La douche froide pour Mondeville

Envoyer Imprimer PDF
Football. Mondeville 0 – 0 La Chapelle des Marais, 26ème journée de CFA 2. Après plus d'une décennie passée au niveau fédéral, entre CFA et CFA 2, Mondeville jouera en championnat régional la saison prochaine. L'USONM est reléguée en Division d'Honneur après avoir concédé le match nul contre La Chapelle des Marais, samedi soir. Comme souvent cette saison, le réalisme offensif lui a fait défaut.


« On savait que c'était une possibilité mais on a toujours pensé que ça allait le faire... » Mondeville, gros club régional habitué au championnat de France, pouvait difficilement concevoir une relégation. Sur le papier, son équipe avait fière allure. Elle aurait mérité, par le jeu produit, de battre Châteauroux (L2) en Coupe de France. Elle a fait tomber Vitré, vainqueur de la poule, Locminé son dauphin ou encore Rennes le quatrième. Mondeville pouvait légitimement prétendre à un bon milieu de tableau. C'est pourtant à la onzième place, synonyme de relégation, que Jean-François Péron et ses hommes ont terminé. Il aurait fallu battre La Chapelle des Marais, lanterne rouge déjà condamnée, pour se maintenir en CFA 2. Mondeville n'y est pas parvenu, d'où l'interrogation de son président Karim Bouaziz. « Quand vous faites match nul contre le dernier, est-ce que votre place n'est pas méritée ? Ça fait partie des questions qu'on se pose. » Mondeville a pourtant essayé contre le club breton.


Pas assez de folie


En-dehors d'un coup-franc, La Chapelle des Marais n'a jamais inquiété Clément Pannier, le portier mondevillais. De l'autre côté du terrain, le jeu s'est montré plus animé. Mondeville a eu les occasions et en a même mis trois au fond des filets. Les deux derniers buts ont été annulés logiquement, pour un hors jeu préalable. Le premier, en revanche, aurait dû être validé si l'arbitre avait laissé l'avantage à l'attaquant. Thierry Makengo a lobé le gardien adverse avant de se faire percuter par ce dernier. L'homme en noir a expulsé le fautif, Florian Masson, et refusé le but (35'). Mondeville allait jouer pendant près d'une heure à onze contre dix et avec un milieu de terrain dans la cage adverse. « A 1-0, ça n'aurait pas été le même match, soutient Clément Pannier. Le rouge ne nous a pas aidé car, paradoxalement, il nous a privés d'espace. À 11 contre 11, ils jouaient. À 10 contre 11, ils ont fermé le jeu. » Mondeville a eu la possession du ballon sans trouver toutes les solutions pour concrétiser cette domination.


Pour Karim Bouaziz, « il nous a manqué le soupçon de réussite et l'envie d'aller au bout des choses, de se dépouiller ». Le constat s'applique aussi bien à la rencontre qu'à l'ensemble de la saison. « Peut-être ne sommes nous pas au fond de nous des gagnants, déplore le président. Par contre, nous sommes des joueurs, c'est sûr. » Joueurs, certes, mais « avec le frein à main », aux yeux du gardien mondevillais. « J'ai l'impression qu'on n'a pas su se lâcher. Il n'y a jamais eu de folie. » Mehdi Lecreux n'en pense pas moins quand il estime que son équipe a évolué de manière « trop stéréotypée ». L'USONM a récité ses gammes, guère plus. Clément Le Gac, gardien d'un soir, a finalement rarement été mis en difficulté. « On a manqué d'improvisation. On est resté trop proche des schémas. » Contraint au nul, Mondeville termine onzième et premier relégable de la poule H. La Vitréenne est un point devant, Saint-Lô deux. « On avait notre destin en main et la chance de recevoir, qui plus le dernier, rappelle Mehdi Lecreux. On était très confiants et on tombe de très haut. »


La A prive la B d'une montée


Mondeville relégué à domicile contre une équipe de bas de tableau ? Tout un symbole. Les Mondevillais ont fini douzièmes du classement domicile avec quatre victoires seulement, sur les huit acquises cette saison. « On a tout gâché sur un match, mais la descente s'est jouée tout au long de la saison à la maison, estime le milieu de terrain offensif. On a manqué de rigueur et de folie ici. On a perdu trop de points contre les petites équipes, parce qu'on se met systématiquement au niveau de l'adversaire. C'est pour cela que, ce (samedi) soir, on n'a pas réussi à hausser le rythme. » C'est ainsi, aussi, que Mondeville a dominé – par le jeu – quelques grosses équipes de son championnat. Pourtant, les Bas-Normands ont passé le plus clair de la saison aux environs de la ligne rouge, le plus souvent légèrement au-dessus, quelques fois juste en-dessous. « On a eu du mal à faire une série et c'est ce qui nous a posé problème », explique l'attaquant Thierry Makengo. Ces trois dernières années, Mondeville avait évité la descente de très peu. Avec quatre relégations dans un championnat ramené à quatorze équipes, il devenait plus délicat d'éviter ce spectre. Mehdi Lecreux : « Pour le club, ça fait mal. Quand on voit les infrastructures, les moyens, le travail réalisé avec les jeunes, on n'a pas le droit d'être en DH. Ce n'est que du football, et on relativise, mais c'est dur à vivre. On s'excuse pour notre équipe réserve, notamment son entraîneur Babou, qu'on prive d'une montée en DH. » Première de DSR, la B paye les pots cassés de la A. Et en DH, une équipe supplémentaire descendra que le championnat puisse accueillir Granville et Mondeville, les deux relégués... Avec la descente de l'équipe réserve du Stade Malherbe en parallèle, le football caennais a vécu une bien triste soirée, samedi. Il attend maintenant la montée programmée (mais pas encore assurée) d'Hérouville en CFA 2.


Mondeville devra pour sa part rebondir en DH. « Ce sera très dur », assure Mehdi Lecreux. Dans le jeu, un fossé existe entre les deux niveaux. Mais cela ne garantit pas des matchs faciles pour autant, bien au contraire. D'autant que les mouvements pourraient être nombreux du côté mondevillais. « Ce n'est pas sûr, avance Clément Pannier. Il y aura un défi intéressant à relever : monter aussitôt. » Sportivement et financièrement, les choses seront néanmoins bien différentes...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr