Les tribulations de Cédric Delaplace

Envoyer Imprimer PDF

L'aventure continue et la saison bat son plein pour Cédric Delaplace. Pendant que les cadors en décousent sur les routes de l'hexagone à la quête d'un maillot jaune des plus convoités, notre jeune espoir continue lui aussi d'écumer les différentes courses à son programme. Après son coup de maître du 22 juin en Bretagne, c'est tout auréolé de son titre de champion de France espoirs que de nouvelles échéances se présentent, avec une première sélection en équipe nationale qui lui permet de se frotter au gratin de la petite reine. Explications ....

 

 

Du jeudi 4 au dimanche 7 juillet :

Avec mes coéquipiers de Sojasun Espoirs, nous étions engagés au tour de Dordogne, une course élites par étapes. La première étape s'est avérée particulièrement nerveuse et l'arrivée s'est jouée sur un sprint massif où j'ai fini en milieu de peloton. La seconde était longue et super difficile. Je me suis accroché comme j'ai pu et je termine 18ème dans une contre-attaque : satisfait ! L'étape du samedi matin était très nerveuse et j'ai dû m'accrocher toute la matinée. J'ai lâché prise du maigre peloton à 1 km de l'arrivée. L'après-midi le contre-la-montre individuel était compliqué; malgré tout je l'ai fait à un bon rythme mais je finis loin. La dernière étape en revanche me convenait mieux et j'ai fait toute la course en tête avec 7 autres coureurs. Le groupe a explosé sur la partie finale et j'ai fait un gros travail pour mon co-équipier Maxime Renault qui est revenu de l'arrière et qui gagne l'étape. Je prends une bonne 10ème place et je finis 21ème au général. Personnellement c'est un beau tour mais très éprouvant.

 

 

Dimanche 14 juillet :

J'étais engagé au tour du pays du Roumois, une course élite d'une journée dans l'Eure. Je me rends vite compte que le tour de Dordogne m'a fait du bien. J'ai retrouvé de super jambes. J'ai été très actif toute la course et je suis rentré sur l'échappée à mi-course. Puis on est ressorti à trois à 20 kms de l'arrivée avec Olivier Le Gac et Alexis Gougeard. J'ai tenté le tout dans le final car je me savais battu au sprint, mais je me suis fait reprendre à 150 mètres de l'arrivée et je termine sans regrets à une belle 3ème place, après avoir tout tenté. De bon augure à une semaine des championnats d'Europe Espoirs.

 

Dimanche 21 juillet :

L'épreuve tant attendue ainsi que ma première sélection en équipe de France avec les championnats d'Europe espoirs qui se sont déroulés à Olomouc en République Tchèque. Le déplacement s'est fait en avion et nous sommes arrivés sur place dès le jeudi. Nous avons donc eu la possibilité de bien repérer le circuit qui était très sélectif avec un secteur pavé et une bosse de 2 kms à l'arrivée. La course est partie sur les chapeaux de roue et il y a eu une grosse chute collective dès le départ que j'ai évitée de peu. 50 coureurs ont chuté dans une descente que nous dévalions à 80 km/h ! Malgré tout cela, je me suis échappé à mi-course avec 4 autres coureurs durant 40 kms. Après avoir été repris par le maigre peloton de survivants (environ 40 unités), j'ai fini par lâcher prise et j'ai fini à la 45ème place. Trois de mes coéquipiers de l'équipe de France se classent 4ème, 6ème et 14ème. L'équipe était contente de mon travail au sein du groupe et ces championnats resteront  une excellente expérience.  

 

Mardi 23 juillet :

J'étais engagé au critérium d'après Tour de France de Lisieux au milieu des professionnels qui sortaient des 3 semaines de Tour. J'ai pris une belle 4ème place (NDLR : derrière Christophe Riblon vainqueur de l'étape de l'Alpe d'Huez, Sylvain Chavanel et Arthur Vichot le champion de France professionnel). C'était une superbe soirée où j'ai fait l'objet de nombreuses sollicitations. Cela m'a également permis de faire des connaissances avec certains pros.

 

Mercredi 24 juillet :

Le lendemain de Lisieux, j'ai remis ça à l'occasion du fameux critérium des remparts de Saint Lô. Je n'avais pas de bonnes sensations et en plus, j'ai loupé la bonne échappée de 6 coureurs. J'ai malgré tout tenté de revenir mais personne ne voulait collaborer, alors j'ai jeté l'éponge. Je termine au sein du peloton pour la 7ème place.

 

Dimanche 28 juillet :

Ma présence en équipe de France m'a permis d'être au départ de la célèbre Polynormande, course comptant pour la coupe de France professionnelle. C'est une grande première pour moi avec les pros à ce niveau là. Dommage que mon frère Anthony soit tombé malade quelques jours avant, j'aurais tellement aimé courir avec lui ! Cette Polynormande est partie sous des trombes d'eau durant 20 kms, ce qui ne m'avantage pas du tout. Puis la pluie s'est arrêtée et les bonnes sensations sont revenues en milieu de course. Je me suis accroché comme j'ai pu dans le peloton car la sélection se faisait par l'arrière. Je termine dans un paquet d'une soixantaine de coureurs, à la 40ème place. Encore une belle expérience et beaucoup de plaisir pris durant cette course qui me tient tant à coeur.

 

Une première sélection en équipe de France, une première expérience internationale au travers de ces championnats d'Europe, les premières confrontations avec les pros, voilà la roue qui tourne dans le bon sens et un horizon qui se dégage pour Cédric. Reste désormais à faire fructifier la fin de saison pour accéder au fameux sésame et décrocher un premier contrat professionnel tant convoité, et enfin avoir l'opportunité de cotoyer son frère Anthony dans les pelotons. Suite au prochain épisode ....

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr