Coup d'arrêt pour le Stade Malherbe à Dijon

Envoyer Imprimer PDF

Football. Dijon 1 – 0 Caen, 16ème journée de Ligue 2. Réduit à dix après la demi-heure de jeu suite à l'expulsion de Laurent Agouazi, le Stade Malherbe a concédé sa première défaite depuis le 19 octobre à Dijon. Dominés du début à la fin, les Caennais n'ont pas eu leur mot à dire dans cette affiche entre deux prétendants à la montée. Ils ont craqué au milieu de la seconde période en encaissant le seul but de la rencontre. Caen reste troisième mais voit la première place occupée par Monaco s'éloigner à cinq points.

 

Le Stade Malherbe avait été poussif mais efficace contre Angers, vendredi 23 novembre. Poussif, il est resté à Dijon. Efficace, absolument pas. Ni devant pour concrétiser les très rares occasions amenées, ni derrière pour repousser les nombreux assauts adverses. De nouveau aligné en 5-4-1, avec Alexandre Raineau à la place d'Aurélien Montaroup côté gauche, Caen a pu très vite constater la détermination dijonnaise. Perquis devait se mettre en évidence dès la troisième minute pour sortir une tête de Tavares, puis face à Koné (10'). Ce dernier manquait de peu l'ouverture du score quelques instants plus tard. Les Malherbistes ne parvenaient pas à contrer la très bonne qualité du jeu bourguignon et l’expulsion de Laurent Agouazi pour une semelle sur Guerbert n'allait faire que compliquer la tâche des visiteurs (28').


La donne était alors simple pour les Caennais : préserver leur but inviolé et tenter de procéder par contre. La défense malherbiste était néanmoins aux abois et Damien Perquis restait infranchissable, notamment pour sortir dans les pieds de Mollet (42'). L'autre bout du terrain semblait bien lointaine pour des Caennais qui n'y mettaient que rarement les pieds. En fin de mi-temps, Mathieu Duhamel, d'une frappe trop croisée, et Romain Poyet, d'un centre resté vain, y apportèrent néanmoins un soupçon de danger. Raphaël Guerreiro poursuivit sur cette voie en début de deuxième période, mais son tir était au-dessus (49'). Caen, discipliné, semblait toutefois moins inquiété. Jusqu'à une tête de Koné vers Tavarès, parfaitement positionné dans l'axe. La demi-volée du Capverdien se logeait hors de portée de Damien Perquis (1-0 66').


Le DFCO avait clairement fait le plus dur en se récompensant ainsi de sa totale domination. Alors que Tavares et Caceres continuaient de mettre l'impeccable portier caennais à contribution (77' et 81'), Caen, à dix contre onze, semblait incapable de réagir. Les contre-attaques normandes étaient souvent annihilées par le manque de justesse technique. Kandia Traoré avait cependant la balle d'égalisation au bout du pied... avant qu'un défenseur ne lui enlève le ballon (83'). Un dernier centre caennais fit circuler quelques sueurs froides dans les rangs bourguignons, mais la fin de match restait en faveur des locaux. Dijon a bien mérité sa victoire. Caen ne pouvait espérer mieux.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr