Jean-François Péron quitte Mondeville

Envoyer Imprimer PDF
Alors qu'il avait été maintenu dans ses fonctions suite à la relégation du club en Division d'Honneur, Jean-François Péron a finalement quitté l'USON Mondeville. Les deux parties ont trouvé une solution à l'amiable à la demande de l'entraîneur. Mondeville, qui s'attend à enregistrer de nombreux départs, ne fait plus de la remontée en CFA 2 son objectif immédiat.


Mondeville ne va pas seulement perdre – selon toutes vraisemblances – une large partie de son effectif. Jean-François Péron, en CDI au club depuis son arrivée il y a trois ans, a décidé de partir à son tour. « Il pense que toutes les conditions ne sont pas réunies pour qu'il puisse mener sa mission, relate Karim Bouaziz. Pour son bien comme pour celui du club, il souhaite prendre du recul. Peut-être qu'il ne s'y retrouvait plus... » L'ancien joueur professionnel du Stade Malherbe part sur un échec avec la relégation en Division d'Honneur. Pour son ancien président, la responsabilité est partagée. « Ce n'est pas son échec mais celui du club. Il nous a amené beaucoup de choses dans la formation et l'entraînement. Il a fait du bon boulot mais il y a des impondérables. »


Si Jean-François Péron a changé de direction, puisqu'il devait initialement rester, c'est peut-être parce qu'il s'est rendu compte que l'équipe qui se dessinait ne serait pas en mesure d'accrocher la première place. Beaucoup des titulaires de la saison dernière prennent la direction d'autres clubs, à l'image d'Antoine Prével, de Jérémy Haubert et de Jonathan Fériaud, partis à Dives. Clément Pannier et Kevin Lecacheux seraient proches des PTT Caen, pourtant relégués en DSR. La raison de cette vague de départs ? La descente et, surtout, ses conséquences. « On est parti sur un autre système de rémunération, explique Karim Bouaziz. Il faut que l'argent arrête de prendre le pas sur le sportif. Nos budgets sont en diminution et tout le monde doit faire des efforts, de manière un peu drastique. On ne peut pas vivre au-dessus de nos moyens. » Rares sont ceux, parmi l'effectif actuel, qui semblent l'entendre. Beaucoup interprètent ce virage comme un manque d'ambition.


Gros club régional, Mondeville est bien décidé à garder un équilibre dans sa gestion d'ensemble. L'équipe vitrine n'est pas la seule priorité des dirigeants, pour qui la formation reste la base. Par conséquent, compte tenu des sacrifices que cette politique nécessite, un retour immédiat en CFA 2 n'est pas à l'ordre du jour. « On puisera dans le vivier de l'équipe réserve et des U19. On va reconstruire avec des jeunes et cela prendra un peu de temps. L'objectif pour la saison prochaine n'a pas été défini, en-dehors du fait que nous tenons à avoir une équipe compétitive. Si on ne remonte pas la saison prochaine, ce ne sera pas un drame. » Qui prendra les destinées de ce Mondeville nouvelle version ? Des contacts ont déjà été noués et la réponse devrait être connue lundi prochain. En attendant, le recrutement est en stand by.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr