Caen loin du compte face à Metz

Envoyer Imprimer PDF
Football. Caen 0 – 2 Metz, 5ème journée de Ligue 2. La situation n’est pas encore inquiétante pour le Stade Malherbe, mais elle nécessite sûrement une réelle remise en question. Caen a concédé sa troisième défaite consécutive devant Metz, ce lundi soir en clôture de la cinquième journée de Ligue 2. Au-delà du résultat, logique, c’est la manière qui dérange le plus. Les Caennais sont passés à côté de leur sujet.

 

Est-il déjà loin le brillant début de saison du Stade Malherbe ? Sans aller jusqu’à faire table rase des premières semaines de compétition, force est de constater que Caen était presque aux antipodes de ces prestations initiales, lundi soir. Le jeu léché produit contre Dijon, Créteil ou… Metz (en Coupe de la Ligue) a laissé place à un manque de maîtrise évident dans tous les secteurs de jeu. Comme un signe de ce qui allait se produire, c’est à la suite d’une passe en retrait mal dosée que Metz se procurait sa première occasion. Damien Perquis devait s’employer pour mettre en corner un missile de Yeni Ngbakoto (3’). L’avertissement ne réveillait pas des Caennais atones, même si Mathieu Duhamel manquait une belle opportunité d’ouvrir le score de la tête sur un centre de Dennis Appiah (9’). De manière inattendue, Metz dominait les débats en produisant un football de qualité. Les Malherbistes rencontraient déjà de sérieux problèmes dans la construction, optant parfois – sans réussite – pour du jeu long à défaut de parvenir à s’imposer au milieu de terrain. À côté d’un N’Golo Kanté irréprochable, Laurent Agouazi et Jérôme Rothen étaient bien en peine. Caen perdait trop de ballons pour se montrer aux abords du but messin, malgré une volée de Mathias Autret non cadrée (18’).

 

Mathias Autret peut s’en mordre les doigts

 

La demi-heure de jeu approchant, les locaux semblaient enfin prendre les commandes du jeu, imprimant un rythme plus élevé à la rencontre. Jonathan Kodjia, pas toujours très adroit balle au pied mais jamais avare d’efforts, apportait un peu de danger sur le camp adverse (32’ et 34’) tandis que la tentative de l’extérieur gauche de Mathieu Duhamel passait à droite du but d’Anthony Mfa (35’). La relation milieux-attaquants commençait à fonctionner, pouvait-on penser. Hélas, la situation n’allait pas durer. Caen retombait dans ses travers dès la fin de la première période, en raison notamment de pertes de balle trop conséquentes. Elles-mêmes étaient consécutives à un manque de solutions autour du porteur de balle, gêné par le bon pressing lorrain. Piégée dans la profondeur, la défense centrale caennaise était toute heureuse de voir le lob de Yeni Ngbakoto passer au-dessus de la transversale (44’). Avant de rentrer aux vestiaires, les Bas-Normands allaient pourtant se procurer leur meilleure opportunité. N’Golo Kanté servait à la perfection Mathias Autret plein axe, mais le Lorientais ne parvenait pas à cadrer son tir à l’entrée de la surface (46’).

 

Des occasions malgré tout…

 

Diafra Sakho avait beau être le premier à frapper en deuxième mi-temps (50’), les occasions étaient plutôt caennaises. Jonathan Kodjia contraignait Anthony Mfa à sa première parade (54’) après avoir manqué de précision sur sa précédente tentative (51’). Son centre, en revanche, n’était pas concrétisé par un Mathieu Duhamel extrêmement discret en deuxième période (56’). N’Golo Kanté choisissait l’effet de surprise sur un tir soudain, mais capté par le portier (60’), et Caen renvoyait toujours un sentiment d’impuissance. Les passes redoublées entre défenseurs, très loin de la surface de réparation messine, traduisaient la difficulté des Caennais à développer leur jeu habituel. Quant au jeu long, il était voué à l’échec. Plus encore quand aucun milieu n’était au second ballon… Malgré tout, Mathias Autret n’était pas loin de faire trembler les filets adverses après un excellent travail de Jonathan Kodjia. Anthony Mfa en décidait autrement (68’). Et la tête du même Kodjia était sauvée sur sa ligne par un défenseur (74’). En dépit des opportunités caennaises, C’est Metz qui allait faire la différence en premier. Le marquage laxiste de Dennis Appiah sur Yeni Ngbakoto permettait à ce dernier de placer une tête repoussée par Damien Perquis dans les pieds de Nicolas Fauvergue. La recrue messine terminait le travail sans trembler (0-1, 75’). Dos au mur, le Stade Malherbe était toujours aussi empêtré dans ses difficultés et l’activité de Jonathan Kodjia ne suffisait pas (87’). Profitant de la totale désorganisation caennaise, Metz enfonçait même le clou en contre-attaque (Diafra Sakho, 90’) avant de frôler le 3-0. Damien Perquis veillait au grain pour éviter à son équipe de subir la même correction que devant Auxerrre (93’). Entre temps, Fodé Koïta avait loupé le coche sur un bon coup-franc de Fayçal Fajr (91’).

 

Les Caennais ont eu des occasions mais leur prestation d’ensemble s’est révélée bien trop faible, tant collectivement qu’individuellement, pour qu’ils puissent prétendre à la victoire. Caen est sixième de Ligue 2 à quatre points de Lens, leader.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr