Malherbe repart de l'avant

Envoyer Imprimer PDF
Football. Caen 3 – 1 Niort, 7ème journée de Ligue 2. Le Stade Malherbe a mis fin à quatre matchs de disette en s'imposant devant Niort, ce soir. Buteur dès la septième minute, Jonathan Kodjia a mis son équipe sur de bons rails. Fayçal Fajr a doublé la mise sur coup-franc au quart d'heure de jeu. Serein, maître du ballon dans un système inhabituel en 4-3-2-1, Caen a concédé extrêmement peu d'occasions et a clôt la marque en fin de match par Molla Wagué.


Patrice Garande avait opté pour la stabilité lors des six premiers matchs de championnat. Il a fait tout l'inverse face à Niort, par contrainte (Mathieu Duhamel et Mathias Autret étaient forfait) mais aussi par choix. Exit le 4-3-3 aux deux attaquants excentrés, place au 4-3-2-1 où Jérôme Rothen et Fayçal Fajr soutiennent la pointe Jonathan Kodjia. Exit Dennis Appiah et Nicolas Seube sur les côtés : le premier est relégué sur le banc, le second monte d'un cran pour retrouver l'axe du milieu de terrain. Au jeu des chaises musicales, Jean Calvé et Alexandre Raineau bénéficient de leur première titularisation en défense. Damien Perquis, Felipe Saad, Molla Wagué, Laurent Agouazi et N'Golo Kanté sont les seuls joueurs à conserver le même poste que la semaine dernière à Avignon.


Le réalisme caennais


Totalement réorganisés, les Caennais attaquent la rencontre sur de bonnes bases et il ne faut pas longtemps à Jonathan Kodjia pour faire valoir ses talents d'avant-centre. Non loin de la surface, le Rémois décoche une frappe sèche qui ouvre le score (1-0, 7'). Caen maîtrise le jeu avec plus d'assurance qu'aurait pu laisser craindre sa série de contre-performances et ne va pas tarder à doubler la mise. Le coup-franc de Fayçal Fajr aux 25 mètres vient se loger dans la lucarne du but niortias (2-0, 14'). Niort est manifestement sonné et ne parvient pas à esquisser la moindre réaction. L'organisation défensive caennaise, très rigoureuse, maintient les Chamois à distance des cages de Damien Perquis. Elle offre aussi quelques opportunités en contre-attaque. Jérôme Rothen s'essaye par deux fois de loin (29' et 30'), après avoir décoché un joli coup-franc (25'), quand Jean Calvé conclut sur le gardien un très beau mouvement (38').


Le danger se fait plus grand en fin de mi-temps. Alexandre Raineau ne parvient pas à convertir l'excellente remise de Fayçal Fajr (43') et Jonathan Kodjia ne peut que toucher le centre parfait de Jean Calvé, auteur d'une première mi-temps très intéressante (45'). Le jeu long de Laurent Agouazi, de retour en forme, déstabilise à merveille le bloc niortais. En-dehors d'une reprise de Simon Hebras déviée en corner par un défenseur, Caen aura rarement été inquiété au long de cette première période. Voire même jamais.


Entrée réussie pour Thomas Lemar ; Molla Wagué tue tout suspense


Niort attaque la deuxième mi-temps avec de meilleures intentions et contraint rapidement Damien Perquis à un premier arrêt, sur une frappe lointaine de Nicolas Pallois (47'). Après dix minutes favorables aux visiteurs, les joueurs de Patrice Garande remettent le pied sur le ballon. Jonathan Kodjia est un peu trop gourmand sur ses crochets pour faire la différence (54') et manque ensuite le cadre sur un centre de Fayçal Fajr (63'), mais l'attaque caennaise semble en mesure de plier le match d'un instant à l'autre. Les Malherbistes profitent des espaces laissés par leurs adversaires mais peinent dans la finition. Le contenu, centré beaucoup sur l'attaque rapide, est pourtant de qualité. Faute de tuer le match, Caen reste sous la menace. Jimmy Roye profite d'une erreur locale sur le côté gauche de la défense pour concrétiser un centre en retrait parfait (2-1, 67'). Damien Perquis ne pouvait rien faire.


La réduction du score ne change pas la physionomie du jeu. La récupération caennaise au milieu de terrain est efficace, le Stade Malherbe semble clairement supérieur à son adversaire, mais les occasions réelles sont peu nombreuses. Un nouveau centre millimétré de Fayçal Fajr fait circuler un frisson dans les rangs niortais, sans suite puisque Romain Poyet n'ajuste pas sa volée (84'). Le but du KO, c'est Molla Wagué qui va se charger de le marquer. Le défenseur central catapulte au fond des filets en corner sortant de Thomas Lemar (3-1, 89'). Après quatre défaites consécutives, les Caennais ont montré une capacité de réaction pour le moins intéressante. Ils remontent sur le podium à deux points seulement de la première place. La machine est relancée...

Commentaires (0)
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
 

Aidez-nous !

Vous souhaitez contribuer à la pérennité et au développement de Sport à Caen ? Aidez-nous !

Contact

Vous souhaitez :

- Écrire des articles ?
Communiquer des informations ?
-
Devenir annonceur ?

Contactez-nous : redaction@sportacaen.fr