait, le Stade Malherbe ronronnait. Prince Oniangue était tout près de le sortir de sa léthargie mais Raphaël Guerreiro supplantait son gardien sur la ligne de but (26'). Caen avait eu très chaud et Tours commençait à se dire qu'un exploit en terre normande n'avait rien d'impossible. Pour preuve, Damien Perquis devait intervenir dans ses six mètres sur une situation dangereuse (39'). Et si Livio Nabab avait une nouvelle occasion de débloquer le score, obligeant Benjamin Leroy à une belle parade (41'), la fin de la première mi-temps se révélait très difficile pour les Caennais. Entre grosses approximations et manque de détermination, les locaux laissaient leur public songeur.


Un manque de précision fatal


La reprise n'était guère plus encourageante puisqu'une erreur de Jérémy Sorbon laissait le champ libre à Jérémy Blayac. L'avant-centre tourangeau frappait par chance dans les bras de Damien Perquis (47'). Son partenaire Thomas Gamiette se révélait plus précis quelques minutes plus tard. À l'entrée de la surface, il profitait d'un mauvais renvoi caennais pour placer une frappe au ras du poteau (0-1, 52'). Au vu des dernières minutes de jeu, la sentence n'apparaissait pas comme illogique. On pensait les Caennais secoués par ce but et la percée de Neeskens Kebano pour Fayçal Fajr, qui manquait le cadre à son tour (53'), laissait penser que le réveil avait sonné. En vérité, il n'en était rien. Le Stade Malherbe restait en panne d'inspiration et à distance respectable du but adverse. Mathieu Duhamel (60') et Fayçal Fajr (62') étaient inefficaces, à l'image d'un Stade Malherbe englué dans l'excellente organisation défensive tourangelle. Non contents d'être extrêmement rigoureux pour préserver leur cage inviolée, les visiteurs passaient tout près du 2-0 à l'entrée du dernier quart d'heure de jeu.


Malgré une possession de balle nettement favorable, les Caennais ne trouvaient pas la solution. Les entrées en jeu de Thibault Moulin et Romain Poyet ne changeaient rien à la donne. En dépit d'une dernière volée remarquable de Raphaël Guerreiro, sortie de la lucarne par Benjamin Leroy (90'), Caen s'inclinait pour la troisième fois consécutive à domicile. La sanction est dure mais pas illogique. Patrice Garande avait demandé plus d'agressivité offensive ; il n'a visiblement pas été entendu.

 

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr