A Dives, l'ASPTT Caen et Carpiquet les exploits du jour

Envoyer Imprimer PDF
Le troisième tour de la coupe de France était marqué par l'entrée en lice des clubs de CFA2. Hérouville était par conséquent le seul club calvadosien concerné mais de bien belles rencontres étaient à l'affiche. Mais pour qu'un tour de coupe soit digne de son nom, le petit doit être capable de manger le gros. Ce week-end les petits s'appelaient Dives, les PTT Caen et Carpiquet qui ont respectivement eu raison de Hérouville, Alençon et Bayeux. (Photo archive)


Quelques surprises de taille


Dès samedi, le SU Dives de Philippe Clément avait l'honneur d'accueillir la seule équipe de CFA2 (hormis St Lô dans la Manche), à savoir le SC Hérouville. En difficulté depuis leur accession au niveau national, les joueurs d'Eric Fouda ne se sont pas véritablement mis en confiance samedi puisque l'exploit a bien eu lieu au stade Heurtematte. Deux coups de boutoir signés Guillaume Ravenel aux 28ème et 36ème minutes ont eu raison des coéquipiers de Nabil Alla qui avaient l'occasion de se mettre en confiance en étant opposés à un adversaire hiérarchiquement inférieur. Il n'en fut rien : pour eux, l'aventure s'arrête dès leur entrée en lice et leur beau parcours de l'an dernier n'aura pas de suite. Pour les maritimes, la victoire est belle et l'espoir de vivre de belles choses dans cette compétition s'offre désormais à eux. Philippe Clément était forcément ravi après coup : « dans l'attitude et le contenu, c'était très bon. Les joueurs ont parfaitement respecté les fondamentaux, et je leur avais bien dit avant le match que pour faire un exploit en Coupe, il faut être grand, et là ils ont été grands. Notre dernière aventure remonte à la saison 1998/99 où, après avoir éliminé le Pontivy de Watier et Duboscq, on était tombé en 32ème de finale à Venoix face au Lille OSC de Vahid Halihodzic alors leader de D2. C'est vrai que cette saison, avec ce groupe de gars vraiment bien, on a un objectif commun, et moi si je fais ce métier, c'est justement pour vivre des moments comme ceux là. Quoi qu'il en soit cette victoire est bonne pour le moral et la confiance. »

Il était dit que ce troisième tour nous offrirait quelques surprises, et l'US Alençon, pourtant auteur d'un début de saison prometteur en DH, s'est fait surprendre à domicile par les PTT Caen de Laurent Dufour, certes relégués en mai dernier en DSR, mais renforcés à l'intersaison par une armada de joueurs ayant tous connu les échelons DH, CFA2 ou même CFA pour Maxime Roynel et Léo Hamel. Leurs débuts contrastés en DSR avec notamment une défaite le week-end dernier à Tourlaville, laissaient présager un rapport de force en faveur des Ornais, d'autant plus que dès la 17ème minute, Kourouma donnait l'avantage aux locaux. Mais la seconde période allait être le théâtre de deux faits de jeu majeurs, avec les expulsions des Alençonnais Montout (53ème) et Luntala (81ème). Et alors que Juin et ses copains pensaient conserver leur avantage jusqu'au coup de sifflet final, Desclos sortait de sa boîte à la 92ème pour offrir la prolongation aux Caennais. Revigorés, ils profitaient de leur supériorité pour enfoncer le clou en scorant par deux fois, tout d'abord par Lebourgeois à la 104ème et Sow à la 112ème pour un break définitif.

Le fameux adage jamais deux sans trois a bien été respecté. Si le court déplacement des joueurs de Christophe Vingtrois à Carpiquet avait tout d'une formalité avec les deux divisions d'écart au coup d'envoi, c'est pourtant bien le FC Bayeux qui a avalé la trompette et qui abandonne tout espoir de vivre une belle aventure avec la dame Coupe cette année. Le coach bayeusain analysait cette défaite de manière assez simple : « ce n'est pas un naufrage collectif. On encaisse un but sur leur seule demi occasion du match, à savoir un centre tir. En ce qui nous concerne on se pénalise de nouveau par notre manque d'efficacité offensive. »


Quand la logique est respectée


Le week-end a été plus paisible et s'est même transformé en formalité pour certaines équipes qui ont passé ce troisième tour sans coup férir. Le voyage de l'AJS Ouistreham en terre aiglonne avait pourtant tout d'un piège. Le FC l'Aigle qui évolue en DHR n'a cependant pas pesé bien lourd et les coéquipiers de Maxime Lelièvre ont bien fait le travail et rendu une copie nette et sans bavure avec un joli 5-0 au final.

Le RSG Courseulles de Sébastien Mazure, en sérieuse difficulté en championnat puisque toujours à la recherche d'un premier succès, s'était vu offrir ce que l'on a coutume d'appeler un traquenard, avec au programme une visite chez le voisin portais, pensionnaire de PH. Port en Bessin n'est cependant pas parvenu à bousculer la hiérarchie et Gérald Moreau et ses copains se sont extrait du piège grâce à Guibet et Véron par deux fois. Une victoire bonne pour le moral en vue des prochaines joutes de DH. Quant à la coupe, pourquoi pas rêver d'une épopée identique à celle de l'an dernier ?

Avant de penser à un possible exploit pendant cette campagne, l'AS Ifs devait tout d'abord ne pas tomber dans le piège de l'US Athis, modeste équipe de 1ère division. Même s'ils ont encaissé deux petits buts, Hervé Savaroc et ses troupes ont assuré le coup en en marquant six, leur permettant pour l'occasion d'engranger de la confiance pour la suite de leur saison.

Relégués en DSR au mois de mai, La Maladrerie OS, qui restait sur un match nul intéressant face à un des ténors annoncés de leur groupe, en l’occurrence le CA Lisieux, se devait de revenir de son déplacement à l'US Andaine (1ère division ornaise) avec un billet pour le quatrième tour. Mission accomplie pour la bande de David Caillard, matérialisée par un score fleuve de 5-0 qui montre le sérieux démontré par les joueurs caennais.

Pour finir, Laurent Lesgent et ses troupes mondevillaises avaient tout à craindre de leur visite à Falaise, équipe de DHR aux ambitions affichées. L'USON Mondeville s'en sort finalement grâce à des buts de Pergaud et Marie pour l'emporter 2-0 et gagner le droit d'attendre le tirage du 4ème tour avec sérénité.


Le tirage au sort du 4ème tour de la Coupe de France aura lieu lundi 16 septembre à 18h30 dans les locaux de Tendance Ouest à Caen.

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr