J.-J. Pierre : « Impatient de rejouer »

Envoyer Imprimer PDF
Le malheur des uns faisant parfois le bonheur des autres, Jean-Jacques Pierre sera titulaire en lieu et place de Molla Wagué durant l'indisponibilité de ce dernier. Patrice Garande a confirmé sa présence dans le onze de départ face à Guingamp, ce soir (20h45). Du haut de ses 31 ans, le défenseur haïtien aborde le rendez-vous sans stress.


(Interview réalisée lundi 15 octobre)

Vous êtes vous entretenu avec Patrice Garande suite à la blessure de Molla Wagué ?

Non, je n'ai pas eu de conversation directe. Je continue à travailler comme je l'ai toujours fait depuis mon arrivée, en espérant que ce sera moi qui le remplacerai. Après, on est un groupe très enrichi avec pas mal de joueurs qui ont la capacité de jouer à ce poste. Le coach aura le dernier mot, comme d'habitude.


Est-ce qu'il est difficile d'intégrer ainsi une équipe ?

Pour moi, c'est facile sachant que c'est un championnat que je connais bien. J'ai appris à connaître le groupe et je le connaissais déjà pour avoir joué contre pas mal de joueurs. En m'entraînant avec eux, j'ai pu savoir ce que je pouvais apporter le plus vite et le mieux. Avec Jerem', on a joué déjà ensemble à Clermont dans une défense à trois. Avec les autres joueurs, il y a eu Lens, Toulouse... Il y a une complémentarité avec eux.


Comment abordez-vous ce rôle de joker que vous avez eu sur le début de saison, capable d'entrer au milieu de terrain ou en défense ?

C'est nouveau pour moi. À Nantes, j'étais toujours derrière et je commençais souvent les matchs. Le fait d'être entré plusieurs fois en jeu permet de garder la confiance et ça montre l'importance qu'on peut avoir dans le groupe. Si quelqu'un est absent derrière, je serai de suite quelqu'un à qui on fait appel. Pareil au milieu s'il faut protéger un but d'avance et avoir un secteur défensif un peu plus solide. L'important est d'être bien à l'entraînement. Le choix revient au coach.


Vous avez rejoint le Stade Malherbe sur le tard. Comment s'est déroulée votre intégration ?

Très bien ! L'avantage, c'est qu'il y a pas mal de joueurs d'expérience dans le groupe. Ceux qui sont arrivés cet été ont une moyenne d'âge avoisinant les 28 ans. On sait ce qu'il faut amener dans un groupe pour s'intégrer le plus vite possible. En plus, il n'y a pas beaucoup de joueurs étrangers, tout le monde parle français. C'est plus facile pour communiquer. On n'est plus des enfants. L'objectif principal est non seulement de remonter le plus vite possible, mais aussi de reconquérir le public, à travers le jeu, à travers l'envie qu'on met sur le terrain. Le groupe est conscient de ces attentes. On a les joueurs pour y répondre. Il n'y a que la bonne ambiance parmi les joueurs qui pourra nous aider à atteindre ces objectifs-là.


Que pensez-vous du début de saison réalisé par votre équipe ?

Bien, bien ! Jusqu'à présent, on est dans notre objectif. Sur les points qu'on a perdus, on s'est rendu compte que c'est nous-mêmes qui nous mettions en danger. À partir du moment où on règlera ces petits problèmes, où on sera efficaces et réguliers dans ce qu'on sait faire, le beau jeu reviendra, le public sera content et automatiquement on remplira l'objectif fixé.


Les difficultés rencontrées lors des derniers matchs à domicile sont-elles imputables à la stratégie mise en place par vos adversaires ?

Ils savent comment on joue et mettent un système en conséquence. On a un potentiel qui leur fait peur. Il faut continuer à travailler là-dessus. Du moment qu'on fait ce qu'on est capables de faire, personne ne pourra nous empêcher de réussir. Le plus important, c'est de s'occuper de nous. À un moment donné, notre adversaire va se découvrir. C'est bien malheureux qu'il n'y ait pas plus d'équipes qui viennent jouer, sachant qu'on n'attend que ça pour retrouver notre efficacité à travers le jeu qu'on est capables de proposer.


Quels seront les points essentiels face à Guingamp ?

L'objectif premier est de ne plus perdre chez nous. Après, il faudrait qu'on arrive à marquer sur nos premières occasions. Si ça se produit, on les obligera à se découvrir et on pourra profiter des espaces laissés pour marquer d'autres buts et assurer la victoire.


À titre personnel, que pensez-vous pouvoir apporter à cette équipe caennaise ?

Je vais d'abord essayer d'apporter l'expérience que j'ai à ce poste-là. Je vais aussi apporter une voix de plus sur le terrain, sachant que je parle beaucoup sur le terrain. Après le match, il faudra que mes partenaires aient un petit peu mal aux oreilles (sourire). Au-delà de ça, l'important est de relancer le plus proprement possible car on est les premiers relanceurs. Notre boulot n'est pas de faire le jeu mais de défendre solidement possible et en avançant.


Vous avez des fourmis dans les jambes ?

Je suis impatient de retrouver une place de titulaire. On attend tous cela, et le jour où ça arrive on est très contents. Je serai très heureux d'apporter ce que je sais faire le mieux dans ce groupe et d'atteindre les objectifs collectivement.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr