Jérémy Sorbon : « Il faut se libérer »

Envoyer Imprimer PDF
Jérémy Sorbon est un habitué des derbys Caen – Le Havre et ces affiches lui réussissent plutôt bien, en règle générale. Le capitaine du Stade Malhereb tentera de mener ses hommes vers la victoire, ce soir au stade Océane (20h30). Pour lui, la nécessité est de chasser les doutes pour, enfin, jouer de manière libérée.


C'est un match à enjeu que vous préparez ?

Oui, c'est clair. Ça reste un derby et, comme on dit, ça se gagne. C'est d'autant plus important qu'il y a un enjeu derrière, à savoir remonter sur le podium. Il ne faut plus se poser de questions. On a beaucoup parlé cette semaine. Il faut y aller, jouer, donner le maximum et ne pas douter. On a déjà démontré à plusieurs reprises qu'on arrivait à faire de belles choses quand on était en confiance.


Ce resserrement en haut de tableau est-il une menace ou une chance ?

On pense surtout à cette chance de revenir. On va avoir beaucoup de confrontations directes, avec Angers, Nantes, Monaco. Il faut être là. C'est important d'être sur le podium pour la confiance.


Le Havre semble être une équipe qui vous réussit ces dernières années...

Oui. Quand on va là-bas, il ne faut pas perdre. Lundi, on aura une seule chose en tête, c'est la victoire. On ne pense qu'à ça. On a travaillé pour ça. On a cette chance de pouvoir revenir. À nous d'êtres concentrés sur ce qu'on fait et cohérents au regard du travail effectué depuis un bon moment. On a moins de jokers après le nul contre Arles.


Comment avez-vous encaissé cette contre-performance devant Arles ?

On a été déçus mais on a eu dix jours pour digérer. Il faut savoir se remettre en question, comme après chaque entraînement et chaque match. On a travaillé pour préparer les huit matchs restants. Arles nous servira de leçon. On l'a dit et répété : il faut jouer libérés.


Vous avez évoqué des discussions après Arles. Pourquoi était-ce important ?

Il y en avait besoin, parce qu'on n'a pas fait un bon match contre Arles ni contre Istres. Il a fallu discuter pour savoir ce que nous devions faire pour être bien dans le jeu, dans quel état d'esprit nous devions aborder les matchs à venir. Nous avons fait ce qu'il fallait pour nous remobiliser. Je pense que ces discussions nous ont servi. On a fait une bonne semaine.


Que faut-il, dans le jeu, pour que vous repartiez de l'avant ?

Il faut se libérer. On voit qu'il y a moins de jeu, moins de mouvement, moins de confiance. Il faut remettre tout ça, être plus sûrs de nous. Je ne pense pas qu'on soit en dedans physiquement, et encore moins mentalement. Les joueurs sont tous concernés, ont tous envie. Ce sera à nous de le montrer sur le prochain match.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr