La réserve caennaise a tenu le choc

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen B 2 – 2 Les Herbiers, 20ème journée de CFA. Quatre points devant Avranches, deux contre Les Herbiers : l'équipe réserve du Stade Malherbe a bien maîtrisé les deux gros rendez-vous auxquels il a dû faire face en seulement trois jours. Les jeunes caennais ont signé un match nul de qualité devant le deuxième du groupe D de CFA, samedi. Le contenu a réjoui leur entraîneur, Philippe Tranchant.


« Si on se sauve, ce sera par le jeu. » Philippe Tranchant n'a pas l'intention de renier les principes propres à son équipe et à son statut de réserve professionnelle. Au vu du dernier match réalisé par son équipe, il a raison. Caen peut allier performance sportive et résultat comptable. La série de six défaites consécutives avant la réception victorieuse d'Avranches mercredi dernier en avait fait douter. La suite a quelque peu réconforté. « On est largement au niveau du CFA dans le jeu, affirme l'entraîneur caennais. On se crée beaucoup d'occasions. » Là où la réserve caennaise pèche au regard de sa concurrence, c'est dans l'efficacité. Défensivement, le SMC commet trop d'erreurs. Offensivement, son ratio occasions/buts est insuffisant.


La réception des Herbiers a de nouveau mis en valeur ces différents attributs de son jeu. Entré tambour battant dans la rencontre, Caen a dominé la première demi-heure au point d'ouvrir le score par Lenny Nangis. « D'habitude, on encaisse le premier but alors qu'on avait déjà réalisé de grosses entames sur les six ou sept précédents matchs, sauf Avranches, rappelle Philippe Tranchant. Le regret est de ne pas avoir concrétisé davantage. On aurait dû mener 2-0. » Longtemps diffuse, la menace vendéenne s'est rapprochée à mesure que la première mi-temps avançait. Une intervention manquée de Thomas Bosmel, brillant trois jours plus tôt contre Avranches, offrait aux Herbiers une égalisation heureuse.


Les « jeunes talents » se distinguent


La réussite restait du côté des visiteurs en début de deuxième mi-temps. Les Herbiers prenaient l'avantage avec un brin de chance, mais sans que cela ne soit vraiment illogique. Caen avait légèrement baissé le ton. Ce but adverse allait relancer les partenaires de Kandia Traoré, capitaine jusqu'à sa sortie du terrain à la 73ème minute. Lenny Nangis et Jonathan Beaulieu manquaient l'égalisation, au contraire d'Alexandre Cuvillier. Le deuxième meilleur buteur du Stade Malherbe en Ligue 2, présent en CFA car de retour de blessure, transformait le pénalty provoqué par l'intenable Lenny Nangis. « J'ai des regrets sans en avoir, expose Philippe Tranchant. Le contenu me satisfait. On a fait un match de très bon niveau contre une des deux, trois meilleures équipes du championnat. Il y a beaucoup de choses positives à retenir. »


Dans cet ensemble, les « jeunes talents » du club que sont Thomas Lemar, Gérald Kilota et Jonathan Beaulieu, en plus du professionnel Lenny Nangis, ont su tirer leur épingle du jeu. Les professionnels confirmés ont trouvé leur compte par la qualité du jeu proposé. Caen reste en position de premier relégable, à un point des deux équipes qui le précèdent (mais qui comptent un match en retard). Son prochain déplacement à Luçon s'annonce néanmoins très compliqué. « Ils vont être revanchards puisqu'on les avait battus au match aller, en produisant d'ailleurs l'une de nos meilleures prestations de la saison. J'ai envie qu'on emballe le match. » Caen aura plus à gagner qu'à perdre en Vendée.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr