DH : Une logique au classement s'instaure

Envoyer Imprimer PDF
Troisième match en huit jours pour les équipes de DH, trois jours après en avoir décousu au cours d'une inhabituelle deuxième journée en semaine. Une troisième journée qui promettait de belles empoignades et qui allait déjà permettre d'établir une semi hiérarchie dans un championnat qui s'annonce passionnant. Si rien ne semble émouvoir Granville après trois rencontres, Bayeux et Alençon emboîtent le pas de manière cohérente, tandis que dans le bas du tableau, Avranches, Courseulles et Ifs (un match en moins pour les Ifois) n'ont toujours pas gagné.


US GRANVILLE - US DUCEY 4 - 0


Granville n'a une nouvelle fois pas fait dans la demi-mesure à l'occasion de la réception de ses voisins ducéens, promus à cet échelon. Riches de huit points dans leur escarcelle, c'est en confiance que les Granvillais abordaient ce derby du Sud-Manche face à une équipe regroupée et qui se serait sans aucun doute bien contentée de venir partager les points chez l'ogre annoncé. Mais c'était sans compter sur la détermination et l'envie de joueurs de Johan Gallon, qui n'allaient laisser que vingt-six minutes d'espoir aux visiteurs, jusqu'à ce que Kayouté ne commence son festival en ouvrant la marque, à l’affût d'une reprise de la tête de Morel renvoyée par le poteau. Ce même Kayouté remettait une couche à la 34ème, pour permettre à son équipe de passer la mi-temps sans frayeur, et que les quarante cinq dernières minutes n'offrent aux Granvillais une victoire sous forme de punition, par le biais tout d'abord de Morel (49ème) puis de l'insatiable Kayouté qui s'offrait un triplé sous ses nouvelles couleurs à la 62ème. Décidément les deux formations semblent ne pas jouer dans la même cour et il est dit qu'il faudra être costaud pour tenir la dragée haute aux gars de la Monaco du Nord.


US ALENCON - FC FLERS 5 - 3


Quand au bout de douze minutes on se permet d'être mené 2-0 à Alençon, on joue à un jeu qui s'avère très rapidement compliqué. C'est pourtant ce à quoi les Flériens se sont essayé samedi après-midi en encaissant d'entrée de jeu deux buts par Kourouma et Thommerel (9ème et 12ème). Alors forcément quand Juin et Thommerel encore décident eux aussi de s'y mettre (24 et 40ème) pour permettre aux joueurs de Trésor Luntala de rentrer aux vestiaires avec un avantage on ne peut plus confortable de quatre buts, le match est rapidement plié. Et tout cela sans compter sur le généreux cadeau de Hodiesne dès la 47ème qui, en marquant dans son propre but, offrait le 5-0 aux alençonnais. Une coupable démobilisation d'ensemble allait cependant permettre aux joueurs de Mickael Derouet d'éviter la déculottée annoncée en réduisant la marque de manière significative par Adao (50ème), Mendy (75ème) et Rogé (87ème). 5-3 score final. La victoire est belle côté alençonnais mais aurait pu l'être davantage en soignant un goal-average qui était dans leurs cordes. Ce relâchement coupable, Granville ne se l'est pas autorisé, lui.


AS CHERBOURG (B) - FC BAYEUX 0 - 1


Deuxième match consécutif à domicile pour des Cherbourgeois restant sur une courte défaite face à Granville, qui reçoivent une équipe bayeusaine probablement avide de se relancer après le semi-échec à domicile face à Courseulles (1-1) qui les a notamment vus perdre Alexandre Ballard (expulsion) et Cyril Cointre (adducteurs), deux cadres de la formation du Bessin.

Après vingt premières minutes dominées par les garçons de Florent Sauvey bien entrés dans la partie et au cours desquelles les Bayeusains ont su faire le dos rond, ces derniers ont concrètement pris le contrôle des hostilités en se procurant plusieurs occasions grâce notamment à Lair et Legrand. La 43ème minute allait d'ailleurs être fatale aux locaux, lorsque Radovic ne parvint pas à capter un centre que Engelhard ne se faisait pas prier pour glisser au fond des filets. L'avantage à la pause allait s'avérer décisif puisque la deuxième période allait perdre de son intensité, probablement du fait de la débauche d'énergie des deux équipes en milieu de semaine. Les occasions se réduisaient à peau de chagrin et Christophe Vingtrois et ses troupes empochaient une seconde victoire à l'extérieur qui leur permet de coller avec les équipes de haut de tableau.


Réaction de Florent Sauvey (entraîneur AS Cherbourg) :

« Une défaite où on fait 25 premières minutes très bonnes et ensuite où nous avons pêché physiquement. Le match de mercredi a laissé des traces. On prend un but casquette à la 44ème. Après on a couru après le score sans être performants offensivement, même si on doit bénéficier d'un penalty flagrant pour une main dans la surface que seul l'arbitre n'a pas vu ou n'a pas voulu voir. Bizarrement, c'est le même arbitre qui nous avait empêché de battre Deauville l'an dernier. Après, même avec ce fait de match nous n'avons pas su déstabiliser cette équipe de Bayeux très prenable dans son 4-1-4-1 même si c'est très solide. Nous n'avons pas eu la fraîcheur physique et assez de qualité offensive pour faire un résultat. Les joueurs ont tout donné mais je n'ai pas les joueurs offensifs de niveau DH pour faire la différence. Sans apport de la première cela va être compliqué, car il faut qu'on soit sans arrêt à 150 % pour espérer quelque chose. »


Réaction de Christophe Vingtrois (entraîneur FC Bayeux) :

« On a connu vingt premières minutes difficiles. Cherbourg dézonait beaucoup et jouait bien dans les petits périmètres, sans pour autant se créer d'occasion. Par la suite on a plutôt bien tenu le ballon en donnant plus de latéralité à notre jeu qui nous a permis d'ouvrir logiquement le score. En deuxième mi-temps, Cherbourg n'a pas été très dangereux et nous, on a plutôt fait de mauvais choix dans le jeu, même si on a été bien offensivement. En tout cas cette victoire nous permet d'être à dix points sur 12 possibles et de rattraper ceux perdus mercredi contre Courseulles. »


AS IFS - ES COUTANCES 2 - 2


Au repos forcé en milieu de semaine après le report de leur match à Deauville (problème d'éclairage), Ifs recevait le promu coutançais avec un certain avantage en terme de fraîcheur physique. Au niveau de son effectif, Hervé Savaroc se heurtait à un sacré casse-tête pour palier à l'absence de son gardien titulaire en vacances, de sa doublure suspendue et du troisième gardien blessé ! Aussi original que compliquée à résoudre comme énigme. Quoi qu'il en soit, c'est Vallienne, attaquant de son état, qui enfilait les gants pour le coup. Alors forcément quand on perd le ballon dès l'engagement et que s'ensuit une perte de balle du dernier défenseur qui permet aux Manchots d'ouvrir le score au bout de vingt secondes, ce n'est pas fait pour faciliter la tâche des verts. Et c'est avec soulagement que les locaux voyaient les deux tentatives coutançaises de Marchand frapper le poteau (12ème) et la barre (45ème). La seconde période allait changer de physionomie dès le retour des vestiaires et en l'espace de huit minutes, le rapport de force allait clairement s'inverser puisque Sy tout d'abord battait Hérouet (58ème) pour l'égalisation avant que Nouet ne renverse la vapeur pour doubler la mise à la 66ème sur corner, et alors que ce retournement de situation soudain semble condamner les promus, c'était sans compter sur la réaction d'orgueil des joueurs de Michael Barré qui trouvaient les ressources nécessaires pour égaliser à la 85ème.


Réaction de Hervé Savaroc (entraîneur AS Ifs) :

« L'issue du match me laisse un sentiment mitigé même si je me dis avec le recul que c'est un bon nul parce qu'il ne faut pas oublier que Coutances a fait un poteau et une barre. J'ai surtout le regret d'avoir encaissé ce but stupide dès la première minute. On fait par la suite une bonne entame de seconde mi-temps qui nous a permis de bien bous remettre dans la partie et de marquer deux fois. On rate la balle de 3-1 et la débauche d'énergie pour revenir au score et prendre l'avantage a fait que Coutances a mieux fini physiquement pour égaliser. »


USON MONDEVILLE - SU DIVES 1 - 1


Forts d'une première victoire à Ouistreham et d'une qualification facile en coupe de France, les modevillais de Laurent Lesgent avaient l'occasion de véritablement lancer leur saison en accueillant une équipe divaise qui restait sur un premier succès à domicile face à Ducey. L'entame de match était assez nettement à l'avantage des visiteurs qui imposaient un rythme assez soutenu dans les transmissions, sans pour autant se créer d'occasions nettes. Face à eux, les coéquipiers de Bedar proposaient un jeu replié. Les joueurs de Philippe Clément avaient la mainmise sur le jeu et sur un centre de Gaudiche à la 29ème, Guillaume Ravenel se déployait dans les airs pour mettre le ballon hors de portée de Bokuma. Alors que l'on se dirigeait tranquillement vers ce score de 1-0 à la pause, une main malencontreuse de Prével dans sa surface permettait à Mehdi Lecreux d'égaliser sur pénalty. La deuxième période allait donner un sentiment de frustration aux joueurs locaux qui touchaient une nouvelle fois la barre (après celle de Bangura avant la pause) et voyaient les tentatives de Daoudi et Lecreux repoussées sur la ligne. Score final 1-1 : Dives s'en sort bien au final face à des mondevillais qui montent en puissance.


Réaction de Laurent Lesgent (entraîneur USON Mondeville) :

« Je retire beaucoup de choses positives de ce match et je pense que notre victoire aurait été méritée au vu de la seconde mi-temps. Il ne faut pas oublier que Dives sauve deux ballons sur sa ligne sans oublier la barre. C'est un résultat intéressant contre une opposition de qualité, qui nous place dans une spirale positive. Je regrette tout de même le but encaissé qui était largement évitable. Dans le jeu c'est globalement positif et même s'il ne faut pas s'enflammer, il y a une véritable ébauche d'évolution qui reste à confirmer. »


Réaction de Philippe Clément (entraîneur SU Dives) :

« Ce n'est pas un mauvais résultat en soi car Mondeville en face a montré de la qualité. En première mi-temps, on a eu la possession et on a mis du rythme face à un adversaire qui nous attendait replié. On a le bonheur d'ouvrir la marque et le pénalty juste avant la pause ne nous a pas fait de bien : si on mène à la pause le match est différent et on aborde la seconde période avec plus d'énergie. On a par ailleurs manqué de lucidité, peut être à cause de l'enchaînement des matchs, en insistant trop sur le jeu long. »



RSG COURSEULLES - AST DEAUVILLE 0 - 3


N'ayant pas joué mercredi son match contre Ifs, Deauville se rendait à Courseulles logiquement plus frais que son hôte du jour qui avait ramené un bon match nul du derby à Bayeux en milieu de semaine. L'entame du match étairt clairement à l'avantage des deauvillais de Antoine Husson mais Courseulles reprenait du poil de la bête en se procurant des occasions par Guibet, Lamy et Engelhard qui ne parvenaient pas à tromper la vigilance de Chotin, le dernier rempart deauvillais. La reprise des débats allait très vite décadenasser le match puisque, à la 57ème minute, Thirouin ouvrait le score pour Deauville. Courseulles tentait des coups par Véron et M'Vogondzie qui ne trouvaient pas le chemin de l'égalisation. C'est au contraire Deauville par Foulon (89ème) et Milon (90ème) qui scellaient le score du match en alourdissant la sentence. Pour Sébastien Mazure et ses troupes, une victoire rapide serait la bienvenue.


Réaction de Sébastien Mazure (entraîneur RSG Courseulles) :

« C'est un match catastrophique, dans tous les compartiments du jeu. On est complètement passé à travers et ce match est encore pire que celui de Cherbourg car cette fois-ci je n'ai pas l'excuse de l'absence de certains cadres. Autant je pensais qu'après le match de Bayeux mercredi, on avait réussi à monter une marche, autant là, on est redescendu de deux. Le match a été insuffisant au niveau de l'investissement, de la maîtrise technique et on a raté les occasions que l'on a eues. Oui je me pose de sérieuses questions sur le niveau de mon équipe et je suis inquiet quant à son potentiel réel. »



US AVRANCHES MSM (B) - AJS OUISTREHAM 0 - 2


Une défaite et un nul (zéro but marqué) avant coup côté avranchinais contre deux défaites côté Ouistreham : il ne s'agissait pas d'un match à quatre points mais une nouvelle défaite pour l'une de ces deux formations ferait mauvaise figure. C'est ce qu'ont dû comprendre en premier les calvadosiens en ouvrant le score dès la troisième minute par Atabey. Bien en place défensivement ils parvenaient à endiguer les quelques occasions manchotes qui venaient matérialiser la domination stérile des joueurs de Frantz Caro. Sans dominer pour autant, les joueurs d'Olivier Joba allaient gérer sans coup férir leur avance malgré quelques occasions avranchinaises, qui buvaient le calice jusqu'à la lie à la 85ème lorsqu'Atabey s'offrait un doublé qui donnait une première victoire à Ouistreham. Toujours zéro but marqué pour Avranches et zéro victoire au compteur, il va falloir enrayer ça très vite.


Réaction de Olivier Joba (entraîneur AJS Ouistreham) :

« Je suis ravi. On a fait un bon match devant une belle équipe d'Avranches qui sera difficile à manoeuvrer lorsqu'elle aura la possibilité de jouer le dimanche et compter sur les renforts de son équipe première, comme c'était le cas dimanche. On a eu la chance de marquer dès l'entame du match et on a pu procéder par contre. Je suis vraiment satisfait d'autant plus que j'ai pu voir des bases solides en défense avec un axe résistant, ainsi qu'une ligne d'attaque intéressante. »

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr