Le manque de réalisme perdure à Mondeville

Envoyer Imprimer PDF

Football. Mondeville 0 – 0 Saint-Lô, 10ème journée de CFA 2. Ça devient une habitude : Mondeville est sorti frustré de son match contre Saint-Lô, samedi soir. Largement dominateurs en deuxième période – l'expulsion du Saint-Lois Da Silva y fut pour beaucoup – les Mondevillais ont encore péché par manque de réalisme. Ils réalisent une mauvaise opération sur le plan comptable puisque la zone de relégation n'est qu'à un point.


Décidément, Mondeville n'y arrive pas. Les footballeurs mondevillais ont concédé leur deuxième match nul de la saison dans le derby bas-normand qui les opposait à Saint-Lô. Après une première mi-temps terne de part et d'autre, où la priorité fut clairement donnée aux défenses, les locaux ont pourtant mis toutes les chances de leur côté pour ouvrir le score. L'USONM n'a cessé de pousser jusqu'à l'ultime seconde sans réussir le dernier geste, ou l'avant-dernier. Il s'en est fallu de peu. « Ça ressemble au match de la semaine dernière, commente l'arrière droit Pierre Sorin. On amène le ballon dans la surface adverse mais il y a toujours un pied ou une tête qui nous prive du but. On crée pourtant des actions, on va les chercher, mais on ne concrétise pas. C'est un problème offensif collectif et un manque de réussite. Ce n'est pas comme si on jouait mal. Il y a des périodes où ça rentre, d'autres non. »


La réussite, Mondeville l'avait eue à Vertou, notamment, en inscrivant deux buts venus d'ailleurs. Mais elle a plus souvent tourné du mauvais côté cette saison. Certainement pas par hasard... De quoi susciter de l'inquiétude dans les rangs calvadosiens ? Visiblement, non. « On est confiants, l'état d'esprit est là », souligne Pierre Sorin. L'ennui, c'est que Mondeville traine désormais dans les bas fonds du classement. 20 points, c'est un de plus seulement que le premier relégable. Certes, les hommes de Jean-François Péron ont un match en retard, à disputer contre Locminé (qui les devance d'un point au classement), mais la situation comptable est forcément préoccupante. L'écart se creuse avec la première moitié de tableau. Pour l'heure, les esprits mondevillais sont tournés vers la réception de Châteauroux pour le huitième tour de la Coupe de France. La perspective de cette affiche aurait-elle joué un rôle contre Saint-Lô ? « Pas consciemment, en tout cas, estime Pierre Sorin. On ne voulait pas se laisser disperser. »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr