L’équipe réserve de Malherbe se rassure

Envoyer Imprimer PDF
L’équipe réserve du Stade Malherbe débutera le championnat dans moins de deux semaines face à Calais. Après quatre matchs amicaux, elle court toujours après une première victoire. Les Caennais ont néanmoins rassuré leur staff samedi dernier contre Quevilly (2-2). La présence de sept professionnels, dont Jean Calvé et Fayçal Fajr, n’était pas pour rien dans la bonne prestation réalisée.

 

L’équipe réserve du Stade Malherbe continue de courir après une première victoire en match amical mais sa dernière sortie a quelque peu rassuré. Après trois rencontres décevantes (deux défaites contre Avranches 0-2 et Granville 2-4, un nul face à Mondeville 1-1), les Caennais ont produit une prestation bien plus convaincante devant Quevilly (CFA). Un but de Jean Calvé sur coup-franc et un autre contre-son-camp d’un défenseur adverse ont permis à Caen d’obtenir un bon match nul (2-2). « C’était nettement mieux, soutient Philippe Tranchant. C’est la conjugaison de plusieurs choses, en particulier du nombre de professionnels alignés et d’un meilleur équilibre chez eux. » Avec Thomas Bosmel, Jean Calvé, Yanick M’Boné, Yrondu Musavu-King, Fayçal Fajr, Lenny Nangis et Romain Poyet dans le onze titulaire, la réserve caennaise avait très fière allure. Les jeunes alignés à leur côté ont tenu leur rang, à l’image de Valentin Voisin, Jordan Tell et Adama Diakhaby. Des trois, seul Adama Diakhaby est tout juste majeur. Jordan Tell, international U16 comme ses partenaires Sylvain Deslandes et Sabri Toufiqui, a tout juste 17 ans. « Le groupe Élite n’est constitué que de très jeunes joueurs, rappelle le responsable technique du centre de formation. Nous n’avons gardé que les 2-3 meilleurs des 16, 17 et 18 ans. » Parmi eux, Jordan Leborge (signataire d’un contrat Élite au printemps dernier) et Sabri Toufiqui sont blessés. Jordan Blondel, doyen du groupe du haut de ses 21 ans, est également indisponible actuellement. Il reprendra la compétition le week-end prochain.

 

Avec sa nouvelle politique très élitiste, Caen a pris le risque de constituer une équipe réserve extrêmement jeune. « L’année dernière, avec Gérald Kilota, Thomas Lemar ou Jonathan Beaulieu, nous avions une équipe plus équilibrée », estime Philippe Tranchant. Certes, les Caennais évoluent désormais un échelon en-dessous, au sein d’un CFA 2 plus propice à leur épanouissement, mais l’apport des professionnels sera plus que jamais capital cette saison. « Les incertitudes et les questions sont toujours les mêmes. Quels professionnels aura-t-on ? Quelle sera leur implication ? Il ne faudra pas qu’il y ait trop de jeunes en même temps parce qu’ils n’ont pas assez de vécu. » La qualité du recrutement opéré par le Stade Malherbe pour son équipe première pendant l’intersaison devrait rejaillir positivement sur l’équipe réserve. Néanmoins, l’apport des professionnels est souvent conditionné à la qualité de jeu produite par les jeunes. En la matière, Philippe Tranchant attend une progression des hommes qu’il entraîne la semaine, à défaut de coacher le week-end (la tâche revient à Grégory Proment). « J’ai été de ce que j’ai vu à l’entraînement lors des deux premières semaines, reconnaît-il. Les joueurs étaient timides. Il a fallu les dérider psychologiquement. J’ai eu des réponses contre Quevilly. Ils ont réussi à transférer en match le travail réalisé à l’entraînement. »

 

A moins de deux semaines du premier match de championnat, samedi 24 août contre Calais, Caen ne sait « toujours pas où situer le curseur » et « les incertitudes sont nombreuses ». Philippe Tranchant attend une amélioration tactique, technique, athlétique mais aussi mentale chez ses joueurs. « Il faut amener cette mentalité de compétiteur », soutient-il. Si le plus important reste la progression individuelle de chacun, la compétition est une composante majeure de la formation. Relégué en CFA 2, Caen « se doit de jouer les 4-5 premières places ». Pour autant, le réel objectif de Philippe Tranchant se situe ailleurs. « Mon but est de faire passer des joueurs pros. Il y en a eu neuf ces trois dernières années, il faut continuer dans cette voie. 70 % des quatorze joueurs du groupe Élite deviendront professionnels dans les trois années à venir. Après, nous n’avons pas tous les paramètres en main. Il est plus facile de passer pro en Ligue 2 qu’en Ligue 1 par exemple… » L’équipe réserve du Stade Malherbe disputera un dernier match amical samedi contre Hérouville.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr