Une dynamique à entretenir

Envoyer Imprimer PDF

Football. Caen – Metz, 1er tour de la Coupe de la Ligue (ce soir, 20h). Quatre jours après sa belle victoire contre Dijon, le Stade Malherbe est de retour sur sa pelouse pour y affronter Metz. Si la Coupe de la Ligue ne figure pas au rang des priorités d’un club concentré vers la Ligue 1, elle demeure importante par son aspect financier. Le président Fortin a fixé un objectif : franchir les deux premiers tours.

 

Depuis 2005 et sa finale (perdue) contre Strasbourg, le Stade Malherbe n’est pas très ami avec les coupes. Le constat vaut notamment pour la Coupe de la Ligue, où Caen n’a guère dépassé les deux victoires de suite ces sept dernières années. Entièrement tourné vers sa grande ambition – la montée en Ligue 1 – le club bas-normand ne fait pas de cette compétition un objectif à part entière. Sur le plan sportif, elle doit surtout lui permettre de confirmer sa première sortie réussie face à Dijon. Les Caennais ont une dynamique naissante à entretenir. La Coupe de la Ligue, à la pression différente, est une bonne occasion de le faire. « On a expliqué avec le président l’importance de cette Coupe de la Ligue d’un point de vue économique pour le club, confie Patrice Garande sur le site smcaen.fr. Notre objectif est de nous qualifier. S’il y a une élimination, on n’aura pas atteint l’objectif fixé par le président, qui est de passer au moins deux tours. Je sens les joueurs assez réceptifs, avec l’envie de gagner tous les matchs. »

 

Le Stade Malherbe devra franchir l’obstacle FC Metz pour accueillir ensuite Brest ou Auxerre le 27 août. Les Messins de Romain Inez, l’ancien malherbiste, sont de retour en Ligue 2 après une année de purgatoire passée en National. Ils ont gagné leur premier match de championnat face à Laval, inscrivant l’unique but de la rencontre au bout des arrêts de jeu. Bien que promu, Metz attaque la Ligue 2 avec beaucoup d’ambition. La confrontation s’annonce comme un bon test pour le Stade Malherbe, qui devrait aligner un onze de départ proche de celui proposé contre Dijon. En cas de qualification, les Caennais seront amenés à jouer sept matchs dans un mois d’août très chargé. La notion de groupe mise en avant par Patrice Garande et ses hommes prendra alors tout son sens.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}
Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr