Courseulles défiera Alençon en finale régionale

Envoyer Imprimer PDF
Les demi-finales de la Coupe de Basse-Normandie de football se déroulaient hier. À domicile, Ouistreham s'est incliné 5-3 contre Alençon. Le bord de mer du Calvados sera néanmoins représenté puisque Courseulles a battu Agon-Coutainville aux tirs au but. L'entraîneur et attaquant de Courseulles, Sébastien Mazure, fera son retour au stade d'Ornano lundi 13 mai pour disputer la finale de la compétition.


Il a d'abord regretté le manque de maîtrise affiché par son équipe en deuxième mi-temps, rappelé que « la magie de la coupe avait failli tourner au vinaigre ». Interrogé quelques minutes après le dénouement de la demi-finale, Sébastien Mazure a commencé par enfiler le costume de coach, malgré le maillot de joueur toujours présent sur ses épaules. La « grosse satisfaction » d'une qualification en finale de la Coupe de Basse-Normandie côtoyait le « relâchement coupable » qui avait permis à Agon-Coutainville de s'offrir une séance de tirs au but. Courseulles menait 2-0 à la mi-temps, grâce à des buts de Clément Saint-Clair et Sébastien Mazure (passeur décisif sur l'action précédente), et allait avoir plusieurs fois l'occasion de tuer le match en début de seconde période. Pourtant, les locaux ont réussi à combler leur retard à la 88ème minute, relançant totalement la rencontre. Courseulles, grand favori de cette demi-finale, a eu les nerfs solides en dominant les tirs au but.


Les réactions classiques d'après-match ont pris une autre tournure quand Sébastien Mazure a été interrogé sur son prochain retour au stade d'Ornano. L'ex-professionnel, passé par Le Havre, Caen et Saint-Etienne, n'a pu cacher son émotion à la perspective de retrouver son ancien jardin. Le « recul » qu'il évoquait avec un certain détachement a vite volé en éclats. En larme, Sébastien Mazure a souligné la trace qu'il avait laissée. « Partout où je vais, je suis régulièrement bien accueilli. Tous les gens sont heureux de me voir. » Il a aussi eu une pensée pleine d'humour pour le Stade Malherbe, puisque la finale de la Coupe de Basse-Normandie aura lieu en lever de rideau d'un Caen - Nantes capital pour la montée en Ligue 1. « Si Caen cherche un attaquant pour 15-20 minutes, je peux toujours essayer de dépanner. Il en reste un peu dans les chaussures. Je mets un but exceptionnel qui me fait rappeler, et qui fait rappeler aux gens, ce que j'étais. » Fier de son équipe, fier du chemin accompli depuis la saison dernière, Sébastien Mazure peut savourer. Dans onze jours, il « fera revenir [sa] mère au stade » pour une finale amateur qui lui laissera assurément plus de traces que la grande majorité des matchs disputés au long de sa carrière professionnelle.


Septième d'une Division d'Honneur où il est promu, passé tout près d'un exploit retentissant contre Guingamp en Coupe de France, Courseulles vit une saison décidément très faste. En finale, il sera opposé à Alençon, tombeur sans grande surprise de Ouistreham (3-5). Si les deux équipes sont pensionnaires de DH, elles n'y ont pas les mêmes ambitions. Les Ornais visent la montée tandis que les Calvadosiens luttent pour le maintien. Sur le papier, Alençon partira favori contre Courseulles. Mais Sébastien Mazure et ses hommes ont prouvé qu'ils étaient capables de grandes choses...

 

Photo et réactions : LFBN

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr