Le Stade Malherbe s'impose difficilement contre Clermont

Envoyer Imprimer PDF

Le Stade Malherbe a décroché une victoire aussi difficile que précieuse, ce vendredi soir contre Clermont (2-1). Après un début de match de qualité, très agréable à suivre, les Caennais ont rapidement et logiquement ouvert le score. Kandia Taoré, d'un retourné acrobatique s'en est chargé. Mais Malherbe n'a pas su enfoncer le clou ensuite. Clermont a saisi l'opportunité pour égaliser avant que Traoré ne signe le doublé peu avant l'heure de jeu. Le score restera inchangé, mais Caen aura souffert pour conserver son avantage. Il lui permet de reprendre de l'avance sur quasiment tous ses poursuivants directs.

Revenus à un schéma classique en 4-3-3, avec Traoré seul en pointe, Langil à droite et El Arabi à gauche, les Caennais entamaient le match tambour battant. Après quelques ballons dangereux dans la surface clermontoise, El Arabi bénéficiait d'un ballon mal renvoyé mais, au point de penalty, frappait sur Fabre, le gardien adverse (4'). Caen dominait largement le début de match en produisant un football de qualité. Contrairement à ses prédécesseurs au stade d'Ornano, la défense clermontoise ne bétonnait pas. Caen en profitait. Traoré à la réception d'un centre côté gauche de Nivet ouvrait le score d'un superbe retourné acrobatique (1-0, 10').

Un but intervenu, paradoxalement, peut-être trop tôt. Car les Caennais baissèrent alors de rythme et Clermont en profita pour entreprendre quelques premières incursions dans le camp normand. Sur l'une d'elles, le ballon heurta le haut de la barre transversale. Le Stade Malherbe conservait pourtant la maîtrise du jeu. Sous l'impulsion d'El Arabi, il se procurait deux occasions franches de doubler la mise. Sur la première, le Franco-Marocain enrhumait son vis-à-vis près du poteau de corner avant de repiquer vers l'axe pour délivrer une passe en retrait vers Traoré, dont le tir passait toutefois loin du cadre (21'). Sur la seconde, il se chargeait de la finition après avoir éliminé son défenseur. Mais Fabre s'interposait du pied dans un angle fermé (26'). Dans la foulée, Barzola refusait de prendre sa chance, pourtant dans une position favorable (27').

En face, Clermont s'enhardissait. Hacquin ne cadrait pas mais se montrait dangereux aux abords de la surface (28'). Et après une perte de balle de Heurtaux, anormalement fébrile, Thébaux devait sortir une parade pour ne pas voir Clermont égaliser (31'). Ce n'était pourtant que partie remise pour les joueurs de Michel Der Zakarian. Sur coup-franc, Thébaux et ses défenseurs se gênaient, le ballon revenait vers Benatia, laissé libre, qui égalisait d'un lob astucieux (1-1, 35').

Caen pouvait s'en mordre les doigts et le match prenait une tournure plus périlleuse. Moins performant, il restait cependant dangereux. Mais El Arabi puis Langil manquaient de précision alors qu'ils avaient eu coup sur coup l'occasion de redonner l'avantage à leur équipe (40'). Quant à Nivet, il ratait sa tête, certes en léger déséquilibre, mais seul devant le but (45').

 

Après une première mi-temps animée et agréable à suivre, la deuxième période tardait à décoller. Clermont en profitait pour se montrer plus à son avantage dans le camp caennais. Mais après quelques escarmouches peu appuyées, Traoré signait son premier doublé de l'année à la réception d'un corner de Proment. Sa tête smashée trompait Fabre et permettait à Caen de mener à nouveau (57'). Cette fois, on pensait le plus dur fait. Seulement, Clermont n'abdiquait pas et les Malherbistes perdaient un peu le fil du match. Ils reculaient, n'arrivaient pas à ressortir dès lors qu'ils récupéraient le ballon et, surtout, commettaient beaucoup de fautes par manque de maîtrise. Les coups-francs se multipliaient et, comme Clermont dispose dans son équipe d'un excellent tireur, mettaient Caen en difficulté. Surtout que les Caennais étaient parfois laxistes dans leurs marquages, y compris sur les deuxièmes ballons. Madouni (62'), Abdoulaye (64') et Benatia (76') donnaient des frayeurs aux 10 000 spectateurs du stade d'Ornano mais ne cadraient pas leurs tentatives. En revanche, Heurtaux devait dégager sur sa ligne l'une des nombreuses situations chaudes consécutives à un coup de pied arrêté (90'). A force de pousser, alors que Caen se faisait quasiment inexistant offensivement, les Clermontois pensaient obtenir leur récompense à la fin des arrêts de jeu mais leur but était, semble-t-il logiquement, refusé pour hors-jeu (94').

Le Stade Malherbe aurait pu se rendre les choses plus simples au vu de sa très bonne entame de match. Mais il préserve l'essentiel en renouant avec la victoire. Les contre-performances de ses poursuivants directs lui permettent de reprendre 3 points d'avance sur Brest et 14 sur Laval, Angers et Nîmes, quatrièmes.

Commentaires (2)
  • admin  - Commentaires

    C'est nouveau ! Un système de commentaires vient d'être ajouté au site. N'hésitez pas à laisser vos impressions à la suite des articles, en restant évidemment courtois, polis, etc...

    Seule condition pour participer : être inscrit sur le site.

  • jujudx

    Bonjour tous le monde, sympa cette petite nouveautée concernant le commentaires.
    Je suis de près les résultat du stade malherbe sans etre un supporter acharné, les résultat de notre équipe sont bon cette année et il est sur que l'équipe a un niveau élevé pour la ligue 2, et il est vraiment agréable de pouvoir la suivre quand elle se confronte aux autre équipe en ligue 1, malheuresement j'ai peur qu'une nouvelle remontée ne soit que ponctuelle si les dirigeant ne se decident pa a mettre les moyen financiers, ce qui vu le budget du club serait possible. Il y a plusieurs club de ligue 1 avec des budget egaux ou inferieur au notre qui y arrivent, mais ils investissent.....

Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr