5 questions à... Charly Hallard

Charly Hallard est un jeune attaquant de l’équipe de roller-hockey des Conquérants. Issu de la « génération dorée » comme son entraîneur et coéquipier Antoine Rage, le joueur a fait partie de l’équipe de France Espoirs. S’il peine a trouver le chemin du but cette saison, il est certain que, dès que ce manque de réussite sera réglé, l’équipe normande sera beaucoup plus compétitive ! Le déclic, pour l'attaquant, aura peut-être lieu ce week-end, lors de la finale de la Coupe des Confédérations !

 

 

Que penses-tu du début de saison des Conquérants ? Après huit journées, vous êtes huitièmes avec 3 victoires et 5 défaites ainsi qu’une qualification pour la finale de la Coupe des Confédérations ce week-end…

Les débuts ont été compliqués. On a joué contre des grosses équipes dès le début. Alors même si on prend trois points importants à Moreuil, les matchs suivants nous mettent un peu dans le trou. Puis on gagne deux parties importantes contre Villeneuve et Paris mais après on retombe encore dans nos travers. Ce championnat est assez homogène et tout le monde peut battre tout le monde. Quant à la coupe des Confédérations, on joue effectivement la finale ce week-end à Villeneuve-la-Garenne. Nous ne partons pas favoris, mais nous allons tout tenter pour conserver notre titre.

 

Et plus personnellement, es-tu satisfait de tes prestations ?

Dans le jeu, ça va. Je respecte les consignes, le plan de jeu.. Mais dans mon rôle de buteur, je n’assure pas réellement depuis le début de saison. 1 seul but en 8 matchs, ce n’est pas énorme… Ca vient d’un manque de confiance, c’est un peu énervant et agaçant. Et puis je me pose beaucoup trop de questions. Il me faut juste un déclic pour rebondir, comme marquer deux matchs de suite. Là, ce sera bon.

 

Que peut-on souhaiter à l’équipe pour la suite du championnat ?

Déjà, nous devons gagner le dernier match de la phase « aller » contre Angers pour les laisser à distance (les Conquérants reçoivent Angers, neuvième, samedi 15 décembre à 20h00, ndlr). Nous jouons le maintien. Ce championnat sera serré ! Mais personnellement, j’aimerais que nous participions aux play-offs et donc viser plus haut. Pour cela, certains matchs seront clés : comme Grenoble et Amiens à la maison. Il faudra également en gagner à l’extérieur, contre Paris et Villeneuve.

 

Comment vois-tu l’évolution de ton sport à court et moyen terme  ? Au niveau de l’équipe nationale, par exemple, que faut-il faire pour grimper d’un échelon ?

Dans les autres pays, beaucoup de joueurs évoluent également sur la glace, et ils ont beaucoup plus d’heures d’entraînement. Certaines équipes s’entraînent une à deux fois par jour. On comprend la différence quand nous nous entraînons que deux à trois fois par semaine. Il y a de l’envie, il faut encore plus de travail, plus d’investissement. Mais c’est bien entendu difficile de faire plus quand on est amateur. L’équipe de France oscille entre la quatrième ou cinquième place mondiale derrière les USA, la République Tchèque, le Canada et parfois la Suisse.

 

Quel événement sportif majeur t’a marqué récemment ?

Les Jeux Olympiques ! Surtout l’équipe de France de handball, mais aussi des sportifs de disciplines individuelles comme Tony Estanguet. Ce serait d’ailleurs bien que notre sport arrive à entrer dans les Jeux… peut-être un jour !

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr