Le Stade Malherbe tombe bien bas

Envoyer Imprimer PDF

Football. Arles-Avignon 3 – 2 Caen, 6ème journée de Ligue 2. Le Stade Malherbe n'a pas seulement concédé sa troisième défaite consécutive en championnat, la quatrième toutes compétitions confondues, ce vendredi soir à Avignon. Il l'a subie après avoir mené 2-0 à la mi-temps suite à un doublé de Mathieu Duhamel. Les Provençaux ont marqué trois buts en moins d'un quart d'heure au cœur de la seconde période.

 

 

 

Le Stade Malherbe a-t-il touché le fond ? C'est ce qu'on est en droit de penser, et même d'espérer, après le revers subi à Arles-Avignon. Plus que le résultat en lui-même, bien que les hommes de Franck Dumas n'ont rien de foudres de guerre, c'est évidemment la manière qui pose problème. Alors que les témoins étaient au vert après une première mi-temps bien maîtrisée, récompensée par deux buts de Mathieu Duhamel, Caen a coulé en l'espace de douze minutes. Il n'a pas fallu plus que cet intervalle à Arles pour doubler son total de buts inscrits cette saison. « C'est une faute professionnelle, reconnaît Nicolas Seube sur le site officiel du club. Je suis abasourdi. Je ne comprends pas ce qui se passe. C'est un passage vraiment difficile pour le club. Il va falloir se remettre à l'endroit parce qu'à ce rythme-là on risque de faire un autre championnat que celui espéré. On fait les efforts, on travaille, mais dès qu'il y a un petit grain de sable en match, il n'y a plus personne. On manque certainement de caractère. » Après un brillant début de saison (quatre victoires sur les quatre premiers matchs), de quels maux nouveaux souffre la machine caennaise ?


La réponse ne peut être contenue dans la première période de son déplacement à Avignon. Les Caennais ont pris le match par le bon bout, ouvrant la marque dès la troisième minute de jeu. Le service parfait de Fayçal Fajr, titulaire convaincant en l'absence de Jérôme Rothen, était bonifié par Mathieu Duhamel. Les Caennais géraient sereinement leur avantage, Damien Perquis étant pas loin du chômage technique devant son but, et manquaient deux balles de 2-0 par Fayçal Fajr et Mathieu Duhamel. Ça n'allait être que partie remise puisqu'un mouvement Seube-Fajr-Duhamel amenait le doublé de l'avant-centre malherbiste (38'). À côté de leurs pompes, les Arlésiens laissaient des espaces conséquents dans lesquels Caen ne manquait pas de s'engouffrer... Avec deux buts d'avance à la pause, les Bas-Normands pouvaient légitimement penser avoir fait le plus dur. Au retour des vestiaires, ils n'étaient pas loin d'assommer le match par Mathieu Duhamel. La victoire ne semblait pas pouvoir leur échapper. Jusqu'à l'heure de jeu, le début de la fin...


La « honte » de Patrice Garande


Il n'a fallu que quatre minutes à Maurice Dalé pour égaliser, sur coup-franc d'abord, puis à la réception d'un centre côté droit (60' et 64'). « Quand on a l'objectif de monter en Ligue 1, on se doit à 2-0 d'être plus costaud défensivement, de ne pas être aussi en danger sur autant de situations faciles à gérer, estime Nicolas Seube. On prend des buts évitables. On est battus dans les duels. Si on nous tape dessus, c'est légitime et normal. » Plus que sonnés, les Caennais concédaient un troisième but, cette fois sur corner, après une intervention bien malheureuse de Damien Perquis (3-2, 72'). Les Arlésiens, sur leur petit nuage, ne passaient pas loin du quatrième but en fin de match. Non content de sombrer, Caen voyait son attaquant Fodé Koïta expulsé logiquement dans les derniers instants de la rencontre.


Une soirée cauchemardesque, donc, d'autant que Mathieu Duhamel s'était blessé en début de deuxième mi-temps (claquage à la cuisse). « Je ne vais pas vous donner des explications, je ne les ai pas et je dirais des conneries, confie Patrice Garande sur smcaen.fr. C'est la première fois que j'ai honte comme ça. Quand on mène 2-0, on n'a pas le droit de faire la prestation qu'on a produite. Je m'excuse auprès de tous les supporters parce que ce qu'on a montré ce soir est indigne, catastrophique.J'espère que les joueurs ont aussi honte que moi. Je ne pensais pas que c'était possible. On n'a pas le droit de perdre ce match. Je veux bien perdre dans des conditions normales, je ne peux pas accepter que mon équipe abandonne et perde un match de cette manière. »


Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr