Garder la même maîtrise loin de ses bases

Envoyer Imprimer PDF

Football. Laval – Caen, 2ème journée de Ligue 2 (ce soir, 20h). Très bon contre Dijon et Metz pour lancer la saison, le Stade Malherbe aborde son troisième rendez-vous de la semaine face à Laval. Les Caennais ne vont pas seulement inaugurer leur beau maillot blanc et noir, ils vont surtout tester leurs capacités en déplacement. Le Stade Malherbe annonce la couleur : à domicile comme à l’extérieur, il veut rester maître du ballon.

 

Le Stade Malherbe ne pouvait pas rêver meilleure entrée en matière. Deux victoires en deux matchs, cinq buts marqués pour un seul encaissé, un jeu séduisant, un public conquis… Caen a pleinement réussi ses débuts. Si les signaux envoyés sont clairement positifs, il est encore trop tôt pour tirer de premières conclusions. Le déplacement à Laval pourrait néanmoins donner quelques indications supplémentaires, quant à la manière d’appréhender les matchs à l’extérieur ou de faire face à un adversaire a priori inférieur. « L’objectif est d’imposer notre jeu aussi à l’extérieur, souligne Patrice Garande. Laval a un jeu assez direct. Ils vont partir du principe qu’on va avoir le ballon. Ils vont sans doute jouer avec un bloc médian et essayer trouver solutions dans le dos. La meilleure façon de ne pas se faire piéger, c’est d’avoir une maîtrise et de ne pas perdre le ballon bêtement. »

 

Ces pertes de balle évitables, Caen en a commis un peu trop contre Metz. Sa supériorité manifeste sur le plan offensif aurait pu lui jouer quelques mauvais tours. « Je souhaiterais qu’on joue avec un peu plus de réflexion par moment, expose l’entraîneur caennais. On a suffisamment de joueurs capables de jouer court et de garder le ballon quand il le faut. On est un petit peu déséquilibré entre ce qu’on fait offensivement et ce qu’on peut faire défensivement parce que les joueurs sentent qu’on peut marquer à chaque attaque et, à mon goût, vont trop vite quelques fois. Face à Metz, on s’est retrouvé à un moment donné avec un très grand déséquilibre au niveau de notre bloc équipe. On cherchait trop souvent la passe décisive. » Pour éviter d’avoir à colmater les brèches – ce que Felipe Saad a très bien fait – le Stade Malherbe doit parfois freiner son enthousiasme et apprendre la patience.

 

S’il poursuit dans la continuité de ses deux premières sorties, il a toutes les cartes en main pour obtenir à Laval sa troisième victoire de la saison. Les Mayennais, premiers non-relégués la saison dernière, ont perdu contre Metz en ouverture (1-0 à la 94ème minute) et devant Nîmes en Coupe de la Ligue (0-1). Renouvelée à l’intersaison, l’équipe de Philippe Hinschberger semble à nouveau vouée à la deuxième moitié de tableau. Le piège se situe peut-être là pour des Caennais pas toujours à l’aise contre les mal-classés la saison passée. Cette année, Caen doit devenir un rouleau compresseur pour mener à bien sa mission montée. « Je veux qu’on soit une équipe efficace, qu’on soit boulimiques de victoires. Les points qu’on prend au début ne sont plus à prendre. Je serais très, très déçu si on ne faisait pas quelque chose à Laval. » Il y a un an presque jour pour jour, Caen avait montré de premières faiblesses en s’inclinant à Niort (1-0). Il sait ce qu’il lui reste à faire pour adresser un tout autre signal…

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr